François Xavier (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François Xavier.
François Xavier
Naissance
Saint-Raphaël (Var) (France)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

François Xavier est un écrivain[1] et réalisateur français, né le à Saint-Raphaël (Var).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils unique d’un couple d’architectes, dont la mère fut la septième femme architecte de France et la plus jeune diplômée en son temps, François Xavier baigna dans un univers artistique qui lui fit découvrir les Pink Floyd ou Jean-Christian Michel (qui fut le surveillant de son père à l’internat de Notre Dame d’Afrique à Alger) à l’âge où d’autres chantonnaient encore les comptines scolaires.
Après un parcours long et mouvementé au lycée Saint-Exupéry, il monte à Paris s’inscrire dans une école d’audiovisuelle puis redescend travailler pour les radios libres qui voient le jour et ainsi décroche un entretien avec Pierre Arditi quelques heures après son César, en 1987 puis couvre le 40e Festival de Cannes où il parvient à décrocher un entretien avec Jean-Pierre Léaud et un engagement d’Alain Terzian pour son projet de film, L’Accusée, d’après un roman de Michel de Saint Pierre qui lui a donné son aval. Le décès soudain de l’écrivain met un terme au projet.
De petits boulots en emplois saisonniers, François Xavier laisse filer le temps histoire de s’offrir le luxe d’écrire, et rien d’autre. Edmonde Charles-Roux le conseille sur son premier manuscrit, il s’oriente alors un temps vers les textes de chansons et la poésie se révèle à lui.
Dans l'année 1993 il publiera 4 articles de fond (présentés en Une) + 5 nouvelles dans le magazine Bonjour Hongkong !
En 1995, paraissent Extrance[2] (aux Dits du Pont, à Avignon) et Voyage[3], en juin, ses deux premiers recueils de poésie mais il continue à fréquenter les revues (Mes Sages poétiques, Poésie première, Press Stances, Florilège, etc.).
En 1997, paraît Le jour où la TV expira...[4] (nouvelles critiques sur la télévision). François Xavier effectue plusieurs voyages au Proche-Orient d'où découle son deuxième recueil, De l'Orient à l'amour[5], qui lui vaut le prix Théophile-Gautier de l'Académie française en 1999.
En 2001 paraît L'Hydre fumée[6], avec une calligraphie originale de Hassan Massoudy pour le poème L'Enfant des pierres[7].

Crée et administre en 2003 les sites des poètes Salah Stétié et Mahmoud Darwich, en français, et publie Les Manuscrits de Qana[8].

En 2004, il crée, avec Isabelle Roche et Frédéric Grolleau, le site lelittéraire.com. Il est également présent dans l'anthologie Les Nouveaux Poètes français et francophones (dirigée par J.-L. Favre & M. Vincenot, J.-P. Huguet Éditeur), avec un vibrant hommage de Pierre Brunel, le vice-Président de l'Université ParisIV-Sorbonne, dans la postface.

En 2005 paraît Le Berceau de Phénicie[9], livre monumental dans lequel Ladislas Kijno expose deux versions enlacées et peintes dans les poèmes[10], livre étape qui le conduit à travailler avec d'autres peintres : Christian Jaccard, Vladimir Veličković, Julius Baltazar, Gottfried Salzmann, Laurette Succar ou encore Véronique Agostini, Robert Lobet et Pierre Souchaud.

En 2008 il réalise son premier documentaire, Gottfried Salzmann, le peintre de l’eau, présenté en avant-première, le 24 septembre, lors du vernissage de l'exposition inaugurale de l'Espace Raymond Moretti, à La Défense, consacrée à Gottfried Salzmann, Regards sur la Défense.

2014 le verra revenir à la poésie pure avec deux recueils marquants, Là-bas trois fois (janvier) qui confirme "ce don de faire advenir l’émotion d’un rien par la seule magie des mots"[11]. Un long "poème qui renverse les conventions de l'écriture poétique"[12], rappelle Lucien Wasselin.
Le 2 septembre L'irréparable paraît avec une préface de Pierre Brunel, poème qui "prouve que vivre revient à ne jamais déposer les armes tant que l'amour est là ou que son souvenir perdure."[13] et le 17 septembre, à l’université Paris-Sorbonne, dans le cadre d’un Master 2 recherche Lettres modernes, Virginie Trézières a soutenu son mémoire portant sur La négativité transitive de Salah Stétié à François Xavier, sous la direction de Michel Jarrety.

Depuis, il court les expositions et visite les ateliers pour s'enfoncer toujours plus dans le monde de la peinture.

Sur Mahmoud Darwich[modifier | modifier le code]

Son premier article, Mahmoud Darwich, la conscience du poète, refusé pendant un an, est accueilli par Robert Dadillon dans le numéro 9 (hiver 1997-1998) de la revue Poésie première. Puis, en 2001, il publie chez iDLivre le premier essai[14] biographique en langue française sur le poète palestinien Mahmoud Darwich[15], Mahmoud Darwich et la nouvelle Andalousie[16] (qui sera réédité en 2002). Il déclarera avoir « voulu transmettre à travers son analyse littéraire un message pour expliquer qui sont ces Arabes que l'on diabolise à tort »[17].
En 2004, paraît chez Autres Temps, Mahmoud Darwich dans l’exil de sa langue, une version actualisée et augmentée[18] d'un dernier chapitre.

Chroniqueur littéraire[modifier | modifier le code]

1987 et 1988, François Xavier anime sur Radio-Esterel une émission hebdomadaire consacrée aux arts (cinéma, théâtre, littérature) et couvre les 40e et 41e Festival de Cannes. En 2002, il débute dans les colonnes de l'e-magazine lemague.net, puis en 2003, prend en charge la rubrique "Essais/Documents" à lidealiste_litteraire.com. Il supervise en 2004 les colonnes "Essais" au sein du litteraire.com. Fin 2006, quitte lelitteraire.com pour la direction du département "Art & Littérature" de lemague.net, site d'information satirique affichant 250 000 visiteurs uniques par mois. En mai 2009, il revient au lelitteraire.com pour gérer le département "Art & Littérature" et en mars 2010 il est nommé rédacteur en chef, fonction qu'il occupera jusqu'au 1er août 2012.
Il participe alors au développement du Salon littéraire (magazine conçu et dirigé par Joseph Vebret, sous l'égide de CCM Benchmark), comme rédacteur en chef puis administrateur jusqu'au 29 septembre 2012.
Parallèlement il chronique l'actualité culturelle sur le Huffington Post, premier des sites d'information uniquement présents sur Internet, dit pure player (Médiamétrie Netratings - rendus publics jeudi 27 septembre) avec 1,916 million de visiteurs uniques[19] de juillet 2012 jusqu'au 11 septembre 2013, et revient ensuite exclusivement dans les colonnes du Salon littéraire qui, depuis janvier 2015, réunit en moyenne 380 000 visiteurs par mois (source Google Analytics).

Éditeur[modifier | modifier le code]

Il fonde en 2001 chez iDLivre la collection "Esquilles"[20] qui a pour but de donner la parole à des poètes ou des universitaires sur le thème du métissage des cultures[21]. Il y supervise notamment la version définitive de l'œuvre majeure de Marc Alyn, Les Alphabets du feu. Il la dirigera jusqu'en 2003.

Février 2011 voit la naissance des Éditions du Littéraire, dont il est l'un des concepteurs. D'abord disponibles sur le Net (via le site de vente en ligne amazon.fr), les livres sont proposés en librairie dès 2012. Dans un souci écologique les ouvrages sont imprimés par petits tirages sur du papier certifié FSC par Books on Demand, en Allemagne.

Colloques[modifier | modifier le code]

  • La Brûlure des corps dans la nudité originelle, communication donnée le 6 novembre 2001, à l’Université de Montréal, à l’occasion du colloque consacré à Salah Stétié, Poésie, terre d’exil à l’invitation du Groupe Poexil. [lire en ligne]
  • De l’Éthique dans la résistance, ou comment cheminer avec Mahmoud Darwich du chaos à la nouvelle Andalousie, communication donnée le 12 septembre 2009, au Palais du Luxembourg, à Paris, à l’occasion de la « 8e Journée de la solidarité humaine 2009 » ayant pour thème Comment la littérature change le monde - Dostoïevski, Péguy, Salomé, Levi, Darwich, organisée à l’initiative de la Fondation Ostad Elahi - éthique et solidarité humaine. [lire en ligne]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres d'artiste[modifier | modifier le code]

  • Le Berceau de Phénicie, recueil de poèmes, deux versions enlacées et peintes (l'une proche du style naïf, l'autre plus aérienne et sœur de la calligraphie japonaise) par Ladislas Kijno qui démontrent comment il avait habité et traversé le poème. Livre monumental imprimé sur vélin Johannot, au format italien 330 x 250, à 70 exemplaires numérotés, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2005. Dans son coffret, il abrite aussi une gravure originale au carborundum réalisée par l’atelier Pasnic et signée au feutre noir
  • Beyrouth, à cœur et à cris, recueil de poèmes, 24 exemplaires, 110 x 250, réalisés à la main par les ateliers de François Huin, accompagnés chacun de 7 combustions originales de Christian Jaccard et d’une couverture ignigraphiée, Éditions du Pyronaute, 2009
Ce livre a été conçu afin de célébrer Beyrouth, capitale mondiale du livre 2009 sous l'égide de l'UNESCO. Le numéro 13 a été offert pour être présenté à la Bibliothèque nationale du Liban.
  • La parenthèse, recueil de poèmes, enrichi de douze encres couleurs de Laurette Succar et présenté dans une jaquette en papier Indien terre, pur coton. 40 exemplaires sur Ingres pour le poème et sur Vélin d’Arches pour les encres, numérotés de 1 à 30, plus dix exemplaires manuscrits, dont cinq sont augmentés d’une encre originale numérotés de I à V ; et cinq exemplaires, numérotés HCI à HCV, tous signés au colophon par l’auteur et l’artiste. In-16 (190 x 190) en feuilles libres, collection Coup du cœur, Montrouge, éditions Voix Tissées 2009
  • Azur mordoré, recueil de poèmes, 8 exemplaires originaux, 265 x 165, en feuillets libres sur BFK Rives 210gr accompagnés d’encres flottantes (suminagashi) de Véronique Agostini, signés et numérotés par l’auteur et l’artiste, Les Aresquiers, 2009 [présentation en ligne]
  • Le sanctuaire de l'inaudible, recueil de poèmes, tirage limité à 5 exemplaires numérotés ponctués d'un portrait original de Lilou par Kijno, réalisé à l'encre de Chine, La Romania Éditeur, novembre 2010
  • Fruor, poème, livre-objet renfermant dans un coffret au couvercle en acétate conçu par Dermont-Duval, et ignigraphié, un poème érotique et manuscrit pénétré au fer rouge et orné de combustions, œuvres originales de Christian Jaccard. 6 exemplaires uniques et originaux au format 295 x 295, in-18, Éditions du Pyronaute, 2010
  • À l'épreuve du feu, recueil de poèmes, livre peint par Lilou en 10 exemplaires uniques et originaux au format 175 x 225, La Romania Éditeur, 2011
  • Kiwi, poème, 20 exemplaires ornés de collages originaux rehaussés à la poudre lisse par Christian Jaccard, in-16 (80 x 110) en feuilles, typographie composée à la main en Garamond corps 12 et imprimée sur Vélin d'Arches par François Huin sur ses presses à l'Haÿ-les-Roses, Éditions du Pyronaute, 2011
  • Ailleurs Mahmoud Darwich..., poème, avec des aquarelles de Robert Lobet, in-8 (180 x 170) en feuilles, 28 p., couverture originale. Typographie composée à la main en caractères en plomb. L'édition originale se compose de 46 exemplaires numérotés de 1 à 46, sur papier Conquéror, augmentés d'une couverture peinte et d'une aquarelle en double page intérieure. Le tirage de tête, imprimé sur Arches, est de 6 exemplaires numérotés de I à VI, agrémentés d'une intervention manuscrite de l'auteur en page 3 et augmentés de 2 aquarelles sur 2 doubles pages. Tous signés au colophon par l'auteur et l'artiste. Éditions de la Margeride, 2011
  • Bourrasques, poème, accompagné d’un collage originale de Pierre Souchaud. Leporello (55 x 110) tiré sur Johannot 240 g à 10 exemplaires numérotés, présentés dans un emboîtage. Collection Raretés des Sept Collines, dirigée par Michel Sottet, chez Jean-Pierre Huguet éditeur. Achevé d’imprimer le 21 novembre 2011, à Saint Juien Molin Molette, Loire, France
  • La Parque déflorée, recueil de poèmes, rehaussée d’une encre originale de Lilou, exemplaire unique au format 175 x 225, La Romania Éditeur, 2012
  • Le miroir de la déraison, poème en 3 opus in-12 (90 x 130) [... qui est comme un moderne Cantique des cantiques tant il célèbre l’amour (et ses avatars)][22], accompagnés d'encres originales de Jacqueline Ricard [...proches d’une calligraphie tout en rondeurs et en boucles, (qui)soulignent sensuellement le texte tant elles se mêlent aux vers][22], 55 exemplaires numérotés et signés présentés dans un coffret, Éditions La Cour Pavée, 2013 [présentation en ligne]
  • Le charnier des possibles, poème magnifié par quatre dessins de Vladimir Veličković. Il en a été tiré 30 exemplaires. Les quatre premiers numérotés de I à IV sont tirés sur papier Arches Aquarelle Rag 240 g/m2 au format 280 x 380. Chacun d’entre eux est enrichi d’un dessin original ainsi que de la suite des quatre estampes signées par l’artiste, imprimées à partir des quatre dessins contenus dans les exemplaires I, II, III et IV. Les 26 suivants tirés sur papier intissé 130 g/m2 au format 180 x 240 sont numérotés de 1 à 26. Ils contiennent une suite des quatre estampes réduites au format de l’ouvrage, également signées par l’artiste. Jean-Pierre Huguet éditeur, 2013 [présentation en ligne]
  • Où le vide des mondes, poème accompagné de douze pointes sèches originales de Julius Baltazar, chacune rehaussée au crayon arlequin, 24 exemplaires, édition bilingue traduite en américain par Joshua Watsky, Éditions Wequetecock Cove, New-Haven, décembre 2013 [présentation en ligne]
  • Apostille, poème manuscrit en 4 exemplaires originaux peints par Julius Baltazar, collection Les yeux, Le livre pauvre, 2016
  • L'ossuaire du temps, poème manuscrit en 6 exemplaires originaux peints par Julius Baltazar, collection Vice-versa, Le livre pauvre, 2016
  • Calligraphie du printemps, poème manuscrit en 4 exemplaires originaux peints par Julius Baltazar, collection Gaspard de la nuit, Le livre pauvre, 2016

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Extrance, Les Dits du Pont, 1995 (hors commerce)
  • Voyages, poésie, Editinter, 1995
  • Ode à la vérité, dans La Poésie Contemporaine – Anthologie 1995, coll. « Florilège », Éditions Les Presses Littéraires, 1995
  • De l’Orient à l’amour, Editinter, 1998, préface de Salah Stétié - prix Théophile Gautier de l’Académie française, 1999
  • Le Berceau de Phénicie[23], tirage limité à 150 ex., éditions des Moires, 1999 ; puis BoD, 2009 (version grand public du livre d'art publié en 2005)
  • L’Hydre fumée, iDLivre, 2001, avec une calligraphie originale de Hassan Massoudy
  • Les manuscrits de Qana, Aumage éditions, 2003
  • La Parenthèse, extraits inédits de poèmes, dans Jean-Luc Favre et Matthias Vincenot, Les nouveaux poètes français et francophones, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2004
  • La Parenthèse, extraits inédits de poèmes traduits en roumain par Rodica Draghincescu, publiés dans Arca (Bucarest) et Poezia (Iassy), les deux revues de l’Union des écrivains roumains, janvier et avril 2004
  • Lettre de givre, Le Persil no 27/28, novembre 2009 (publié avec le concours du Canton de Vaud et de Pro Helvetia, fondation suisse pour la culture)
  • Le sanctuaire de l'inaudible, La Romania Éditeur, novembre 2010, tirage limité à 5 exemplaires numérotés ponctués d'un portrait original de Lilou par Kijno, réalisé à l'encre de Chine
  • À Mahmoud Darwich, poème inédit écrit à la main sur trois gravures originales faisant partie intégrante des œuvres qui constituent ce que Robert Lobet nomme sa Collection des gravures manuscrites, 2010
  • La Parenthèse, Voix Tissées, 2011, avec des encres de Laurette Succar (version grand public du livre d'art publié en 2009)
  • Là-bas trois fois, Jean-Pierre Huguet éditeur, janvier 2014
  • Le miroir de la déraison, présentation de Pierre Brunel, collection "La bibliothèque d'Orphée", Éditions du Littéraire, juin 2014, [François Xavier verse à travers ses mots tout sauf une monnaie d’ombre. Et même si ce livre semble à la fin le testament des amours dépassées, elles gardent son embellie : l’homme n’y a peut-être plus sa place mais l’Elle parle en lui en dérisoire vigie d’un ailleurs qui s’éloigne[24].] avec des encres de Jacqueline Ricard (version publique de l'édition d'art parue en 2013 aux Éditions La Cour Pavée)
  • L'irréparable, préface de Pierre Brunel, Jean-Pierre Huguet éditeur, septembre 2014

Romans[modifier | modifier le code]

  • Dans l'œil du cyclone, Les éditions du Littéraire, coll. "La bibliothèque de Babel", 2012

Essais[modifier | modifier le code]

  • Mahmoud Darwich et la nouvelle Andalousie, iDLivre, 2001 – réédition 2002
  • Mahmoud Darwich dans l’exil de sa langue, Autres Temps, 2004
  • Kijno e(s)t l’art d’aimer, La Romania Éditeur, coll. "Mes Contemporains", 2010
  • En ville(s) - ou les polyphonies de Salzmann en milieu urbain, La Romania Éditeur, 2010, tirage limité à 6 exemplaires numérotés
  • Kijno e(s)t l’art d’aimer, introduction de Bernard Noël, édition définitive revue et augmentée, Édition du Littéraire, coll. "la Bibliothèque d'Alexandrie", 2013
  • Lexies de l'œil - Dialogue avec Christian Jaccard, coédition galerie Valérie Bach/Éditions du Littéraire, coll. "La bibliothèque d'Alexandrie", 2017

Articles / Préfaces / Communications[modifier | modifier le code]

  • Mahmoud Darwich et l’identité palestinienne, dans Poésie Première n°9, Editinter, 1997
  • Poète, homme libre, lève-toi et marche, préface de Poésie ininterrompue, premier recueil d’Ali Boutamina, poète algérien, éditions Editinter, 1998
  • Dossier Salah Stétié dans Poésie Première n°11, Editinter, 1998
  • Avec Nelly Fakhouri, Dossier Nadia Tuéni, dans Poésie Première n°12, Editinter, 1998
  • Dossier Abdulah Sidran, dans Poésie Première n°14, Editinter : le poète bosniaque se pose la question de la place qu'il doit occuper dans le monde, et avec lui le peuple musulman des Balkans, 1999
  • L’humanisme est mort, vive l’humanisme, dans Poésie Première n°18, Editinter, reprenant les thèmes évoqués lors des premières Rencontres de Versailles au château de Versailles les 15, 16 et 17 juin (colloque international ayant pour thème : La mondialisation crée-t-elle les valeurs d’une nouvelle civilisation ?, 2000
  • Lecture des corps, dans Usage de Salah Stétié, sous la direction de Bruno Geneste et Yann Le Bihan, Blanc Silex, 2001
  • Eclats illuminés de la parole libérée, préface de Soif, premier recueil de Cristina Castello, avec des dessins originaux d’Antonio Séguí, L'Harmattan, 2004
  • La poésie dans la ville, Teranova, 1er Festival de poésie urbaine, Metz, 26-29 novembre 2004
  • Editeur / Passeur : les frontières de l’édition : table ronde organisée par l’Ecole doctorale de Littérature générale et comparée (Paris III – Sorbonne Nouvelle), 2005
  • Mahmoud Darwich et l’altérité altérée, conférence à l’Institut d’Etudes de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman (EHESS, Paris), 2005
  • Mahmoud Darwich et l’humanisme poétique, dans le numéro 48 de Nouveaux Regards, Revue de l’Institut de recherches de la FSU, 2010
  • De l'éthique dans la résistance, dans Paralangues - Études sur la parole oblique, Éditions Philologicum, 2010
  • (Re)lecture d’une femme : Salah Stétié et la ponctuation fragmentée, dans Iudicium indoctum : Études sur la réception des œuvres du point de vue de leur appréciation, Éditions Philologicum, 2012
  • Pia Petersen, un être humain, un vrai, dans L'Atelier du roman : Reality show version romanesque Un écrivain, un vrai, de Pia Petersen, n°77, Éditions Flammarion, mars 2014
  • Ô passe temps éphémère / Oh ephemeral past time / Oh kortstondige verleden tijd, éditorial du catalogue de l'exposition Energies Dissipées de Christian Jaccard à la galerie Valerie Bach, Bruxelles (11 septembre-7 novembre 2015)
  • L'insaisissable promontoire du Songe / The Unattainable summit of Dreams (version anglaise de Joshua Watsky), dans Hugologie / Julius Baltazar, qui accompagne l’exposition éponyme à la Maison Victor Hugo, à Paris (3 novembre 2015-24 janvier 2016)
  • L'effet(s) marquant(s) dans la vie de Julius Baltazar, dans Hugologie / Julius Baltazar, qui accompagne l’exposition éponyme à la Maison Victor Hugo à Paris (3 novembre 2015-24 janvier 2016)
  • Citoyens, croyez & taisez-vous, dans L'Atelier du roman : Liberté - Quel intérêt ?, n°89, Éditions Pierre-Guillaume de Roux, mars 2017

Chroniques[modifier | modifier le code]

  • Au fil des pages – Trois années de chroniques littéraires sur la Toile (2003-2005), BoD, 2009
  • Au fil des pages – tome 2 - Deux années de chroniques littéraires sur la Toile (2006-2007), BoD, 2009
  • Au fil des mots - Douze années de chroniques politiques sur la Toile (1998-2009), BoD, 2011
  • Au fil des pages – tome 3 - Deux années de chroniques littéraires sur la Toile (2008-2009), BoD, 2012
  • Au fil des pages – tome 4 - Deux années de chroniques littéraires sur la Toile (2010-2011), BoD, 2014
  • Au fil des pages – tome 5 - Deux années de chroniques littéraires sur la Toile (2012-2013), BoD, 2015
  • Au fil des pages – tome 6 - Deux années de chroniques littéraires sur la Toile (2014-2015), BoD, 2016

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • La Rose et le Jasmin : portrait de Salah Stétié, esquisse, documentaire de Mona Makki, 26 min, Espace Francophone, 1999[25]
  • Un homme de projet, des projets pour l’homme, coscénariste, documentaire de Singh Chandok, 52 min : portrait du président du Comité français de secours aux enfants, ISP Productions, 2006 (diffusé dans 18 pays de l’Europe centrale et orientale par le biais de la banque d’images du groupe France Télévisions)
  • Les Sept Vies de Théo Tobiasse, documentaire de 26 min, ISP Productions, 2007 (projet écrit mais non réalisé)
  • Les Affinités électives d'Éric Hazan, documentaire de 26 min, ISP Productions, 2007 (projet écrit mais non réalisé)
  • Salah Stétié, d’une rive l’autre, documentaire de 26 min, ISP Productions, 2007 (projet écrit mais non réalisé)
  • Gottfried Salzmann, le peintre de l’eau, documentaire de 26 min, scénario & réalisation, ISP Productions, 2008
  • Gruau, l'icône de l'élégance française, synopsis, documentaire, 26 min, ISP Productions, 2009 (projet écrit mais non réalisé)

Divers[modifier | modifier le code]

  • Le Jour où la TV expira, nouvelles, La Romania, 1997
  • Poète, homme libre, lève-toi … et marche, préface de Poésie ininterrompue, premier recueil d’Ali Boutamina, poète algérien, publié à l’initiative de François Xavier dans la collection « Poésie en poche » aux éditions Editinter, 1998
  • LITTERA-lement, rédacteur en chef du numéro double 19/20 (décembre 2003) de la revue d'art & littérature Passage d’encres. Cet opus eut comme artiste invité le peintre Albert Woda et présenta un dossier spécial consacré à Salah Stétié
  • Éclats illuminés de la parole libérée, postface de Soif, premier recueil de Cristina Castello, L'Harmattan, 2004, avec des dessins originaux de Antonio Seguí.
  • Entretien avec Lofficier & Formosa et Buffo à cœur ouvert dans Les Grands Entretiens du litteraire.com (avec Isabelle Roche et Frédéric Grolleau), Les éditions du Littéraire, 2011

Distinction honorifique[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l'ordre de la Palhinte bleue, Royaume de Hu-Tu-Fu, décerné le 13 juillet 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Nice matin, le 14 juillet 1995.
  3. Nice-Matin, 17 septembre 1995.
  4. Var matin, le 26 juin 1997
  5. L’Orient - Le Jour, Beyrouth, le 12 mai 1998 ; Magazine, Beyrouth le 5 juin 1998.
  6. L’Orient - Le Jour, Beyrouth, le 27 novembre 2001.
  7. La Revue du Liban, Beyrouth, 8-15 septembre 2001.
  8. Article de Daniel Leduc, Axelibre.com, le 15 décembre 2003.
  9. Article de Nadia Agsous, La Nouvelle République, quotidien d’information indépendant algérien - no 3487, jeudi 6 août 2009.
  10. Annabelle Hautecontre, lelitteraire.com, 20 octobre 2005.
  11. Virginie Trézières, in Le Salon littéraire, 11 mars 2014- http://salon-litteraire.com/fr/francois-xavier/review/1867380-francois-xavier-la-bas-trois-fois-l-hymne-d-une-evasion-poetique-reussie
  12. Lucien Wasselin, in Recours au poème, 15 février 2014- http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/l%C3%A0-bas-trois-fois-de-fran%C3%A7ois-xavier/lucien-wasselin
  13. Jean-Paul Gavard-Perret, in lelitteraire.com, 23 septembre 2014- http://www.lelitteraire.com/?p=12273#more-12273
  14. Article publié le 15 octobre 2002 dans Quartier Libre, à Montréal, Canada, à propos de E-terviews : dialogues par courrier électronique de Frédéric Vignale, Paris, IDlivre, 2002.
  15. Arabies, juillet-août 2002.
  16. Poésie première, Soisy, le 15 mars 2002.
  17. in La Revue du Liban, no 3860 - 31 août-7 septembre 2002.
  18. Al Ousbou al Arabi (Arabweek) / no 2351 1er novembre, 2004.
  19. Le Monde, 27 septembre 2012 - http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2012/09/27/le-huffington-post-au-premier-rang-des-pure-players_1766341_3236.html
  20. An-Nahar, Beyrouth, le 19 février 2002.
  21. Revue du Liban no 3860 du 31 août 2002.
  22. a et b Lucien Wasselin, in Texture, 3 août 2013- http://revue-texture.fr/spip.php?article563
  23. Beyrouth sur Seine, Paris, le 30 septembre 1999.
  24. Jean-Paul Gavard-Perret, in e-littérature.net, 17 juin 2014- http://www.e-litterature.net/publier3/spip/spip.php?page=article5&id_article=625
  25. [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]