François Descraques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Descraques.
François Descraques
Description de cette image, également commentée ci-après
François Descraques à Geekopolis en 2015.
Naissance (34 ans)[1]
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Réalisateur
Scénariste
Acteur
Séries notables Le Visiteur du Futur
Dead Landes
Rock Macabre
Site internet frenchnerd.com

François Descraques est un réalisateur, scénariste, producteur, acteur et écrivain français né le [1].

Il écrit et réalise des fictions sur plusieurs supports différents : au cinéma (longs-métrages), à la télévision (séries TV, publicités), dans la littérature (romans, BD et mangas) ou sur internet (web-séries, courts-métrages, feuilleton sur Twitter).

Il est le créateur du collectif et de la société de productions Frenchnerd qui recense de multiples séries et courts-métrages.

François Descraques est principalement connu pour être le créateur de la web-série Le Visiteur du futur. Il occupe occasionnellement lui-même d'autres tâches comme le montage, le cadrage ou l'infographie. Il a aussi été chroniqueur de l'émission + ou − geek de 2011 à 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts et création de Frenchnerd[modifier | modifier le code]

François Descraques réalise ses premières vidéos à l'âge de douze ans avec ses amis (notamment en compagnie de Florent Dorin) ou son petit frère Raphaël Descraques[2]. À l'époque, il s'essaie également au montage analogique[3].

Il intègre en 2003 le BTS Audiovisuel Jacques Prévert de Boulogne en option image où il fait la rencontre de Slimane-Baptiste Berhoun, Anaïs Vachez et Jimmy Tillier avec qui il collaborera par la suite dans ses futurs projets[2]. Il intègre également l'association TNT (That's New Talent) dans laquelle il finit par devenir trésorier et vice-président[4]. Avec ce groupe, il réalise plusieurs courts-métrages, notamment La Poursuite qui remporte le prix de la meilleure réalisation au Festival GOLDEN W.

Par la suite, François Descraques participe en tant que scénariste à de nombreux projets de télévision et réalise plusieurs publicités.

Il crée à la fin de 2008 son blog Frenchnerd qui a pour but de mettre en ligne, dans un court laps de temps, des vidéos de différents concepts à but humoristique. Il réalise ainsi plusieurs web-séries seul ou avec l'aide de ses amis. Un collectif se crée peu à peu; dorénavant l'appellation Frenchnerd désigne à la fois le blog mais également l'équipe travaillant sur ces projets.

C'est en 2009, avec la création de sa web-série comédie de science-fiction Le Visiteur du Futur, que François Descraques commence à se faire un nom. La série est un franc succès[3] et les deux premières saisons totalisent plus de dix millions de vues[5] et sont diffusées sur la chaîne Nolife.

En juin 2010, avec Thibault Geoffray, Slimane-Baptiste Berhoun et Anaïs Vachez, il crée sa propre société de production Frenchnerd Productions qui financera par la suite de nombreux projets.

Collaboration avec Ankama et arrivée de France Télévisions Nouvelle Écriture (2011-2014)[modifier | modifier le code]

En 2011, la société Ankama repère le Visiteur du Futur. Avec François Descraques, ils décident de sortir les DVDs des saisons 1 et 2 ainsi que de réaliser une troisième saison. Le tournage de cette nouvelle saison, intitulée Le Visiteur du Futur - Les Missionnaires, dure toute l'année 2012. Elle est divisée en quatre blocs de tournage[6].

En parallèle, François Descraques réalise l'émission J'irai loler sur vos tombes présentée par Davy Mourier et Monsieur Poulpe[7]. Par la suite, avec ces deux derniers, il coscénarise et réalise Le Golden Show[8] qui inspireront plus tard des sociétés de vidéos du web tel que le Golden Moustache et le Studio Bagel[9].

François Descraques réalise également deux vidéos sur commande : Starleague et le court-métrage en 3D Bonne Nouvelle.

En 2012, le département Nouvelles Écritures de France Télévisions s’intéresse aux travaux de François Descraques et finance alors la saison 3 du Visiteur du Futur avec Ankama. Ils produisent également une web-série créée par François Descraques et Slimane-Baptiste Berhoun nommée Les Opérateurs[10] qui voit le jour en octobre 2012 sur la nouvelle plateforme web Studio 4.0.

L'arrivée de France Télévisions Nouvelles Écritures permet une plus grande visibilité des travaux de François Descraques auprès des médias. Les Opérateurs puis le Visiteur du Futur sont diffusés sur la chaîne télévisée France 4[11] et Le Monde écrit plusieurs articles sur le Visiteur du Futur[12],[13].

Les épisodes de la saison 3 du Visiteur du Futur sont finalement diffusés de novembre 2012 à avril 2013 et la série est à nouveau un succès. Elle remporte de nombreux prix, notamment le prix international Los Angeles WebFest[14]. Une BD tirée de l'univers est également publiée chez Ankama Editions.

Une quatrième saison du Visiteur du Futur sous-titrée Néo-Versailles, est produite et diffusée de janvier à juin 2014. Malgré le succès qu’elle a engendré, permettant à la série de dépasser les 40 millions de vues, François Descraques annonce qu’il s’agit de la dernière saison en tant que web-série. La suite est racontée sous forme d'un roman intitulé La Meute. Il est écrit par Slimane-Baptiste Berhoun d'après une idée originale de lui-même et de François Descraques.

Collaboration avec Endemol Shine Group et Pyramide Productions (2014-2019)[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, François Descraques et son collectif Frenchnerd lancent Frenchball, une chaîne Youtube produite par Endemol sur laquelle ils vont poster une vidéo par semaine pendant un an[15]. La saison 2 de la chaîne débute ensuite le 5 novembre 2015 avec sa nouvelle série intitulée Rock Macabre.

À partir de janvier 2015, François Descraques travaille sur Dead Landes, une série télévisée cocréée avec François Uzan et réalisée par lui-même pour France 4, racontant la survie des habitants d'un camping dans les Landes après une vague de phénomènes mystérieux. La série se compose de 10 épisodes de 26 minutes, diffusée en décembre 2016. En parallèle, il réalise une web-série spin-off de cinq épisodes de huit minutes, intitulée Dead Floor. Elle suit une autre communauté de survivants des catastrophes qui ouvrent le premier épisode de Dead Landes coincée dans une discothèque proche. Elle est diffusée gratuitement sur internet.

En 2016, une suite du Visiteur du Futur est lancée sous forme de manga et écrite par François Descraques : Le Visiteur du Futur : La Brigade Temporelle. Cette série de manga prend fin en juillet 2018 avec la sortie du troisième tome.

En 2017, il écrit plusieurs longs-métrages. La société de production Inga Films s'intéressent fortement à deux de ces projets. Un troisième scénario de long-métrage, intitulé Frenchman[N 1], remporte le concours des résidences SO FILM / SACD 2017[16].

Cette année-là, François Descraques réalise également un court-métrage pour Canal+ intitulé Le Roi des Cons[17].

En septembre 2017, il se lance dans une fiction Twitter sous le compte 3ème droite. Cette fiction est dévoilée chaque semaine par thread de 50 tweets environ. Elle narre la vie d'un jeune chômeur qui quitte le domicile familial pour s'installer dans un appartement qu'il loue pour un loyer bizarrement très modeste[18]. 3e Droite sort l'année suivante en version papier chez Flammarion. Parallèlement, il collabore aux saisons 1 et 2 de la série audio de Cyprien, L'Épopée temporelle[3].

Le 11 octobre 2018, François Descraques annonce qu’un long-métrage du Visiteur du Futur est en cours de financement et produit par Pyramide Productions[3].

En fin d'année 2018, il réalise deux épisodes de la web-série Dark Stories financée par France Télévisions - Nouvelles Écritures qui sortiront au cours de l'année 2019.

L'effet Descraques[modifier | modifier le code]

Les web-séries, bien qu'elles ne portent à cette époque pas encore ce nom-là, font leurs apparitions sur des sites d'hébergement de vidéos dans le début des années 2000. Elles sont alors peu nombreuses et surtout peu connues.

Ce n'est qu'à partir de 2008 que certaines web-séries françaises commencent à avoir du succès telles que Nerdz, La Flander's Company ou Noob.

L'arrivée du Visiteur du Futur, en 2009, va considérablement augmenter la portée des web-séries. François Descraques, bien qu'ayant une formation professionnelle, a pu démontrer qu'il est possible de réaliser une web-série de qualité avec des amis, peu de moyens et sans être nécessairement des professionnels.

À la suite de cela, des centaines de web-séries firent leur apparition. C'est ce que certains commentateurs ont appelé l'effet Descraques[19],[20].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision
Courts-métrages
  • 2003 : L'Éternel Combat
  • 2005 : L'Entretien
  • 2006 : Introduction 24-42
  • 2006 : La Poursuite
  • 2007 : The Playfighters
  • 2009 : Destination Pluton
  • 2009 : St Jacut-de-la-mer
  • 2010 : Starleague
  • 2011 : Bonne nouvelle
  • 2014 : Frenchball - Le coup d'envoi
  • 2015 : Frenchball - La Chasse aux Canards
  • 2015 : Frenchball - Les Sidekicks du mercredi matin
  • 2017 : Le Roi des Cons
Web-séries
Émissions
Publicités
  • 2009 : Spartoo - the greatest shop window
  • 2011 : Deezer

Scénariste[modifier | modifier le code]

Excepté les publicités ainsi que J'irai loler sur vos tombes et Spams News, François Descraques est scénariste de toutes ses réalisations.

Longs-métrages
  • 2011 : Le Sanglot des Arbres
  • 2017 : Frenchman
Télévision
  • 2006 : Les Garde du corps
  • 2007 : Black out
  • 2007 : Ronan
  • 2010 : Spirit
  • 2010 : Press Junket
  • 2011 : Le Ciné du Comité
  • 2016 : Dead Landes (co-écrit avec François Uzan)
Courts-métrages
Web-séries

Fictions audio

Acteur[modifier | modifier le code]

Long-métrage
Télévision
Courts-métrages
  • 2014 : Frenchball - Le coup d'envoi de lui-même
  • 2015 : Frenchball - La Chasse aux Canards de lui-même
  • 2015 : Frenchball - Les Sidekicks du mercredi matin de lui-même
  • 2017 : Dans Les Films - Le Temps Mort de Jérémy Strohm
Web-séries
Publicité
  • 2013 : Comic Con' 2013 : Lui-même

Chroniqueur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Mangas francophones[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Prix de la Meilleure Réalisation au Festival GOLDEN W pour La Poursuite
  • 2007 : Sélection EFFETS STAR au Festival de films à effets spéciaux pour The Playfighters
  • 2010 : Grand Prix du Jury au Festival Be Green pour Le Visiteur du Futur - saison 1
  • 2010 : Pom d’or au Festival du programme court pour Le Visiteur du Futur - saison 1
  • 2010 : Meilleure Websérie d'humour au Montreux Comedy Awards pour Le Visiteur du Futur
  • 2013 : Grand Prix du Public et Prix du Public de la meilleure Web-Fiction au WebProgram-Festival pour Le Visiteur du Futur - Les Missionnaires
  • 2013 : BEST DIRECTING et BEST PRODUCING dans la catégorie comedy / science-fiction-horror au Los Angeles WebFest pour Le Visiteur du Futur - Les Missionnaires
  • 2013 : BEST DIRECTING et BEST PRODUCING dans la catégorie comedy / science-fiction-horror au Los Angeles WebFest pour Le Visiteur du Futur - Les Missionnaires
  • 2018 : Prix ActuSF de l’uchronie 2018 dans la catégorie Prix Graphique pour Le Visiteur du Futur - La Brigade Temporelle[24]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Interview de François Descraques », sur John Plissken of Mars (consulté le 28 avril 2011)
  2. a et b « Interview de Focus Motion Maker », sur Focus Motion Maker
  3. a b c et d Marie-Amélie Putallaz, « Du Web au cinéma, de Twitter aux librairies, François Descraques casse les codes », sur Le Figaro, (consulté le 22 octobre 2018).
  4. « Blog de TnT », sur Blog TnT
  5. « Le Visiteur du Futur - La série », sur Le Visiteur du Futur
  6. https://frenchnerd.com/2012/02/12/vdf-saison-premieres-infos/
  7. « Frenchnerd - J'irai loler sur vos tombes », sur Frenchnerd
  8. « Frenchnerd - Le Golden Show », sur Frenchnerd
  9. louistofu, « Interview de Davy Mourier », sur http://elysium-gaming.fr/, (consulté le 8 mars 2015)
  10. « Frenchnerd - Les Opérateurs », sur Frenchnerd
  11. Elodie Michel, « Marathon et quotidienne pour Le Visiteur du Futur en mai sur France 4 », sur www.allocine.fr, (consulté le 22 novembre 2014)
  12. Olivier Dumons, « Websérie : le bel avenir du "Visiteur du futur" », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  13. Olivier Dumons, « Apocalypse à Néo-Versailles », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. http://www.frenchnerd.com/article-le-visiteur-du-futur-prime-a-los-angeles-117057984.html
  15. Mathieu Jabaud, « Le collectif FrenchNerd s’associe à Endemol Beyond France pour la création de leur nouvelle chaîne YouTube: FrenchBall! », sur www.endemol.fr (consulté le 22 novembre 2014)
  16. « Les lauréats des résidences SOFILM de genre 2017 »
  17. http://video.lefigaro.fr/figaro/video/les-creatures-du-web-3-francois-descraques/5777247459001/
  18. « Il écrit un roman sur Twitter : « Chaque post devait constituer une punchline » », sur Le Parisien (consulté le 9 octobre 2017).
  19. « Interview de Frédéric Fleurier de Dailymotion »
  20. Olivier Dumons, « Websérie : le bel avenir du "Visiteur du futur" », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « Désormais, le phénomène porte un nom dans la profession : "L'effet Descraques", qui décrit cet étrange effet "boule de Net" né de la rencontre entre un cerveau effervescent, une envie folle de faire à tout prix et un réseau de diffusion sans contrainte. »

  21. « Page dédiée à Scred TV », sur Frenchnerd (consulté le 28 avril 2011)
  22. « Page sur l'équipe du Visiteur », sur le site officiel du Visiteur du Futur (consulté le 28 avril 2011)
  23. Seb apprend à faire des films, « L'Invasion Invisible - Tome 1 », sur Seb apprend à faire des films, (consulté le 1er juin 2016).
  24. https://www.actusf.com/detail-du-fil-de-l-info/les-laureats-du-prix-actusf-de-l21903

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bien qu'il porte le même nom que la web-série que François Descraques a réalisé en 2008-2009, ces deux projets n'ont rien en commun.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :