François Mulard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Henri Mulard
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres activités
Formation
Maître
Élève
Mouvement
Distinction
Œuvres réputées
Le Général Bonaparte donne un sabre au chef militaire d'Alexandrie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Napoléon recevant à Finkenstein l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807 (1810), musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Francois Henri Mulard, né en 1769 à Paris, mort dans la même ville en 1850, est un peintre néo-classique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait d'une dame , assise de trois-quart, portant une robe blanche avec un châle cachemire et tenant un gant, anciennement à Fort Worth, musée d'art Kimbell, localisation actuelle inconnue.

François Mulard est l'élève de Jacques-Louis David et est admis au concours du prix de Rome en 1799 où il obtint un second prix. Il concourt à nouveau en 1802, mais n'est pas classé.

Peintre à la Manufacture royale des Gobelins, il y enseigne le dessin en qualité de directeur du modèle vivant, les élèves travaillant chaque semaine alternativement d'après des modèles en plâtre ou des modèles vivants masculins[1]. Il est l'auteur du tableau commémorant la rencontre entre l'envoyé Perse Mirza Mohammed Reza Qazvini avec Napoléon Ier au château de Finckenstein le [2].

En 1830, il est l'un des membres cofondateurs de la Société libre des beaux-arts de Paris, dont il devient le vice-président en 1832 en compagnie de son confrère Louis-Alexandre Péron (1776-1855).

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
  • Clermont-Ferrand, musée d'art Roger-Quilliot : Les Reproches d'Hector à Pâris sur sa lâcheté, 1819, huile sur toile
  • Hennebont : Ex-voto
  • Paris, Bibliothèque nationale de France, dessins originaux (vers 1790)pour la collection de portraits de députés éditée chez Dejabin :
    • Dufau, dessin au crayon noir
    • L'Abbé Leclerc, dessin au crayon noir
    • Benoît Régis Richond, dessin au crayon noir
    • Chevalier, dessin au crayon noir
    • De La Court d'Ambesieux, dessin au crayon noir
  • Paris , École nationale supérieure des beaux-arts : Marcus Torquatus condamne son fils à mort, 1798, huile sur toile
  • Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon :
    • Le Général Bonaparte donne un sabre d'honneur au gouverneur militaire d'Alexandrie, Mohammed El Koraïm, 1808, huile sur toile
    • Napoléon recevant à Finkenstein l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807, 1810, huile sur toile. Commande de l'Empereur pour la salle du trône au Palais des Tuileries[3]
  • Non localisé : François Ier à la Bataille de Marignan, 1817, huile sur toile. Achat par la Maison du Roi
Aux États-Unis
  • Anciennement à Fort Worth, musée d'art Kimbell : Portrait d'une dame , assise de trois-quart, portant une robe blanche avec un châle cachemire et tenant un gant, huile sur toile, localisation actuelle inconnue[4],[5]

Salons[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Manson, Alexandre Schanne (1823-1887) : de l'art à la fabrication de jouets, Strenæ, 2012 (en ligne)
  2. Napoléon recevant à Finkenstein l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807 (1810), musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.
  3. « Napoléon recevant à [[Château de Finckenstein|Finkenstein]] l’ambassadeur de Perse. 27 avril 1807 », base Joconde, ministère français de la Culture
  4. C, French Painting 1774-1830 : The Art of Revolution, catalogue de l'exposition, 1975, p. 213.
  5. I. Julia, De David Delacroix; la peinture française de 1774 à 1830, Paris, Grand-Palais, 1975, p. 553.
  6. Michel Manson, Alexandre Schanne (1823-1887) : de l'art à la fabrication de jouets, Strenæ, 2012 (en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]