François Modesto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Modesto
François Modesto (SC Bastia).JPG
Modesto en 2016 avec Bastia
Biographie
Nom François-Joseph Modesto
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (37 ans)
Lieu Bastia (France)
Taille 1,84 m (6 0)
Période pro. 1998-2016
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-1999 Drapeau : France SC Bastia 020 (0)
1999-2004 Drapeau : Italie Cagliari Calcio 150 (3)
2004 Drapeau : Italie Modène FC 001 (0)
2004-2010 Drapeau : France AS Monaco 207 (6)
2010-2013 Drapeau : Grèce Olympiakos 100 (7)
2013-2016 Drapeau : France SC Bastia 102 (4)
Sélections en équipe nationale
Années Sélection M (B.)
- Corse
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 8 mai 2016

François Modesto, né le à Bastia (Haute-Corse, France), est un footballeur français qui évolue au poste de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine corse, Modesto sort du centre de formation de Bastia à l'âge de 18 ans. Il ne joue que quelques matchs. Il ne réussit cependant pas à s'imposer, et ne joue que 16 matchs en ligue 1 en deux saisons. Il quitte alors la Corse, pour la Sardaigne. Il rejoint Cagliari et le Calcio.

Il joue quatre saisons en Série B, et deux saisons en Série A, et s'impose comme titulaire indiscutable. Il tente cependant une aventure à Modène, mais il ne joue qu'un match non concluant. Il retourne alors à Cagliari pour une saison. Après une grosse performance, le Français est de retour en Ligue 1.

Modesto avec Olympiakos.

Très apprécié par Didier Deschamps, c'est l'AS Monaco qui recrute le défenseur. D'abord considéré comme un joker, il est chargé de remplacer les blessés de l'ASM, sur le plan défensif, aussi bien en défense centrale, latérale ou au milieu de terrain en tant que récupérateur. Il s'impose rapidement comme un joueur important de l'effectif par sa ténacité, sa mentalié et son sens du combat. Il devient titulaire incontournable après le départ de Sébastien Squillaci pour l'Olympique lyonnais en 2006. D'abord en concurrence avec le Brésilien Bolivar, Modesto s'impose et devient vice-capitaine du club.

Le 14 mars 2009 contre le TFC (3-2), il marque d'un magnifique ciseau retourné. Ce but est considéré comme le plus beau de la saison 2008-2009 par les internautes sur le site officiel de l’AS Monaco. Parfois critiqué pour un niveau de jeu aléatoire, François Modesto jouit d'une très forte aura auprès des supporters de la Principauté qui estiment son état d'esprit irréprochable et qui l'affublent du surnom de "Dieu".

En fin de contrat après six saisons, il ne s'entend pas avec Marc Keller qui ne souhaite pas prolonger le joueur corse. Modesto quitte donc le club de la Principauté, non sans rappeler son attachement aux couleurs rouge et blanche[1].

Le 1er juillet 2010, il s'engage pour deux saisons avec l'Olympiakos Le Pirée.

Il inscrit son premier but en Ligue des champions le 19 octobre 2011 contre le Borussia Dortmund concluant la victoire 3-1 de son équipe.

Le , il prolonge son contrat d'un an avec l'Olympiakos, ce qui le lie désormais au club jusqu'en juin 2013[2].

Le , Il s'engage pour un an avec son club formateur le SC Bastia[3]. Après quelques semaines d'incertitudes, il rempile encore au pour une année supplémentaire[4]. Fort de 70 matchs disputés en 2 saisons sous le maillot bastiais, il prolonge une nouvelle fois l'aventure d'un an le 25 juin 2015[5]. Le 1er mai 2016, il annonce sa retraite sportive à l'issue de la saison et, suspendu pour la dernière journée de championnat, dispute 6 jours plus tard son 272e et dernier match de Ligue 1 au stade Furiani lors de la réception d'Angers (victoire 1-0). À cette occasion, l'habituel vice-capitaine qu'il est devient ponctuellement le capitaine bastiais[6],[7].

Ses meilleurs amis dans le football sont Flavio Roma qu'il a côtoyé à Monaco et Sébastien Squillaci, coéquipier à Monaco puis à Bastia[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lacombe : « Modesto n'est plus chez nous »
  2. Modesto, une année de plus en Grèce, francefootball.fr, 22 mai 2012.
  3. François Modesto de retour à Bastia, sc-bastia.net, 15 juin 2013.
  4. François Modesto rempile, sc-bastia.net, 1er juillet 2014.
  5. « François Modesto prolonge d'un an à Bastia » (consulté le 25 juin 2015)
  6. « SC Bastia : François Modesto annonce sa retraite sportive », sur france3-regions.francetvinfo.fr,‎ (consulté le 8 mai 2016)
  7. Damien Chabbert, « Lyon, Nice et Toulouse enchantent la Ligue 1 », sur ruedufootball.com,‎
  8. Pierre Godfrin, « Modesto : « Le plus impressionnant ? Ronaldo, le vrai » », sur football365.fr,‎