François Stroobant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Stroobant
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Louis-Constantin Stroobant (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

François Stroobant (aussi Franz Stroobant), né à Bruxelles le et mort à Ixelles le , est un artiste peintre et lithographe belge. Il fut le premier directeur de l'École (future Académie) de Dessin et de Modelage molenbeekoise. Un médaillon à son effigie a été placé le sur ce bâtiment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est inscrit à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles de 1832 à 1847, où ses professeurs sont François-Joseph NavezPaul Lauters et François-Antoine Bossuet. Il commence son apprentissage dans l'atelier de lithographie d'Antoine Dewasme-Plétinckx, fort réputé à l'époque[1]. Il continue sa formation en faisant son Grand Tour à travers divers pays européens : Hongrie, Galicie, Italie, puis Allemagne, Suisse, Hollande dont il rapporte abondance de croquis.

Il s'intéresse particulièrement à rendre les détails des villes, qui sont le thème de deux ouvrages illustrés : Monuments d'architecture et de sculpture de Belgique[2] (1853) et Le Rhin monumental et pittoresque, en deux volumes in-folio.

En tant que peintre-décorateur, il orne de fresques de 1859 à 1860 le château de Presles, que Balat venait de reconstruire au goût du jour. Dans l'hôtel de ville de Bruxelles, il exécute pour le cabinet du bourgmestre une série de neuf tableaux représentant le vieux Bruxelles.

En 1865, il devient le fondateur et le premier directeur de l'Académie de Molenbeek-Saint-Jean.

François Stroobant est le père de l'astronome Paul Stroobant et le frère de Louis-Constantin Stroobant (1814–1872), connu pour avoir imprimé nombre d'illustrations pour les premiers dix volumes de la revue Flore des Serres et des Jardins de l'Europe[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « François STROOBANT (1819-1916) », sur www.wittert.ulg.ac.be (consulté le 28 mai 2017)
  2. Textes de Félix Stappaerts
  3. (en) « Antiquariaat Junk », sur www.antiquariaatjunk.com (consulté le 28 mai 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eugène De Seyn, Dictionnaire des sciences, des arts et des lettres en Belgique, Bruxelles, 1936, tome II, p. 947.
  • Jean Boterdael, Les Directeurs de l'Académie de dessin de Molenbeek-Saint-Jean dans la revue Molenbecca éditée par le Cercle d'Histoire Locale de cette ville, page 3 du numéro 69 d'.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :