François Thierry (policier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thierry et François Thierry (homonymie).
François Thierry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

François Thierry est un policier français, ancien commissaire de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS).

Carrière[modifier | modifier le code]

Sorti de l’École nationale supérieure de la Police en 1994, il débute sa carrière à Nantes avant d'être muté à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, pour lutter contre le trafic de stupéfiants, et en particulier les navires transportant de la cocaïne en provenance d'Amérique du Sud.

En 2006, le policier prend la direction du Service interministériel d'assistance technique (Siat)[1]. En 2009, il recrute comme informateur le baron de la drogue Sofiane Hambli qui vient d'être arrêté en Espagne[2].

François Thierry devient le patron de l'OCRTIS en 2010[3].

François Thierry est soupçonné d'avoir été lui-même récupéré des valises de drogue à l'aéroport de Roissy à la suite de la divulgation d'une bande audio réalisée le 21 septembre 2010 lors d’une réunion à la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières. Une douanière affirme s'être retrouvée face à François Thierry le 6 février 2010, et il aurait été là «toutes les semaines» selon une autre douanière en poste à Roissy. À la suite d’un courrier anonyme dénonçant les pratiques des douaniers, une enquête préliminaire est ouverte par l'Ocrtis en novembre 2011[4]. En juin 2012, sept douaniers de l'aéroport de Roissy sont mis en garde à vue pour vol et corruption[5].

En mars 2011, le ministre de l'intérieur Claude Guéant vient saluer la saisie par l'Ocrtis de 7 tonnes de cannabis entrées par camion du Maroc via l’Espagne[6].

En 2013, le commissaire Thierry est à l’origine de la saisie à Roissy d’1,3 tonne de cocaïne en provenance de Caracas. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a alors félicité les enquêteurs pour cette prise[7]. Selon le quotidien Libération, l’affaire aurait été montée grâce à l’intervention de Sofiane Hambli, qui aurait récupéré plusieurs centaines de kilos de cocaïne en marge de l’opération contre une rémunération de 45 000 euros[8].

François Thierry est soupçonné d’avoir couvert l’importation par son informateur Sofiane Hambli de dizaines de tonnes de cannabis[9]. Un « infiltré » repenti accuse François Thierry de lui avoir demandé de garder une villa à Estepona, au sud de Marbella, sur la costa del Sol entre mars et avril 2012[10]. En mars 2015, François Thierry sollicite le juge d’instruction lyonnais, Bertrand Grain, pour mettre en place une mesure d’infiltration des trafiquants présumés pour mieux les coffrer et détruire ensuite la drogue saisie. L’opération s’appuie principalement sur Sofiane Hambli[11].

En mars 2016, François Thierry est muté à la sous-direction anti-terroriste (SDAT)[12].

Affaires[modifier | modifier le code]

Mars 2017 : François Thierry est placé en garde à vue. Il a été convoqué par l'Inspection générale de la police nationale : il est soupçonné dans le cadre d'une affaire de stupéfiants. Il est accusé d'avoir organisé un "système d'importation de cannabis en France" en s'appuyant sur ses indics. Il est mis le 1er mars 2017 en garde à vue dans les locaux de l'IGPN.[13],[14]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Scandale des stups : 5 choses à savoir sur François Thierry », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  2. « Drogue: l'ex-chef des "stups" impliqué dans un vaste trafic? », Le Républicain Lorrain,‎ (lire en ligne)
  3. « François Thierry : tuyaux, «tontons» et tonnes de shit », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  4. http://www.liberation.fr/france/2017/01/25/stups-les-etranges-bagages-du-commissaire_1544070
  5. http://archive.francesoir.fr/actualite/justice/aeroport-de-roissy-des-presumes-ripoux-chez-les-douaniers-239193.html
  6. http://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-actualites/2011/Saisie-de-7-tonnes-de-cannabis-Claude-Gueant-se-rend-a-Nanterre
  7. http://www.la-croix.com/Actualite/France/Drogue-1-3-tonne-de-cocaine-saisie-dans-un-avion-d-Air-France-2013-09-21-1021840
  8. http://www.liberation.fr/france/2017/01/25/une-prise-record-applaudie-par-valls_1544066
  9. « Flic et indic, les liaisons dangereuses », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  10. http://www.liberation.fr/france/2016/05/22/en-tout-19-tonnes-de-cannabis-ont-transite-par-la-villa-au-cours-de-ce-seul-sejour_1454416
  11. http://www.liberation.fr/france/2016/11/29/comment-les-stups-ont-enfume-la-justice_1531800
  12. Le Point, magazine, « Office anti-drogue : le patron muté sous la pression judiciaire ? », Le Point,‎ (lire en ligne)
  13. « L'ex-patron de la lutte antidrogue placé en garde à vue à l'IGPN », sur L'Express,
  14. « L’ex-patron des Stups cuisiné par les bœuf-carottes », Libération.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)