François Delpla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delpla.
François Delpla
Description de cette image, également commentée ci-après

François Delpla le 13 septembre 2009 au village du livre lors de la fête de l'Humanité.

Naissance (69 ans)
Corte (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Historien
Formation

François Delpla, né le à Corte, est normalien et agrégé d'histoire. Il a notamment travaillé sur une biographie d'Adolf Hitler et sur le nazisme.

Parcours[modifier | modifier le code]

Étudiant en lettres, il choisit l'histoire en 1968 après ses études[1]. Sa thèse de doctorat, soutenue à la Sorbonne en 2002, est devenue un livre : La Face cachée de 1940 – Comment Churchill réussit à prolonger la partie (Éditions François-Xavier de Guibert, 2003).

Il a traduit, présenté et annoté la biographie de Hitler par David Gardner[2] et participé à l'ouvrage collectif Le Livre noir du capitalisme, à propos de la Seconde Guerre mondiale.

Il a travaillé pour la télévision (interventions dans plusieurs documentaires sur le nazisme) et a rédigé un livre, paru en 2008, sur les enjeux de la captivité de Georges Mandel.

Il publie deux livres en 2010 : Mers el-Kébir (éditions de Guibert) ; Petit dictionnaire énervé de la Seconde Guerre mondiale (éditions de l'Opportun).

Il soutient une habilitation à diriger des recherches[3] à Brest, le , devant un jury composé d'Édouard Husson, président, Robert Frank, Fabrice Bouthillon, Claude d'Abzac-Epezy, Ronan Calvez et Christian Bougeard. Mémoire principal : Churchill et Hitler (paru en 2012 aux éditions du Rocher ; mémoire d'auto-histoire : L'individu dans l'histoire du nazisme – Variations sur l'arbre et la forêt, publié en hors-série du magazine en ligne Dernière guerre mondiale[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]