François d'Agincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François d'Agincourt
Francois d-Agincour.jpg

Portrait de Barthélemy-Jean-Claude Pupil en 1729
par Nicolas de Largillierre.

Fonctions
Organiste
Cathédrale Notre-Dame de Rouen
-
Abbaye Saint-Ouen de Rouen
Chapelle royale
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jacques-André-François d'AgincourtVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Mouvement
Instruments
Maîtres
Élève

François d'Agincourt, né et mort à Rouen (1684 - ), est un compositeur, claveciniste et organiste français. Son nom s'écrit aussi D'Agincour (orthographe utilisée dans ses Pièces de Clavecin), Dagincourt, ou Dagincour.

Biographie[modifier | modifier le code]

François d'Agincourt est l'élève de Jacques Boyvin à Rouen et de Nicolas Lebègue à Paris ; organiste de l'église de la Madeleine-en-la-Cité à Paris en 1701, il est, à compter de 1706, titulaire des orgues de la cathédrale Notre-Dame de Rouen en succession de Boyvin. Il tient aussi l'orgue de l'abbatiale Saint-Ouen, dans cette même ville et devient en 1714, l'un des quatre organistes de la Chapelle royale (préféré alors à Louis-Claude Daquin, plus jeune que lui et qui devait être nommé plus tard). Un de ses élèves est Jacques Duphly.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre écrite comprend :

  • un livre de 46 pièces pour orgue (groupées par « ton » en 6 suites), resté à l'état de manuscrit, copié par le Père Alexandre Guy Pingré et conservé à la bibliothèque de Sainte-Geneviève.
  • un recueil de Pièces de clavecin publié à Paris en 1733, qui témoigne de son admiration pour Couperin (mort la même année) : comme lui, il appelle « ordres » ses 4 suites et privilégie les portraits et pièces de caractère par rapport aux danses traditionnelles ; toutefois, son style est moins mélancolique, plus extérieur.
  • deux livres d’Airs à voix seule et basse continue, parus dans des recueils de Ballard en 1713 et 1716.

Pièces de Clavecin (1733)[modifier | modifier le code]

D'Agincourt s'exprime ainsi dans sa préface : « Je n'ay rien changé aux agrémens ny a la manière de toucher de celle que Monsieur Couperin a si bien désignée et caractérisée et dont presque touttes les personnes de l'art font usage. » Allusion notamment aux titres raffinés des pièces servant de portrait ou double portraits contrastés (Les Deux cousines...). Certains de ces titres évoquent des oiseaux, non sans sous-entendus très féminins (La Fauvette, Les Tourterelles)[1] La Chaconne de la suite en fa comprend dix couplets.

  • Premier ordre en ré mineur
    • Allemande La Sincopée
    • Allemande La Couronne
    • Courante
    • Sarabande La Magnifique
    • Le Pattelin, rondeau
    • Gigue La Bléville
    • La Sensible, rondeau
    • Les Dances Provençales
    • La Caressante
    • La Sautillante
    • Menuet
    • Double du menuet précédent
    • Autre menuet
  • Second ordre en fa majeur
    • La Pigou
    • Le Colin Mailliard, rondeau
    • La Pressante Angélique
    • Le Précieux, rondeau
    • Les deux Cousines
    • Menuet
    • Chaconne La Sonning
  • Troisième ordre en ré majeur
    • L'Ingénieuse
    • La Villerey ou les deux Sœurs
    • L'Agréable, rondeau
    • La Fauvette
    • La Misterieuse
    • Le Val Joyeux, vaudeville
    • Le Moulin à vent
    • La Minerve, rondeau
    • L'Etourdie, rondeau
    • Le presque rien, rondeau
    • La Courtisane, gavotte
  • Quatrième ordre en mi mineur
    • Allemande La Couperin
    • Les Violettes fleuries, rondeau
    • La Tendre Lisette, rondeau
    • L'Empressée
    • La Janneton, rondeau
    • La Princesse de Conti, rondeau
    • L'Harmonieuse, rondeau
    • Les Tourtelles, rondeau
    • La Badine, rondeau
    • La D'houdemare
    • La Moderne
    • Menuet

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Pièces d’orgue - Hervé Niquet, à l'orgue de Seurre (août 2000, Glossa 921701) (OCLC 842155224)
  • Pièces de clavecin - Hervé Niquet (2001, Glossa 921702) (OCLC 903322089)
  • Œuvres complète pour clavecin, volumes 1 et 2 - Rebecca Pechefsky, clavecin (2002/2004, 2CD Quill Classics QC1002 et QC1004) (OCLC 774012777)
  • Pièces d'orgue, dans Messe de l'Assomption - Jean-Patrice Brosse, à l'orgue de St.-Bertrand-de-Comminges ; Chœur grégorien Antiphona ; Maîtrise du Conservatoire de Toulouse, dir. Rolandas Muleika (4-8 avril 1995, Pierre Verany) (OCLC 38494935)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Partitions 
  • François D’Agincour, Pièces d’orgue. Nicolas Gorenstein, coll. « Organa Gallica », Fleurier (Suisse), Éditions du Triton, 1992.
Articles et ouvrages 
  • Ludovic Panel, « François d'Agincourt 1684-1758 », Études normandes, 1961, p. 275-278.
  • Michel Roubinet, « François Dagincour », dans Gilles Cantagrel (dir.), Guide de la musique d’orgue, Paris, Éditions Fayard, 1991 & 2012 (ISBN 2-213-02772-2).
  • Jean-Patrice Brosse, Le Clavecin des Lumières, Paris, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Sabatier, « Dagincourt, François », dans Marcelle Benoit (dir.), Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Fayard, , XVI-811 p. (ISBN 2-213-02824-9, OCLC 409538325, notice BnF no FRBNF36660742), p. 197.

Articles contextuels[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]