François Vignole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François Vignole
Image illustrative de l’article François Vignole
Contexte général
Sport Ski alpin
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
François Léon Vignole
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Lau-Balagnas (France)
Décès (à 77 ans)
Lieu de décès Lannemezan (France)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde 0 0 1

François Vignole, né le à Lau-Balagnas et mort le à Lannemezan[1], est un ancien skieur alpin français. Il est un des pionniers du ski pyrénéen[2], mais est également connu pour sa participation à la résistance et au sauvetage en montagne, ce qui lui valut la Légion d'Honneur décernée le 28 janvier 1970 au titre de 3 ministères: Ministère de l'intérieur pour le secours en montagne, Ministère des armées pour ses actes de résistance, et Ministère de la Jeunesse et des sports pour ses résultats sportifs[3]. Il a également entrainé la championne de ski Isabelle Mir, et est à l'origine de la station de ski de Saint Lary Soulan (65) dont il sera le premier directeur technique.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

A l'école primaire de Barèges, l'instituteur de François Vignole est également le fondateur et l'animateur du club de ski l'avalanche de Barège. Sa première victoire est obtenue en ski de fond, au Championnat des Pyrénées de 1925 à Cauteret. Il avait 11 ans. François Vignole développe son style dans les 4 disciplines du ski: Fond, Descente, Slalom et Saut.

Son premier succès national est le championnat de France Cadets - Junior de 1929 lors du Concours international de Superbagnères. Par la suite, il deviendra un des skieurs les plus prometteurs de sa génération, sa carrière internationale progressant rapidement jusqu’en 1935. Sélectionné pour les Jeux Olympiques d'hiver de 1936, il sera fauché par la poliomyélite, ce qui mettra un terme à sa carrière internationale. Malgré des séquelles à la jambe droite, il continue sa carrière nationale de 1942 jusqu'en 1949, un exemple de longévité sportive malgré les coups du sort.

Résistance[modifier | modifier le code]

En 1939, les séquelles de sa maladie l'empêchent d'être mobilisé. Toutefois, pendant la guerre et l'occupation, il s'engage dans un réseau militaire et, à partir de l'occupation de la zone libre en 1942 fait passer régulièrement le courrier et des militaires (essentiellement aviateurs anglais ou américains) en Espagne. Sur l'ensemble de la filière du réseau Edouard, il gère la dernière étape, celle du passage de la frontière par la montagne, qu'il connait comme sa poche. De l'autre côté de la frontière, son frère Marc Vignole prend en charge les évadés dans la vallée espagnole de la Piñeta.

Sauvetage en montagne[modifier | modifier le code]

François Vignole a participé plus de 200 sauvetages en montagne, et a assumé la responsabilité des secours en montagne pour les vallées d'Aure et du Louron. Cette activité, débutée dès 1927 a été une excellente couverture pendant la guerre.

Résultats sportifs nationaux[modifier | modifier le code]

1929 Championnat de France national du ski (Superbagnères)[modifier | modifier le code]

  • Fond 12 km (Juniors): 2nd
  • Saut (Junior): 2nd
  • Slalom (Juniors):

1931 Championnat Junior (Villars de Lans)[modifier | modifier le code]

  • 2nd Slalom
  • 17ème Saut
  • Classement national: 10ème

1932 Championnat de France (et championnat international)[modifier | modifier le code]

  • Descente: 5ème (1er Français)
  • Slalom: 17ème
  • Saut: 17ème
  • Combiné Descente/Slalom : 8ème

1933 Championnat de France (Briançon)[modifier | modifier le code]

  • Descente: 3ème
  • Combiné Descente/Slalom: 4ème

1934 Championnat de France international (Superbagnères)[modifier | modifier le code]

  • Descente: 11ème
  • Slalom: 12ème
  • Saut: 4ème
  • Combiné: 10ème (1er Français)

1935 Championnat de France international (Chamonix)[modifier | modifier le code]

  • Descente: 3ème (1er Français)
  • Slalom: 1er
  • Combiné Descente: 1er

1942 Championnats de France (Chamonix)[modifier | modifier le code]

  • Fond 18km: 26ème
  • Saut: 5ème

1943 Briançon-Serre Chevalier[modifier | modifier le code]

  • Fond 18km: 8ème
  • Slalom: 10ème
  • Descente: 9ème
  • Saut spécial: 4ème
  • Saut combiné: 2ème
  • Champion du Combiné Fond et Saut

1944: Championnats de France (Briançon-Serre Chevalier)[modifier | modifier le code]

  • Fond 18km: 5ème
  • Slalom: 3ème
  • Descente: 12ème
  • Saut spécial: 5ème
  • Saut combiné: 1er
  • Champion du Combiné 4 épreuves

Résultats sportifs internationaux (FIS)[modifier | modifier le code]

1933[modifier | modifier le code]

  • Descente: 34ème (2ème Français)
  • Combiné alpin: 35ème (5ème Français)

1934[modifier | modifier le code]

  • Descente: 25ème (1er Français)
  • Slalom: 15ème (2ème Français)
  • Combiné alpin: 22ème (2ème Français)

1935[modifier | modifier le code]

  • Descente: 19ème (4ème Français)
  • Slalom: 3ème (1er Français)
  • Combiné alpin 11ème (2ème Français)

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Mürren 1935
Slalom Médaille de bronze, monde Bronze

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Marcelin Bérot, L'épopée du ski aux Pyrénées., Toulouse, Milan, (ISBN 978-2905521484), p. 69
  3. JA Sicard, François Vignole Le Pyrénéen, , 123 p. (ISBN 2-9508294-0-6)