François de Taxis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taxis.
François de Taxis.
Plaque commémorative à Bruxelles.
François de Taxis sur un timbre de 1967

Francesco Tasso (francisé François de Tassis, germanisé Franz I von Taxis), né à Cornello dei Tasso[1], en 1459 et mort à Bruxelles en 1517, est l'un des organisateurs du premier service postal européen, la Kaiserliche Reichspost. Il fut maître général des postes des Habsbourg et ministre des postes pour l'Espagne en 1504 sous Philippe Ier de Castille.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1490, François et son frère Janetto organisèrent, pour Maximilien Ier du Saint-Empire, un véritable service postal sur l'ensemble de ses possessions et territoires alliés, tels que les Pays-Bas espagnols, la Bourgogne, l'Autriche, puis l'Espagne.

En 1502[2] ou 1506[3], Philippe le Beau, devenu roi de Castille par son mariage avec Jeanne Ire d'Espagne, nomma François de Tassis « capitaine et maître de nos postes ». Il lui octroie un traitement annuel de 12 000 livres pour transmettre, dans les délais fixés, les dépêches du gouvernement vers l'Allemagne, la France et l'Espagne[4].

François de Tassis établit alors des relais tous les 28 kilomètres, en moyenne. Ses messagers à cheval parcourent chacun une étape et doivent faire viser leur feuille de route par le courrier suivant qui y atteste avoir reçu la « boîte » contenant la correspondance. Les coûts d'un tel système sont cependant élevés, et le traitement annuel du maître des postes n'est pas payé régulièrement. Les Tassis vont donc mettre leur organisation au service des personnes privées, et par lettres patentes du 18 janvier 1506, Louis XII permet aux maîtres des postes de louer leurs chevaux et postillons au public pour « courir la poste », c'est-à-dire de se déplacer au galop de relais en relais[5]. De plus, la famille de Taxis a le droit de porter tant le courrier gouvernemental, que le courrier privé dans tout le Saint-Empire romain germanique ainsi qu'en Espagne.

Le 1er mai 1509, pendant la quatrième guerre d'Italie où la République de Venise défiait l'autorité papale, Maximilien Ier nomme François de Tassis en remplacement de son neveu David de Tassis dans la direction des postes pour les correspondances entre Vienne et Bruxelles car ce dernier est d'origine vénitienne[6].

En 1512, l'empereur Maximilien I anoblit la famille qui s'appellera désormais Taxis et contrôle la totalité de la poste européenne à l'exception notable de la France, ce qui n'a rien d'étonnant puisque Charles Quint, qui a hérité du Saint-Empire et de la couronne d'Espagne, est en guerre avec le roi de France, François Ier. François épousa Dorothea Luytvoldi la même année.

En 1516, François de Taxis fut chargé, par Charles Quint, de créer un service spécial dont bénéficiera François Ier. En contrepartie de cette faveur, le roi de France laissera libre passage au courrier de Charles Quint vers l'Espagne. Ainsi, alors que les souverains européens se déchiraient, les Taxis parcouraient librement l'Europe.

Après sa mort survenue à la fin de l'année 1517, François de Taxis n'avait point de descendant, et c'est alors son neveu Jean-Baptiste de Tassis, père de l'ambassadeur Jean-Baptiste de Taxis qui lui succèda à la tête du service postal et qui sera nommé maître général des postes de l'empire de Charles Quint.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

François de Taxis se maria une première fois avec Elizabeth Waghemans qui lui donna un fils vers 1505 nommé Augustin de Taxis[7], chanoine de la collégiale de Liège. Puis il épousa Dorothea Luytvoldi en 1512.

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Reinerius Tasso[8] (1117)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Inconnue
 
Omedeo Tasso (1290)[9]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Inconnue
 
Ruggero Tasso[10]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Inconnue
 
Benedetto Tasso[11]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Inconnue
 
Palazzo de Tassis
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tonola de Magnasco [12](†1504)
 
Pasimo de Tassis[13],[14],[15](†1496)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
François de Taxis

Héritage[modifier | modifier le code]

François de Taxis est un des personnages du dessin animé Il était une fois... les Explorateurs : Les Tassis, maître des postes[16].

Routes postales[modifier | modifier le code]

Quelques trajets postaux[17] organisés par François de Taxis au début du XVIe siècle :

  • Bruxelles-Innsbruck : 5 jours et 1/2 (6 jours 1/2 en hiver)
  • Bruxelles-Paris : 44 heures (54 heures en hiver)
  • Bruxelles-Blois : 2 jours et 1/2 (3 jours en hiver)
  • Bruxelles-Lyon : 4 jours (5 jours en hiver)
  • Bruxelles-Grenade : 15 jours (18 jours en hiver)
  • Bruxelles-Tolède : 12 jours (14 jours en hiver)
  • Bruxelles-Burgos : 7 jours (8 jours en hiver)
  • Bruxelles-Rome : 10 jours et 1/2 (12 jours en hiver)
  • Bruxelles-Naples : 14 jours et 1/2 (15 jours et 1/2 en hiver)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Il est né dans le hameau de Cornello dei Tasso qui a donné son nom à la famille, puis son premier blason, le blaireau (en italien : tasso)
  2. Berthe Delepine, in Histoire de la Poste internationale en Belgique sous les Grands Maîtres des postes de la Famille de Tassis, publié sous les auspices de l'Administration des Postes de Belgique, Bruxelles, Wellens & Godenne, 1952
  3. Poste espagnole
  4. Peuples et civilisations: histoire générale, Volume 8 de Louis Halphen et Philippe Sagnac (1946) page 49
  5. Eugène Vaillé, Histoire des postes françaises, Presses universitaires de France, , p. 30
  6. Correspondance de l'Empereur Maximilien Ier et de Marguerite d'Autriche Volume 2 page 134
  7. Premier livre des procurateurs de la nation germanique de l'ancienne Université d'Orléans: 1444-1546 (1971) page 213
  8. Almanach du gotha (1922) page 236
  9. Les plus anciennes familles du monde: répertoire encyclopédique des 1.400 plus anciennes familles du monde, encore existantes, originaires d'Europe, Volume 2 de J.-H. de Randeck (1984) page 1432
  10. Historisch-genealogischer Atlas: Seit Christi Geburt bis auf unsere Zeit de Karl Hopf page 433
  11. Manuel d'histoire: Les états de Europe et leurs colonies de A. M. H. J. Stokvis (1893)
  12. Bulletin des Musées royaux d'art et d'histoire (1933) page 145
  13. ou Paxio
  14. La vita de Torquato Tasso de Pierantonio Serassi page 8
  15. Della vita di Torquato Tasso de Niccolò Morelli di Gregorio page 7
  16. Il était une fois... les Explorateurs : Les Tassis, maître des postes
  17. (de) Martin Dallmeier Quellen zur Geschichte des europäischen Postwesens, Kallmünz, 1977, Vol. II, chap. 3–4.

Voir aussi[modifier | modifier le code]