François Prume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Prume
François Prume.jpg

François Prume

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

François Prume, né à Stavelot le et mort à Liège le , est un violoniste et compositeur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un organiste, il commence à jouer du violon à l'âge de trois ans et donne son premier concert public à sept ans avec un concerto pour violon de Pierre Rode. À l'âge de 11 ans, il obtient une bourse pour s'inscrire au conservatoire de Liège, où il reste pendant trois ans. Le directeur l'envoie ensuite à Paris pour poursuivre ses études chez François-Antoine Habeneck. De retour à Liège, il devient à l'âge de 17 ans professeur du conservatoire. En 1839, il démissionne pour se consacrer à de nombreuses tournées dans les capitales de l'Europe. Il se produit également en concert avec Franz Liszt et reçoit le titre honorifique de « virtuose du duc de Gotha ».

Mort prématurément d'une fièvre nerveuse à l'âge de 33 ans, il est inhumé à Liège au cimetière de Robermont. En sa mémoire, la grande salle de l'ancienne abbaye de sa ville natale porte son nom.

François Prume a eu entre autres pour élèves Hubert Léonard, Joseph Dupont (1821-1861), Joseph Franck, Jacques Dupuis (1830-1870), son neveu Frantz Jehin-Prume, ainsi que Nicolas et Jean-Pierre Ysaÿe, l'oncle et le père d'Eugène Ysaÿe.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mélancholie, op.1
  • Les six grandes études, op.2
  • Concertino pour violon et orchestre, op. 4
  • Concert héroique, op. 11
  • La Grande Polonaise
  • Le Petit Savoyard pour violon et orchestre

Liens externes[modifier | modifier le code]