François Morel (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François Morel et Morel.

François Morel (Montréal, 14 mars 1926[1] - ) est un pianiste, chef d'orchestre, professeur québécois, surtout connu comme compositeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Montréal en 1926, François Morel débute ses études de piano à l'âge de 9 ans, auprès d'un professeur de quartier. À l’âge de dix-sept ans, il entre au Conservatoire de musique de Montréal, après avoir composé un quatuor à cordes[2]. Il est lauréat de piano, de l'Académie de musique du Québec (AMQ). À 21 ans (en 1947)[1], il reçoit de cette académie un brevet d'enseignement du piano en 1950 et, du conservatoire, un deuxième prix de piano l'année suivante, et un premier prix de fugue en 1953[1].

Il est parmi les premiers musiciens québécois formés exclusivement au CMM[1]. De 1944 à 1953, il y travaille la composition auprès de Claude Champagne, l'acoustique auprès de Jean Papineau-Couture, l'harmonie, le contrepoint et la fugue auprès d'Isabelle Delorme et le piano auprès d'Arthur Letondal, Germaine Malépart et Edmond Trudel[1].

Compositions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Hélène Plouffe, « Morel, François », Encyclopédie de la musique au Canada,‎ 1991 (lire en ligne).
  2. « Morel, François », Centre de musique canadienne au Québec (CMC/Q),‎ 1991 (lire en ligne).
  3. « François Morel, chevalier », Ordre national du Québec,‎ 1994 (lire en ligne).
  4. Julie Stanton et Claude Janelle, « Morel, François : Prix Denise-Pelletier », Prix du Québec,‎ 1996 (lire en ligne).
  5. « Le prix Serge-Garant à François Morel », Le Devoir,‎ 11 novembre 2003 (lire en ligne).
  6. [PDF] Communiqué de presse annonçant les lauréats 2011-2012, remis le 27 janvier 2013