François Félix Dorothée Des Balbes de Berton de Crillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille de Crillon.
François Félix Dorothée Des Balbes de Berton de Crillon
François Félix de Crillon
Image illustrative de l'article François Félix Dorothée Des Balbes de Berton de Crillon

Naissance
Paris
Décès (à 71 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1760-
Autres fonctions député aux États-généraux de 1789
pair de France

François Félix Dorothée Des Balbes de Berton de Crillon ou plus simplement François Félix de Crillon, quatrième duc de Crillon, troisième duc de Mahon, né à Paris le et mort dans la même ville le , est un général et homme politique français, député aux États-généraux de 1789.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le deuxième fils de Louis Des Balbes de Berton de Crillon, militaire français passé au service de l'Espagne, qui se distingua à l'expédition de Minorque. Son grand père, également nommé François Félix, fit ériger en duché, sous le nom de Crillon, sa terre de Boufflers en Picardie.

Il est le père de Marie Gérard Louis Félix Rodrigue Des Balbes de Berton de Crillon (1782-1870), duc de Crillon, général français.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service en 1760 à l'âge de douze ans comme aide de camp de son père. En 1782, il assiste comme brigadier aux sièges de Mahon et de Gibraltar. Il est promu maréchal de camp le 1er janvier 1784, puis lieutenant général le 1er février 1792, dans l'armée de Luckner.

Il est désigné député aux États généraux de 1789 par la noblesse du Beauvaisis, et forme chez lui une société d'amis de la Constitution qui est le noyau du club des Feuillants.

En 1792 il est emprisonné, mais le 9 Thermidor le sauve[1]. Le 17 août 1815 il est créé pair de France.

En 1788, le duc de Crillon avait fait l'acquisition de l'hôtel d'Aumont, situé au № 10 de la Place de la Concorde à Paris. Devenu Hôtel de Crillon, celui-ci sera racheté en 1907 à ses descendants, avec deux immeubles qui lui font suite dans la rue Boissy-d'Anglas, par la Société des Grands Magasins et des Hôtels du Louvre (actuel Groupe du Louvre) qui décide de transformer cet hôtel particulier, afin d'y accueillir le palace que nous connaissons aujourd'hui.

Source[modifier | modifier le code]

  • « François Félix Dorothée Des Balbes de Berton de Crillon », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Alexandre Lardier, Histoire biographique de la Chambre des Pairs, depuis la Restauration jusqu'à l'époque actuelle, Brissot-Thivars, .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La version du Larousse du XXe siècle en six volumes (Paris, 1931) est un peu différente : "Lieutenant général sous Luckner, mais devenu suspect, il passe en Espagne. Il revient en France sous le Directoire".