François Mulard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Henri Mulard
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres activités
Formation
Maîtres
Élèves
Mouvement
Distinction
Napoléon recevant à Finkenstein l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807 (1810), musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Francois Henri Mulard, né en 1769 à Paris, mort dans la même ville en 1850, est un peintre néo-classique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait d'une dame , assise de trois-quart, portant une robe blanche avec un châle cachemire et tenant un gant, anciennement à Fort Worth, musée d'art Kimbell, localisation actuelle inconnue.

François Mulard est l'élève de Jacques-Louis David et est admis au concours du prix de Rome en 1799 où il obtint un second prix. Il concourt à nouveau en 1802, mais n'est pas classé.

Peintre à la Manufacture royale des Gobelins, il y enseigne le dessin en qualité de directeur du modèle vivant, les élèves travaillant chaque semaine alternativement d'après des modèles en plâtre ou des modèles vivants masculins[1]. Il est l'auteur du tableau commémorant la rencontre entre l'envoyé Perse Mirza Mohammed Reza Qazvini avec Napoléon Ier au château de Finckenstein le [2].

En 1830, il est l'un des membres cofondateurs de la Société libre des beaux-arts de Paris, dont il devient le vice-président en 1832 en compagnie de son confrère Louis-Alexandre Péron (1776-1855).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
  • Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot : Les Reproches d'Hector à Pâris sur sa lâcheté, 1819, huile sur toile
  • Hennebont : Ex-voto
  • Paris, Bibliothèque nationale de France, dessins originaux (vers 1790)pour la collection de portraits de députés éditée chez Dejabin :
    • Dufau, dessin au crayon noir
    • L'Abbé Leclerc, dessin au crayon noir
    • Benoît Régis Richond, dessin au crayon noir
    • Chevalier, dessin au crayon noir
    • De La Court d'Ambesieux, dessin au crayon noir
  • Paris , École nationale supérieure des beaux-arts : Marcus Torquatus condamne son fils à mort, 1798, huile sur toile
  • Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon :
    • Le Général Bonaparte donne un sabre d'honneur au gouverneur militaire d'Alexandrie, Mohammed El Koraïm, 1808, huile sur toile
    • Napoléon recevant à Finkenstein l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807, 1810, huile sur toile. Commande de l'Empereur pour la salle du trône au Palais des Tuileries[3]
  • Non localisé : François Ier à la Bataille de Marignan, 1817, huile sur toile. Achat par la Maison du Roi
Aux États-Unis
  • Anciennement à Fort Worth, musée d'art Kimbell : Portrait d'une dame , assise de trois-quart, portant une robe blanche avec un châle cachemire et tenant un gant, huile sur toile, localisation actuelle inconnue[4],[5]

Salons[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Manson, Alexandre Schanne (1823-1887) : de l'art à la fabrication de jouets, Strenæ, 2012 (en ligne)
  2. Napoléon recevant à Finkenstein l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807 (1810), musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.
  3. « Napoléon recevant à [[Château de Finckenstein|Finkenstein]] l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807 », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. C, French Painting 1774-1830 : The Art of Revolution, catalogue de l'exposition, 1975, p. 213.
  5. I. Julia, De David Delacroix; la peinture française de 1774 à 1830, Paris, Grand-Palais, 1975, p. 553.
  6. Michel Manson, Alexandre Schanne (1823-1887) : de l'art à la fabrication de jouets, Strenæ, 2012 (en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]