François Montmaneix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Montmaneix
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
François Georges MontmaneixVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

François Montmaneix est un poète et écrivain français né le à Lyon et mort le à Caluire-et-Cuire (Rhône)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lyon le 4 juin 1938[2], François Montmaneix est pendant de nombreuses années l'un des acteurs importants de la vie culturelle lyonnaise, en dirigeant l'auditorium Maurice-Ravel, à l'intérieur duquel il crée l'Artrium, galerie d'expositions, et Le Rectangle, centre d'art situé place Bellecour. Membre fondateur du Prix Roger-Kowalski, prix de poésie de la ville de Lyon créé en 1984, il est également président de l'Académie Mallarmé.

Il meurt le 21 octobre 2018 à l'âge de 80 ans[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Saisons profondes, La rumeur libre éditions, 2015
  • Œuvres poétiques, tomes 1 et 2, Postface de Jean-Yves Debreuille, La rumeur libre éditions, 2015
  • Laisser verdure, Préface d'Yves Bonnefoy, Le Castor Astral (2012) - Prix Théophile-Gautier 2013 de l'Académie française
  • L'Abîme horizontal, Éditions La Différence (2008) - Prix Alain Bosquet 2008
  • Jours de nuit, Éditions Le Cherche Midi (2005)
  • Les Rôles invisibles[4], Éditions Le Cherche Midi (2002) - Prix Guillaume-Apollinaire 2003
  • Vivants, Éditions Le Cherche Midi (1997) - Prix AU.TR.ES 1997 (Auteurs, Traducteurs, Essayistes) Prix Rhône-Alpes de Littérature
  • L'Autre Versant du feu, Éditions Pierre Belfond (1990) - Prix Louise-Labé 1991
  • Visage de l'eau, Éditions Pierre Belfond (1985) - Prix RTL/Poésie1 1987
  • Le Livre des ruines, Éditions Pierre Belfond, 1980
  • Le Dé, Guy Chambelland éditeur (1974)
  • L'Ocre de l'air, Guy Chambelland éditeur (1970)
  • L'Arbre intérieur, Guy Chambelland éditeur (1967)

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Huit heures dans un endroit où je suis né (lithographies de Jacques Truphémus), Éditions Stéphane Bachès (2009)
  • Lyon, de place en place (photographies d'Agathe Bay), Aux Éditions Les Sillons du temps (1995)
  • Landstriche (lithographies de Hans-Martin Erhardt), Manus-Presse, Stuttgart (1977)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]