François de Genas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François de Genas
Biographie
Naissance
Décès

François de Genas, dit François l'illustre, né vers 1420 et mort en 1504, favori du roi Louis XI[1], fut président de la Chambre des comptes du Dauphiné, général des finances du Languedoc et président du Parlement du Dauphiné. Il était Chevalier de l'Ordre de Saint-Michel[2].

Famille[modifier | modifier le code]

François de Genas, né vers 1420, était le fils de Catherine Spifame d'Avignon et de Louis de la ville de Genas, d'où cette famille a tiré son origine et son nom. Son ançêtre, Jean de Genas vendit cette seigneurie à un de ses parents, le 6 octobre 1302, pour aller s'établir à Valence. L'un des membres de cette branche, Blaise de Genas, fit construire une résidence d'agrément dans la plaine des Andrans, près de Marsanne, le château de Genas; de là ses descendants se répandirent dans les provinces voisines, principalement à Avignon, à Aix et à Nîmes. François de Genas fut élevé par Damien de Seytres, prévôt de Valence et archidiacre d'Aix que son père lui avait donné pour tuteur. François de Genas fut marié en 1454 à Béatrix de Galiens avec qui il eut quatre filles et autant de garçons.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1475, Louis XI vient loger à Valence chez François de Genas, qu'il avait connu étant dauphin et avec qui il s'était lié d'amitié. En 1476, il le nomme président de la chambre des comptes du Dauphiné, en remplacement de Jean d'Amboise puis lui donne ensuite en 1477 la charge de général des finances dans le Lyonnais, le Forez, le Beaujolais et le Languedoc. Le 30 janvier 1478, François de Genas cumule les deux offices, tout en étant dispensé de résider à Grenoble. Plus tard, Louis XI récompense par une pension de 6800 livres le travail accompli par Genas pour lui assurer l'héritage de René d'Anjou. En 1482, ayant fait vœu d'offrir à l'église de Saint-Jean de Latran un calice d'or et mille écus, Louis XI charge Genas de cette commission, qui envoie à Rome son neveu, pour remettre l'offrande au cardinal Philibert de Mâcon[3]. Avant sa mort, Louis XI recommande son fidèle serviteur à sa fille Madame de Beaujeu et au Dauphin Charles VIII qui confirme ensuite, lors de son accès au trône en 1483, François de Genas dans ses pensions, qu'il augmente même de 400 livres tournois[4]. Genas meurt à Valence en 1504.

François de Genas introduisit en Dauphiné les perdrix rouges du Languedoc et les moutons du Roussillon, qu'il réussit à acclimater dans cette province.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Pithon-Curt, Histoire de la noblesse du comté Venaissain, t.IV, p.448
  • Casimir François Henri Barjavel, Dictionnaire historique, biographique et bibliographique du département de Vaucluse, L. Devillario, 1841, v.2
  • Joseph Vaesen et Etienne Charavay, Lettres de Louis XI, roi de France, 11 vols, Société de l'histoire de France, Paris, 1883–1909

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Société d'archéologie et de statistique de la Drôme, Valence, Bulletin d'archéologie et de statistique de la Drôme, 1868, V.3, p.119
  2. Découvrir Genas - Le Blason
  3. Lettres du cardinal au roi Louis XI et à François de Genas, 16 mars 1483
  4. Lettres datées d'Amboise, le 3 janvier 1492

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]