Aller au contenu

François Jonquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Jonquet
François Jonquet à Paris en 2017
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

François Jonquet est un écrivain et critique d'art français né le [1].

Parallèlement à des études de droit (Paris II) et de sciences politiques (Sciences-Po Paris, 1986), François Jonquet a suivi l’enseignement du Cours Simon dans la classe de la comédienne Françoise Engel-Piat.

François Jonquet a été critique de cinéma au Quotidien de Paris (1987-1992). Il a collaboré au mensuel Globe[2]. Il a été responsable du service cinéma de Globe-Hebdo (1993-1994) et de L’Événement du jeudi (1998-2001).

Parallèlement, dans les mêmes journaux, il a écrit sur l’art. Il fut responsable des pages art contemporain de Nova Magazine (1997-2004). Depuis 2005, il collabore à artpress. Il est membre de l’Association internationale des critiques d'art (AICA).

Il est le neveu de l’archéologue franco-américaine Denise Schmandt-Besserat.

En 1992, François Jonquet publie la monographie du sculpteur Philippe Hiquily (Le Cercle d'art)[3],[4],[5]

En 1993, François Jonquet rencontre les artistes britanniques Gilbert & George. Il va imaginer une monographie en forme d’interviews[6]. Publié par Denoël en 2004[7],[8],[9],[10],[11], le livre connaîtra un succès international grâce à son édition anglaise chez Phaidon (2005). Il est consultable un peu partout dans les bibliothèques[12]. Il est disponible dans sa version de poche dans la collection Les Cahiers rouges, Grasset (2016)[13].

En 2000, il renoue avec une connaissance de jeunesse, Jenny Bel'Air, qu’il fréquentait lors de ses années de nightclubbing ; elle était l’une des physionomistes du Palace puis des Bains Douches. Née Alain Sepho, elle est une icône transgenre des années 1970 et 1980. François Jonquet publie l'année suivante sa biographie, un livre choral où, dans une première partie, 21 amis, connaissances (Pierre et Gilles, Bambou, Marie-France…) racontent leur « Jenny », puis dans une deuxième partie, c’est elle qui livre sa version de sa vie (Jenny Bel’Air, une créature, Éditions Pauvert, 2001)[14],[15]. Le livre est le destin d’une créature, intense témoignage d’une manière de revendiquer sa différence avec audace. Vingt ans après sa parution, en 2021, le livre connaît une deuxième vie avec sa parution en poche chez Points[16],[17]. Le livre sera finaliste du prix Fémina 2001[18].

Avec Et me voici vivant, il témoigne d’un plongeon dans la folie. Livre sélectionné par le Prix de Flore 2006[19].

En 2007, autre rencontre marquante, celle de l’acteur Daniel Emilfork. François Jonquet fera le récit de l’ultime année de la vie de ce comédien de théâtre, cantonné au cinéma par son visage hors norme, principalement à des rôles de méchant (Sabine Wespieser Éditeur, 2008). Le livre sera finaliste du prix Fémina Essai 2007[20].

En 2014, il publie Les Vrais Paradis, un roman initiatique qui se déroule de 1979 à 1984 au Palace. Le livre figure dans Désir de Nuit[21], anthologie de textes sur la nuit établie et présentée par Janine Mossuz-Lavau, Bouquins, février 2021[22].

En 2018, il publie aux Éditions du Seuil, Je veux brûler tout mon temps[23]. Il décrit son amitié avec l’actrice, activiste politique et fille du ministre Jack Lang, Valérie Lang, décédée à 47 ans[24],[25].

François Jonquet puise dans son expérience de critique d’art pour écrire dans De plomb et d’or[26], une satire du monde de l’art contemporain[27]. Dans ce roman initiatique l’auteur raconte l’irrésistible ascension d’un jeune homme, artiste par hasard, qui, après avoir reçu l’enseignement de Christian Boltanski aux Beaux-Arts devient une star du marché[28].

Livres portraits

[modifier | modifier le code]

Livres d’art

[modifier | modifier le code]

Publications dans des ouvrages collectifs

[modifier | modifier le code]

Télévision

[modifier | modifier le code]

Documentaires

[modifier | modifier le code]
  • Exhibition. Le Double, avec Jean-Yves Jouannais. Gilbert & George (2004, Arte France, MK2 TV)[31].
  • Les Années Palace, de François Jonquet, réalisé par Chantal Lasbats (2005, France 5, 1h20)[32]. Le film est visible sur Dailymotion.

Chroniqueur

[modifier | modifier le code]
  • 7 art à la une, TF1: émission culturelle (1989-1993) présentée par François Bachy. Collaborateur régulier (critique de cinéma).
  • Sortie de secours, Paris Première: émission culturelle (1992-1994) présentée par Pierre-Luc Séguillon. Collaborateur régulier (critique de cinéma).
  • Le Journal de la culture, I Télé, 2005-2007 présenté par Olivier Benkemoun. Chroniqueur art contemporain.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « Jonquet, François (1961-....) », sur le site du catalogue général de le BnF
  2. [1] http://www.technikart.com/archives/4581-globe
  3. « François Jonquet », sur cercledart.com (consulté le )
  4. Richard Leydier, « Philippe Hiquily et son métal direct vus par François Jonquet », Artpress n°174, p.64.
  5. Harry Bellet, «Philippe Hiquily», Le Monde, 3 avril 2013, p.23.
  6. « Richard Leydier, «Gilbert & George, Intime conversation avec François Jonquet», Artpress, n°305, octobre 2004 », sur artpress.com (consulté le ).
  7. Michel Guérin, « Gilbert & George & you », Le Monde 2, n° 41, 27 novembre 2004 , pages 57 à 68
  8. Colombe Pringle, « Gilbert, George , François et nous », Vogue, n°308, octobre 2004, p.110
  9. Sean James Rose, « Gilbert & George Figures de style », Beaux-Arts, n°244, septembre 2004, pages 54 à 58.
  10. Jean-François Bizot, « Un an maître d’hôtel pour Gilbert & George », Nova, n°115 /116, octobre 2004, pages 114-115
  11. Sean James Rose, « Absolutely Fabulous! », Glamour, n°7, octobre 2004, pages 156-157
  12. https://search.worldcat.org/fr/title/970600761
  13. Artpress, n°435, p.86
  14. [2] http://www.ina.fr/video/I08204547
  15. Eric Dahan, «Jenny Bel'Air a imposé sa différence», sur Libération (consulté le ).
  16. Nelly Kaprièlian, « Le poche du week-end : “Jenny Bel’Air, une créature” de François Jonquet - Les Inrocks », sur lesinrocks.com (consulté le ).
  17. « Dorothée Dussy, Capucine et Simon Johannin, François Jonquet, C.-F. Ramuz, Olga Tokarczuk… Une sélection de livres de poche », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « PRIX LITTÉRAIRES : le jury du Femina a publié sa dernière sélection en vue du prix qui sera décerné lundi 29 octobre 2001 », sur lemonde.fr (consulté le ).
  19. « Première sélection du Prix de Flore 2006 », sur blog.prix-litteraires.info (consulté le ).
  20. « Les dernières listes du Femina 2007 », sur livreshebdo.fr (consulté le ).
  21. Janine Mossuz-Lavau, «Désir de nuit», sur lisez.com (consulté le ).
  22. « Janine Mossuz-Lavau : « Pour les écrivains, la nuit est très inspirante » », sur sudouest.fr/ (consulté le ).
  23. « François Jonquet », sur seuil.com (consulté le ).
  24. « François Jonquet tout près de Valérie Lang », sur lemonde.fr (consulté le ).
  25. « Book Blasts Top 5 French Reads », sur bookblast.com (consulté le ).
  26. « FRANÇOIS JONQUET », sur swediteur.com (consulté le ).
  27. « François Jonquet nous ouvre les portes du (grand) monde de l'art », sur actualitte.com (consulté le ).
  28. « De plomb et d’or, de François Jonquet: par amour de l’art », sur lefigaro.fr (consulté le ).
  29. [3] http://www.archivesdelacritiquedart.org/outils_documentaires/critiques_d_art/461/bibliographie
  30. (en) « Dancing with Myself », sur Steidl Verlag (consulté le ).
  31. [4] http://download.pro.arte.tv/archives/fichiers/01943775.pdf
  32. « Les folles années du Palace », sur LExpress.fr, (consulté le ).

Liens externes

[modifier | modifier le code]