François d'Ivernois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François d'Ivernois
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

François d'Ivernois, né le 9 avril 1757 à Genève et mort le 16 mars 1842 dans la même ville, est un économiste et une personnalité politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est libéral mais adversaire de la Révolution française, et doit se réfugier en Angleterre dès 1792[1]. Il revient à Genève en 1814 et devient député au congrès de Vienne puis conseiller d'État de 1814 à 1824[2].

Il a publié des travaux à propos de l'état financier de la France sous la République et sous l'Empire et de la mortalité. D'Ivernois a également critiqué le blocus continental mis en place par Napoléon Ier.

Publications[modifier | modifier le code]

  • François d'Ivernois, Lettre à son Excellence Monsieur le Comte de Vergennes, Dijon, , 24 p. (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Fr. Michaud et Louis Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne : Histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, t. 20, A. T. Desplaces, (lire en ligne).
  2. Valérie Cossy, article Ivernois, François d' dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .