François van Aerssen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de François van Aerssen par Michiel Jansz. van Miereveld (Rijksmuseum, Amsterdam).

François van Aerssen (parfois Francis van Aarssens), (né à Bruxelles le , mort à La Haye en 1641).

Fils de Corneille van Aarsen, le crédit de son père lui ouvrit de bonne heure le chemin des hauts emplois dans sa patrie. Il fut successivement ambassadeur des États généraux des Provinces-Unies en France, à Venise et en Angleterre. Ce fut d'après ses conseils qu'eut lieu le synode de Dordrecht, où Johan van Oldenbarnevelt et les autres adversaires du prince Maurice de Nassau furent condamnés. La conduite du fils, en cette occasion, ne fut pas moins odieuse que celle de son père. Richelieu, avec qui, dans le cours de ses négociations de 1627 s'est fréquemment trouvé en contact, faisait un grand cas de son habileté comme homme politique. Mais on sait en quoi le grand ministre faisait consister le science des agents de la diplomatie.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « François van Aarsen », dans Charles Weiss, Biographie universelle, ou Dictionnaire historique contenant la nécrologie des hommes célèbres de tous les pays, 1841 [détail de l’édition].

Sur les autres projets Wikimedia :