François Rastier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Rastier
Image dans Infobox.
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

François Rastier, né le à Toulouse[1] est un sémanticien français, docteur en linguistique et directeur de recherche au CNRS émérite.

Parcours[modifier | modifier le code]

Né à Toulouse en 1945, docteur en linguistique et directeur de recherche au C.N.R.S.,François Rastier est spécialiste de sémantique, discipline qu'il a contribué à étendre et redéfinir[2].

Le projet intellectuel de François Rastier se situe dans le cadre général d'une sémiotique des cultures[3]. La « sémantique interprétative » peut être définie comme une « synthèse de seconde génération » de la sémantique structurale européenne[3].

Il dirige la revue électronique Texto!.

Champ de recherche[modifier | modifier le code]

Il s'intéresse particulièrement à l'interprétation du sens et à sa dimension cognitive.

Il a entrepris l'« élaboration d'une sémantique interprétative unifiée, du mot au texte, et étendue au corpus »[3]. Elle se développe à la suite des travaux de Michel Bréal et de Ferdinand de Saussure, puis de Louis Hjelmslev, de Algirdas Julien Greimas, de Eugen Coşeriu, et de Bernard Pottier[3]. Ses unités de base sont, entre autres, le sème et l'isotopie[3]. Il s'inscrit en effet dans le sillage de son maître, Algirdas-Julien Greimas, qui s'est efforcé dans les années 1960 d'« appliquer l'analyse des unités minimales de signification – les sèmes – à des unités prises en contexte, avec l'objectif de décrire des univers sémantiques »[2]. Mais tandis qu'à cette époque de la linguistique, celle-ci se cantonnait à l'étude des unités de langue, sans dépasser les limites de la phrase, les recherches de François Rastier vont s'attacher à explorer une « linguistique du texte »[2]. Dès ses premières recherches, il part du principe que les sèmes s'opposent, mais aussi se combinent entre eux[2]. C'est là l'un des fondements de la « sémantique différentielle » qu'il contribue à fonder[2]. Chez Rastier, une distinction fondamentale va s'établir entre sens et signification : « la signification est une propriété des signes », « le sens une propriété des textes » », écrit-il en 2001 dans Arts et sciences du texte[2].

Outre son travail en sémantique, François Rastier a travaillé sur la littérature de l’extermination et le genre du témoignage[4],[5].

Positions[modifier | modifier le code]

François Rastier s'oppose, avec d'autres linguistes, à l'écriture inclusive jugée « excluante » et s'imposant « par la propagande »[6]. Selon lui, l'écriture inclusive est liée à « l'idéologie managériale » et au « politiquement correct ». Il déclare: « aucun militant inclusiviste et décolonial n’a semblé s’inquiéter des tyrannies qui voilent les femmes, condamnent les homosexuels, ni même du récent « califat » qui vendait ses prisonnières comme esclaves et crucifiait aux carrefours les homosexuels qui avaient échappé à la défenestration »[7].

Il dénonce plus généralement les études de « genre » et de « race » à l'université[8]. Il déclare à propos du discours contemporain sur le genre: « Sous couleur de vaincre le patriarcat (occidental), il s’attaque à la démocratie et à l’État de droit, ainsi qu’à la laïcité. Enfin, antisémitisme aidant, il légitime des programmes politiques destructeurs, en premier lieu celui de l’islamisme, tout aussi irrationnel, mais hélas beaucoup plus cohérent »[9]. Il fait une intervention controversée[10],[11] à l'ENS de Lyon sur la notion de « race » en sciences sociales.

Il intervient régulièrement sur le site « Perditions idéologiques » et est membre de l'Observatoire du décolonialisme. Il écrit sur l'« influence islamique » qui serait présente selon lui dans « les associations les plus diverses, sportives, féministes, sanitaires, voire de simples mutuelles »[12].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Idéologie et théorie des signes. Analyse structurale des Eléments d'idéologie d'Antoine-Louis-Claude Destutt de Tracy, La Haye/Paris, Mouton, 1972
  • Essais de sémiotique discursive, Paris, Mame, 1974. Réédition pdf. : http: //www.revue-texto.net
  • L'isotopie sémantique, du mot au texte, thèse de doctorat d'État, Paris, Hachette, 1985
  • Sémantique interprétative, Paris, Presses universitaires de France, 1987 (en traduction russe, Dekom, Nijni-Novgorod ; espagnole, Siglo XXI, Mexico, 2005)
  • Sens et textualité, Paris, Hachette, 1989 (traduction anglaise : Meaning and Textuality, Toronto University Press, 1997). Réédition française en format pdf. : http: //www.revue-texto.net puis aux éditions Lambert-Lucas, en 2016 avec une préface inédite.
  • Sémantique interprétative, Paris, Presses universitaires de France, 1987, 2e éd. 1996, (ISBN 978-2130474043)
  • Sémantique interprétative, Paris, Presses universitaires de France, 1987, 3e éd. 2009, (ISBN 978-2130574958)
  • Sémantique et recherches cognitives, Paris, Presses universitaires de France, 1991, (seconde édition augmentée, 2001)
  • Herméneutique : textes, sciences, Paris, Presses universitaires de France, 1998 (ISBN 2130486762)
  • Arts et sciences du texte, Paris, Presses universitaires de France, 2001 (en traduction bulgare, Sofia, Lik ; italienne, Rome, Meltemi, rééd. Rome, Aracné, 2016 ; espagnole, Madrid, Biblioteca Nueva, 2012 ; arabe, Casablanca, Toubkal, , 2010). (ISBN 978-2130519324)
  • Ulysse à Auschwitz. Primo Levi, le survivant, Paris, Cerf, Coll. Passages, 2005 (traduit en espagnol, Barcelone, Reverso, 2005 ; rééd. Madrid, Casimiro,, italien, Naples, Liguori, 2009). (ISBN 978-2204076173)
  • La mesure et le grain. Sémantique de corpus, Paris, Champion, 2011 (ISBN 978-2745322302)
  • Apprendre pour transmettre. L'éducation contre l'idéologie managériale, Paris, Presses universitaires de France,coll. Souffrance et théorie, 2013
  • Saussure au futur, Les Belles-Lettres/Encre Marine, 2015
  • Naufrage d'un prophète. Heidegger aujourd'hui, Paris, Presses universitaires de France, 2015 (ISBN 978-2-13-061948-2)
  • Heidegger, messie antisémite: Ce que révèlent les cahiers noirs, Paris, Le Bord de l'Eau (coll. « Clair & Net » ), 2018 (ISBN 978-2356875907)
  • Faire sens. De la cognition à la culture, Paris, Classiques Garnier, 2018.
  • Mondes à l'envers. De Chamfort à Samuel Beckett, Paris, Classiques Garnier, 2018.
  • Exterminations et littérature, Paris, PUF, 2019 (ISBN 978-2130818939)


Ouvrages dirigés et collaborations :

  • Sémiotique narrative et textuelle (sous la direction de François Rastier), Paris, Larousse, 1973
  • Sémantique pour l'analyse (avec Marc Cavazza et Anne Abeillé), Paris, Masson, 1994 (traduit en anglais, Semantics for Descriptions, Chicago, Chicago University Press, 2002). (ISBN 978-2225845376)
  • L’analyse thématique des données textuelles : l’exemple des sentiments (sous la direction de François Rastier), Paris, Didier, 1995
  • Textes et sens (sous la direction de François Rastier), Paris, Didier/InaLF, 1996
  • Herméneutique : textes, sciences (avec J.-M. Salanskis et R. Scheps), Paris, Presses universitaires de France, 1997
  • Vocabulaire des sciences cognitives (sous la codirection de François Rastier), Paris, Presses universitaires de France, 1998 (traduit en italien, Rome, Riuniti ; espagnol, Amorrortu, anglais, Routledge)
  • Une introduction aux sciences de la culture (sous la codirection de François Rastier et de Simon Bouquet), Paris, Presses universitaires de France, 2001
  • Academic Discourse : Interdisciplinary Approaches (sous la codirection de François Rastier et Kjersti Floettum), Oslo, Novus, 2003
  • La linguistique de corpus (collectif), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005 (ISBN 978-2753500464)
  • Écrire en langues - Littératures et plurilinguisme (en collaboration avec Olga Anokhina), Paris, Archives contemporaines, 2015
  • De l'essence double du langage et le renouveau du saussurisme, Limoges, Lambert-Lucas, 2016. Première édition : De l’essence double du langage et le renouveau du saussurisme, Arena Romanistica, 12, 2013
  • Semiotica E Cultura : dos discursos aos universos construidos (sous la codirection de François Rastier et de Maria de Fatima Barbosa de M. Batista), Congresso Internacional de Semiotica e Cultura - Semicult Joao Pessoa, UFPB, 2015.
  • « Entretien avec François Rastier », dans Hélène Tessier (dir.), Psychanalyse et théorie du sens. Jean Laplanche et la sémiotique ), Préface de Christophe Dejours, Paris, PUF / Humensis, 2021, (ISBN 978-2-13-083243-0), présentation [lire en ligne]
Éditions
  • Hjelmslev, L., Essais linguistiques, Paris, Minuit, 1971 
  • Hjelmslev, L., Nouveaux Essais, Paris, Presses universitaires de France, introduction (pp. 7-22) et notes, 1985
  • Coseriu, E. L’Homme et son langage (avant-propos par François Rastier, en collaboration avec Hiltraud Dupuy-Engelhardt), Bibliothèque de l’Information grammaticale, Louvain, Peeters, 2001
  • Plurilinguisme, interculturalité et emploi : défis pour l'Europe (édition, en collaboration avec François-Xavier d'Aligny, Astrid Guillaume, Babette Nieder), Paris, L’Harmattan, 2009
Dossiers et numéros de revue dirigés
  • Sémantique et Intelligence artificielle, Langages, 87 (numéro dirigé par François Rastier), 1987
  • Le sémiotique, Intellectica, 23 (dossier codirigé par François Rastier), 1996
  • Corpus en Lettres et Sciences sociales — Des documents numériques à l’interprétation (sous la codirection de François Rastier et de Michel Ballabriga), Texto ! — Textes et cultures (pour l’édition numérique) et CALS-Presses universitaires du Mirail (pour l’édition papier), 2007
Articles et numéros spéciaux
  • Sciences du langage et recherche cognitive, Histoire, Epistémologie, Langage, XI, 1, 1989
  • Semiosis, nouvelle série, I, 2, 1997 (dossier de huit articles traduits en castillan)
  • Sens et Action, Anthropologie et sémiotique des cultures, Journal des Anthropologues, 2001 (en collaboration avec Jean-Pierre Caprile et André-Marie Despringre).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Rastier, François », notice d'autorité personne no FRBNF11921195, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France, créée le , modifiée le .
  2. a b c d e et f Loïc Depecker, « Rastier, François (1945- ) », sur www.universalis.fr/encyclopedie (consulté le )
  3. a b c d et e « Biographie de François Rastier », sur irpall.univ-tlse2.fr (consulté le )
  4. « Les témoignages que l’on ne veut pas entendre - Ép. 2/5 - Le silence : condition ou corruption de la parole publique », sur France Culture (consulté le )
  5. (en) « François Rastier », sur The Conversation (consulté le )
  6. Tribune collective, « Une "écriture excluante" qui "s’impose par la propagande" : 32 linguistes listent les défauts de l’écriture inclusive », sur www.marianne.net, 2020-09-18utc19:09:18+0000 (consulté le )
  7. « UNRC – Authentification », sur auth.univ-orleans.fr (consulté le )
  8. « Francois Rastier, Race et sciences sociales », sur www.ens-lyon.fr (consulté le )
  9. François Rastier, « Vestiges de l’Amour et mystiques du genre », sur Mezetulle, (consulté le )
  10. Auteur Invité, « François Rastier à l’ENS-Lyon : la meute et le conférencier (par Jean Szlamowicz) », sur Mezetulle, (consulté le )
  11. L'équipe des rédacteurs d'Academia, « La Conf’apéro de trop. Contre une conception discriminatoire sur-médiatisée des sciences sociales », sur Academia (consulté le )
  12. « Une gauche racialiste et antilaïque ? », sur Observatoire du décolonialisme, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]