François Méheut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Méheut.

François Méheut[1], né le 23 mars 1905 à Saint-Brieuc[2], mort à Nantes le 24 juin 1981, est un artiste peintre et sculpteur français.

Il n’a pas de lien de parenté avec le peintre Mathurin Méheut, qui s’inspire également des traditions bretonnes.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Son père est ébéniste à Saint-Brieuc.

Après trois ans d’étude à l’École régionale des beaux-arts de Rennes, François Méheut est admis à l’École des beaux-arts de Paris où il est l’élève de Jean Boucher.

En 1930, il obtient le premier second grand prix de Rome en sculpture[3].

Jusqu’en 1940, date à laquelle il est mobilisé et fait prisonnier, il collabore avec la fonderie Susse à la production de nombreuses sculptures.

Il est nommé professeur de dessin à Boulogne-sur-Mer puis à Nantes au lycée Eugène Livet[4]. Il abandonne alors la sculpture pour se consacrer exclusivement à la peinture.

Marié à un professeur d’art appliqué, il est le père de Philippe Méheut, artiste-peintre, auteur-compositeur et interprète[5].

Il est mort à Nantes le 24 juin 1981.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • L’Architecture, 1937, modèle plâtre original de la statue commandée pour le pavillon de l'enseignement de l'exposition internationale de 1937, musée de Mont-de-Marsan[6]

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Né François Jean-Baptiste Méheut.
  2. Dans le quartier de La Croix Mathias.
  3. Le premier prix étant remporté, cette année-là, par André Bizette-Lindet. (L’Ouest-Eclair 1930/07/10, Numéro 12299 avec une photo de l’artiste).
  4. http://www.livet-histoire.fr/article20.html
  5. philippemeheut.fr
  6. Notice no 000SC020437, base Joconde, ministère français de la Culture