François Nasica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Nasica
Nasica dans son atelier.jpg
Nasica dans son atelier
Biographie
Naissance
(56 ans)
Nice
Nom de naissance
François Nasica
Nationalité
Activité
Peintre, sculpteur, performeur
Autres informations
Site web

François Nasica est un artiste-peintre, sculpteur et performeur français né à Nice le 26 décembre 1964.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Nasica revient à la peinture en 2007 après un bref passage de trois ans de 1989 à 1992, suivi par dix ans de carrière comme musicien, notamment avec le groupe de ska Alerte à Skalibu[1]. Mais la musique tiendra toujours une place prépondérante dans son travail, comme le souligne la journaliste Liliane Tibéri dans un article consacré à son exposition Mango Tree à la galerie Ferrero en 2014[2],[3].

En 2009, il prend un atelier à Nice dans le quartier du Vieux-Nice. Il effectue cette année-là, à l'invitation de l'Université Cumbre de Santa Cruz, un séjour en Bolivie. Il y fera de nombreux workshops et conférences en collaboration avec plusieurs écoles et universités[4].

Il entre en 2010 à la galerie Sens intérieur dans le golfe de Saint-Tropez. C'est en 2013 qu'il troque les pinceaux contre le spray, ce qui va définitivement influencer son travail. Il mélange alors le graffiti, la figuration libre et l'abstraction et son style devient très particulier. Après un passage par la galerie Ferrero de 2013 à 2016, il rejoint la galerie Franck Michel à Nice ainsi que la Momentum Art Gallery de Knokke en Belgique.

En 2015 et 2016, il sera plusieurs fois sollicité par la ville de Nice pour réaliser plusieurs palissades pour le chantier du tramway[5],[6],[7]. Toujours en 2016, il fera partie des artistes invités par la ville de Nice avec, entre autres, C215, Moya, Stew, Otom, Faben, Pleks, Mr One Teas, à réaliser un des panneaux du marché aux puces de Nice[8],[9],[10].

Il collabore en 2016 avec deux autres artistes, Faben et Otom, à la demande de la ville de Coni en Italie, pour réaliser en commun une peinture murale de 200 m2[11].

Il est également connu pour être le premier artiste à Nice à avoir déployer en 2016 une œuvre géante de 150M2 sur une façade d'immeuble[12].

Style[modifier | modifier le code]

Ne se définissant ni comme street artist, ni comme graffeur, François Nasica travaille autant en atelier que dans la rue, son style, qu'il soit en noir et blanc ou en couleur, mélange graffiti, figuration libre et abstraction. Il crée, comme il le dit lui-même, lors d'un entretien avec la journaliste Annick Chevalier, « un monde peuplé de créatures difformes, un monde ludique et coloré qui lui permet de parler aux autres »[13].

Les thèmes principaux qu'il aborde sont à la fois universels, comme le manque d'amour, la solitude... mais aussi très actuels, comme la dépendance aux réseaux sociaux, l'environnement[14].

Expositions[modifier | modifier le code]

2019
  • Rentrée solennelle de la Faculté de médecine - Nice - France
2018
  • Keller Williams - Nice - France
  • Summer Show - Atelier Franck Michel - Nice - France
2017
  • One Shot Exhibition - Nice - France
2016
  • Galerie l'Atelier Franck Michel - Nice - France
2015
  • Ex- Voto Galerie des Dominicains - Nice - France[15],[16].
2014
  • Galerie Ferrero Mango Tree - Nice - France[17].
2013
  • Studio B Boyertown - Philadelphia - Usa[18].
  • Starter Gallery - Neuilly France
2012
  • Château de Liverdun - Nancy - France[19].
  • The Tabernacle Nothing Hill - London - Uk
  • Impaktes visual gallery - Barcelona Spain
  • Sangdee Gallery & Watch Space - Chiang mai - Thailand
  • Amsterdam Outsider art gallery - Amsterdam - Nederland[20].
2011
  • Galerie Sens Interieur - St Tropez - France[21].
  • Galerie Ho - Saint Rémy de Provence - France
  • Galerie Anne Perré - Rouen - France
2010
  • Espace à Vendre Les 150 ans de Nice - Nice - France[22].
  • Performance Nice Jazz Festival - France
2009
  • Performance Musée AAV - Nice - France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Alerte a Skalibu, Biographie sur Reggae.fr, artiste, photo, vidéo, article, discographie, albums », sur www.reggae.fr (consulté le 21 février 2017)
  2. « François Nasica, le ska taggeur » [PDF], sur tribuca.fr, , p. 40
  3. « Exposition de François Nasica à la Galerie Ferrero - Art Côte d'Azur », sur www.artcotedazur.fr (consulté le 21 février 2017)
  4. Article , journal El Deber du 29 mars 2009.
  5. « Conférence de presse sur le street art - mardi 20 décembre 2016 - Tramway de la Métropole Nice Côte d'Azur », Tramway de la Métropole Nice Côte d'Azur,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  6. Metropole Nice Cote d'Azur, « Le street art s'invite sur les palissades » [PDF], sur tramway.nice.fr,
  7. AzurTv, « Immersion Tramway 2/2 - Chantier du tramway », sur Dailymotion, (consulté le 24 février 2017)
  8. France3 cote d'azur, « jt 19/20 24 01 2017 » [vidéo], sur France3.fr, (consulté le 24 février 2017)
  9. « Les Puces de Nice - Street Art » (consulté le 24 février 2017)
  10. Nice Matin, « Street Art "Poil à gratter aux puces de Nice" », sur nicematin.com,
  11. « Da parcheggio sotterraneo a grande area dedicata all’arte », sur LaStampa.it (consulté le 24 février 2017)
  12. Nice matin, « Un tableau géant installé sur la façade d'un des plus prestigieux immeubles de Nice », Nice matin,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  13. « François Nasica : », sur www.artcotedazur.fr (consulté le 24 février 2017)
  14. Agefi bliss magazine - Genève, « no 004 Agefi Bliss | PubHTML5 », sur pubhtml5.com, (consulté le 24 février 2017), p. 59
  15. « Un ex voto géant réalisé par 55 créateurs niçois - France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur », France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  16. Aumônerie des Artistes, « "Ex voto", Catalogue d'une exposition. Bande annonce », (consulté le 24 février 2017)
  17. « Exposition de François Nasica à la Galerie Ferrero - Art Côte d'Azur », sur www.artcotedazur.fr (consulté le 24 février 2017)
  18. (en) « UncookedCulture », sur uncookedculture.com (consulté le 24 février 2017)
  19. liverdun, « Liverdun: Le circus terminal au château Corbin. », Skyrock,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  20. « Outsider Folk Art Gallery - Exhibitions | Previous | Circus Terminal Holland, Saturday July 13, 2013 », sur www.outsiderfolkart.com (consulté le 24 février 2017)
  21. « Catalogue d'exposition 2011 galerie Sens Intérieur », issuu,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  22. ficanas, « 41 artistes pour les 150 ans de l’annexion de Nice à la France », sur Le Ficanas ® (consulté le 24 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]