François de Polignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François de Polignac
Illustration.
Prince François de Polignac, député du Maine-et-Loire (1932).
Fonctions
Député (1928-1940)
Gouvernement Troisième République
Groupe politique URD (1928-1932)
RS (1932-1936)
RIAS (1936)
PSF (1936-1940)
Biographie
Nom de naissance François Sosthène Marie Joseph de Polignac
Date de naissance
Lieu de naissance Paris 8e
Date de décès (à 94 ans)
Lieu de décès Vaux-le-Pénil
Nationalité française
Parti politique Fédération républicaine
Parti social français
Religion Catholicisme
Résidence Maine-et-Loire

François de Polignac

François Sosthène Marie Joseph, prince de Polignac, est un agriculteur et homme politique français né le [1] à Paris et décédé le à Vaux-le-Pénil (Seine-et-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

3e fils de Héracle de Polignac, 5ème duc de Polignac, et de Marie Odette Frotier de Bagneux, il s'intéresse au monde agricole et fait l'Ecole supérieure d'Agriculture d'Angers.

Durant la première guerre mondiale, il sert comme sous officier et est décoré de la Croix de guerre.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, il s'engage en politique, en 1919, en se faisant élire maire de La Jumellière, puis conseiller général du canton de Chemillé à partir de 1922.

Membre de la Fédération républicaine, il est élu en 1928 député du Maine-et-Loire, puis réélu en 1932 et 1936.

En 1932, il s'éloigne de la Fédération au moment où celle-ci dérive nettement à droite. Il rejoint alors le groupe Républicain et social conduit par Georges Pernot, puis, en 1936, celui des Républicains indépendants et d'action sociale. François de Polignac rejoint ensuite le Parti social français à sa création.

En , il ne prend pas part au vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Premier parlementaire frappé par l'occupant, il est condamné dès le mois de à cinq ans de prison.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

François de Polignac s'est marié deux fois :

Il épouse en 1913 Simone de Maillé de La Tour-Landry (1889-1950), fille de Louis Armand Joseph de Maillé de La Tour-Landry, député du Maine et Loire, et d'Hélène de La Rochefoucauld.

Elle lui apporte le domaine de La Jumellière et lui donne 5 enfants :

    • Armand-Louis de Polignac (1914-2003), marié en 1943 avec Jeanne de Chabot (1920-2009) ;
    • Odette de Polignac (1916-2012), mariée en 1940 avec Marc Pierre Aurélien de Voyer de Paulmy, 8ème marquis d'Argenson (1906-1975) ;
    • Hubert de Polignac (1918-1981), marié en 1941 avec Radegonde Moulart de Vilmarest (1921-2006) ;
    • Bernard de Polignac (1920-1943), engagé dans la LVF, Mort pour la France sur le front de l'Est[2] ,
    • Gérard de Polignac, prêtre (1922-2008)[3] ;

Veuf, il se remarie en 1954 avec Hedwige de Chabannes (1895-1986), femme de lettres, sans postérité.

Ses frères aînés sont respectivement Armand Henri Jules Marie de Polignac (1872-1961), 6e duc de Polignac et Henri de Polignac (1878-1915, Mort pour la France).

Distinction[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, 8e arrondissement, année 1887, acte de naissance no 1469, cote V4E 6076, vue 26/31, avec mention marginale de décès
  2. le 11 août 1943, la veille de la naissance de son neveu Christian de Polignac, fils aîné de Hubert de Polignac (1918-1981), né le 12 août 1943.
  3. Il est ordonné prêtre séculier le 29 juin 1948.
  4. Georges Martin, Histoire et généalogie de la Maison de Polignac, Lyon, l'auteur, , 250 p. (ISBN 2-901990-00-2), p. 95-101

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « François de Polignac », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]