François-Marie Gérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis François Magin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François-Marie Gérin est un écrivain québécois qui, jusqu'à récemment, a toujours écrit sous pseudonymes : Papartchu Dropaôtt, Papartchu Alfraède, F.-M. Gérin-Lajoie, François Magin et D. Hoaxer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Québec, le , François-Marie Gérin a étudié la linguistique et la traduction (B.A. spécialisé, Université d'Ottawa, 1972). Il a travaillé comme rédacteur publicitaire (1972-1973) et comme traducteur (1974-1975) avant de cumuler ces deux fonctions à titre de pigiste. Il a été boursier du Conseil des arts (1977) et de la Direction générale de l'enseignement supérieur (1979) pour fins de création littéraire[1]. Après avoir écrit quelques polars humoristiques et quelques recueils de poésie de 1976 à 1984, il a interrompu sa carrière d'écrivain pour se consacrer à d'autres passions, l'art ancien et les voyages.

Il est revenu à l'écriture en 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Polars humoristiques[modifier | modifier le code]

  • Papartchu Dropaôtt, L'histoire louche de la cuiller à potage, Éditions Quinze, Montréal, 1976, 140 pages[2]
  • Papartchu Dropaôtt, Du pain et des œufs, Éditions Quinze, Montréal, 1977, 148 pages
  • Papartchu Dropaôtt, Salut Bonhomme !, Éditions Quinze, Montréal, 1978, 198 pages
  • Papartchu Dropaôtt, Les Noires Tactiques du Révérend Dum, Éditions Québecor, Montréal, 1980, 175 pages
  • Paparthu Dropaôtt, La Mort aux dents, livre numérique et livre broché publié sur Amazon, 2018, 157 pages
  • F.-M. Gérin-Lajoie, Les Taxis volants, une aventure de Jos Bine, Desclez Éditeur, Montréal, 1980, 159 pages[3].
  • F.-M. Gérin-Lajoie, Pas de chocolat pour tante Laura, une aventure de Jos Bine, Desclez Éditeur, Montréal, 1980, 160 pages

Poécits (poèmes-récits)[modifier | modifier le code]

  • Papartchu Alfraède, Viens prendre un ver(s), Éditions Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1977, 64 pages[4]
  • F.-M. Gérin-Lajoie, Brise la glace, Narcisse, Éditions Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1980, 65 pages
  • F.-M. Gérin-Lajoie, Je tue il, Éditions Naaman, Sherbrooke, 1984, 58 pages

Romans récents[modifier | modifier le code]

  • François Magin, La Belle et le hautbois d'Armand, premier volet d'une trilogie intitulée Un Conte de fées sans les fées, Éditions Hurtubise, Montréal, 2007, 112 pages
  • D. Hoaxer, traduit par François Magin, Da Monopoli Code, Éditions De Mortagne, Boucherville, 2008, 189 pages (roman humoristique parodiant le Da Vinci Code)
  • François Magin, Le Non Moins Fabuleux Destin de Melpomène Meynard, deuxième volet de la trilogie Un Conte de fées sans les fées, 2009.
  • F.-M. Gérin, La Constellation, trilogie romanesque, mélange de fantastique et de science-fiction. I. Les Peuples de l'Eau, livre numérique et livre broché publié sur Amazon, 2018, 392 pages; II. Le Théâtre de la guerre (publication prévue en 2019); III. Au-delà du futur (publication prévue en 2020)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des écrivains québécois contemporains, Montréal, Québec/Amérique, 1983, p.175
  2. Gilles Dorion, sous la direction, Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec, Tome VI, 1976-1980, Montréal, Fides, , 1087 p., «L'histoire louche de la cuiller à potage et autres romans de Papartchu Dropaôtt», p. 393-395
  3. Gilles Dorion, sous la direction, Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec, Tome VI, 1976-1980, Montréal, Fides, , 1087 p., «Les Taxis Volants et Pas de chocolat pour tante Laura», p. 777
  4. Gilles Dorion, sous la direction, Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec, Tome VI, 1976-1980, Montréal, Fides, , 1087 p., «Viens prendre un ver(s)», p. 888

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]