François Jacques Walsh de Serrant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis François Jacques Walsh)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walsh.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Walsh de Serrant.
François Jacques Walsh
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Fratrie
Enfant

François Jacques Walsh de Serrant, né le à Saint-Malo, mort le à Saint-Georges-sur-Loire[1] (Maine-et-Loire), est un armateur français d'origine irlandaise, établi à Cadix en Espagne, puis à Nantes, où il est associé aux affaires de son frère Antoine. Il est fait 1er comte de Serrant par lettre patente du roi Louis XV en 1754.

Il est à l'origine de la branche des « Walsh de Serrant ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Phillip Walsh (1666-1708), de la famille "Walsh de Ballynacooly[2]" dans le comté de Kilkenny en Irlande. Émigré en France, à la suite des Stuart après la capitulation de Limerick.
Phillip Walsh s'établit à Saint-Malo vers 1685, y pratiqua la navigation et s'affirma comme l'un des bons capitaines corsaires de sa génération. Il commande des corsaires armés pour pratiquer la "petite course" dans les eaux des îles britanniques. Il épouse Anne White (1675-1727).

François Jacques est leur septième enfant. Parmi ses frères, on doit citer les noms de Patrice Marc, armateur à Morlaix[3] (1701-1790) et surtout d'Antoine (1703-1763), un des plus grands armateurs négriers de Nantes au milieu du XVIIIe siècle, fondateur de la Société d'Angola.

Carrière[modifier | modifier le code]

François Jacques s'établit d'abord à Cadix où il est député de France. En 1743, il y épouse Mary Harper, elle aussi d'origine irlandaise ; de ce mariage, naîtront 10 enfants.

Il revient ensuite en France et s'établit à Nantes, où se trouve déjà son frère Antoine. Il est aussi associé à un Malouin, Etienne Meslé de Grand-Clos.

Le seigneur de Serrant[modifier | modifier le code]

En 1750, à l'occasion de l'anniversaire de François Jacques, Antoine lui fait cadeau de la seigneurie de Serrant, situé à Saint-Georges-sur-Loire, achetée 840 000 livres à Madeleine Diane de Vaubrun, duchesse d’Estrée.

François Jacques fait faire des travaux de décoration intérieure du château et crée un parc à l'anglaise[4]. Les armoiries de la famille Walsh, « un cygne navré », c’est-à-dire percé d’une flèche, figurent encore sur la façade du château, et de nombreux portraits et souvenirs y sont encore.

En 1754, la seigneurie de Serrant est érigée en comté par lettre patente de Louis XV.

Postérité[modifier | modifier le code]

  1. Son fils aîné, Antoine Joseph Philippe Walsh de Serrant (1744-1817), lieutenant-général des armées du roi, se marie en première noce avec Renée de Choiseul-Beaupré (1742-avant 1795), ils auront cinq enfants. Puis, en 1795, avec Louise Rigaud de Vaudreuil (née en 1770-après 1817) et auront quatre enfants[5].
  2. Charles-Edouard Walsh de Serrant (1746-1820)
  3. Marie Joséphine Dorothée Walsh de Serrant (1748-1786)[6] épouse en 1765[4] un fils d'Antoine Walsh, son cousin Antoine Jean-Baptiste[7], dit "Milord", héritier de la Société d'Angola grand armateur du port de Nantes. Il s'installe à Saint-Domingue, à Limonade et Ouanaminthe, au nord-ouest de l'île, où il possède les plantations de la Poterie et Thiverny. Il devra s'exiler pendant la Révolution française et meurt le 26 avril 1798 à Kingston à la Jamaïque[8]. Leur fils, Jean Baptiste François Walsh (1768-1792), fils de Marie Joséphine, dit "Théobald"[9] est aussi installé à Saint-Domingue, à Torbeck, également au sud de l'île. Pendant la Révolution, il est membre du club Massiac, groupe de planteurs blancs opposés à l'application des droits de l'homme dans les colonies. À la suite de la révolte de Toussaint Louverture en 1791, il embarque à Nantes le 8 janvier 1792 vers Leogane. Le 6 août 1792, il est tué au combat dans une colonne formée dans le but de mater la rébellion dans la région de Platons.
  4. Anne Walsh de Serrant (1753-1822)
  5. Sophie Walsh de Serrant (1757-1796)
  6. Françoise Walsh de Serrant, marquise de Choiseul-Beaupré (1758-1793)
  7. Marie Angélique Walsh de Serrant (1761-1779)
  8. Philippe François Joseph Walsh de Serrant (13 janvier 1763 à Saint-Georges-sur-Loire-?) maréchal de camp

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. site généalogique [1]
  2. Louis de La Trémoïlle, Mon grand père à la cour de Louis XV et à celle de Louis XVI, Éd. Honoré Champion, 1904, p. 11
  3. Informations complémentaires sur la page Phillip Walsh
  4. a et b [2]
  5. Philippe Walsh de Serrant sur Geneanet
  6. Cf. site [3]
  7. Antoine Jean-Baptiste Paulin, pour être complet.
  8. Le site généalogique indiqué ne fournit pas d'informations sur son épouse.
  9. Cf. site [4]