François Raulin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir François Rollin.
François Raulin
Naissance (61 ans)
Annecy
Activité principale Pianiste, compositeur
Genre musical Jazz, musique contemporaine, musique improvisée
Instruments Piano
Labels Label Bleu, Label Forge
Site officiel http://f-raulin.jimdo.fr

François Raulin est un pianiste et compositeur de jazz français, né à Annecy le .

Biographie[modifier | modifier le code]

François Raulin commence des études de mathématiques avant de se consacrer à la musique. Il intègre l'ARFI en 1981, où il rencontre Louis Sclavis qui devient alors un partenaire privilégié à partir de 1985. Il s'ensuit plusieurs collaborations au sein des groupes de Louis Sclavis, de 1987 à 2001.

Il débute en 1997 un travail en commun avec Stéphan Oliva sur Lennie Tristano. Tout d'abord en duo, à 2 pianos, leur travail s'étend au septet avec la participation de Laurent Dehors, Bruno Chevillon, Marc Ducret, Christophe Monniot, et Paul Rogers. Il joue en trio de pianos avec Martial Solal et Jean-Marie Machado.

En 2001, François Raulin sort l'album Trois plans sur la comète, avec François Corneloup et Bruno Chevillon, qui rend hommage à ses qualités de leader.

Il est à l'initiative de nombreux projets, notamment à l'opéra Bastille ou il crée Le Sourire au pied de l'échelle en 2002 avec Charlotte Nessi, ou à la tête de son « orchestre école » Micromegas Brass Band depuis 1997 qui est ouvert aux amateurs et aux professionnels.

Il fonde l'association "La Forge" en 2000.

Il travaille depuis 2002 avec des musiciens traditionnels chinois et français (création de Sous le ciel en 2005 puis Entre ciel et terre en 2008). Il crée le Trio non tempéré avec le griot burkinabé Adama Dramé (djembé) et Jean-Jaques Avenel (contrebasse), et La Belle Nivernaise, ciné-concert sur le film de Jean Epstein, avec le grand chœur des voix bulgares (dirigé par Ilya Mikhailov).

En 2006, il crée Portraits de femmes salle Gaveau à Paris, pièces originales pour orchestre et soliste improvisateur.

Entre 2007 et 2010, il crée Echoes Of spring, un hommage sophistiqué aux pianistes de stride (Fats Waller, James P. Johnson, Willie "The Lion" Smith, Earl Hines) puis Little nemo in slumberland avec Stéphan Oliva, Laurent Dehors, Christophe Monniot et Sébastien Boisseau.

En 2011, il crée Sati(E)Rick Excentrik avec La Forge et l'acteur Gilles Arbona sur la musique et le personnage d'Erik Satie.

Il s'intéresse de près à la musique de l'Afrique de l'Ouest mais aussi à la musique contemporaine. Il rend notamment hommage à György Ligeti sur le titre Hello Georges de son album Trois plans sur la comète.

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]