François Davoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Davoine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité
Autres informations
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Officier des Palmes académiques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

François Davoine, né le à Marcenat (Cantal) et mort le , est un universitaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé Docteur ès Sciences, François Davoine soutient en 1957[1] une thèse sur l'émission électronique secondaire des métaux soumis à des contraintes mécaniques[2],[3]. Professeur à l'INSA de Lyon de 1962 à 1966[4], et professeur invité à l'Université Laval à Québec entre 1965 et 1966, il est ensuite directeur de l'école des Mines de Nancy entre 1966 et 1971[5]. Il occupe le poste de conseiller scientifique près l'ambassade de France à Ottawa de 1971 à 1974[6], et près l'ambassade de Washington de 1974 à 1977[7]. Il est alors professeur titulaire de la chaire de physique des solides au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)[8], et préside la Commission de la Recherche Scientifique au CNAM, depuis sa création. Parallèlement, il assure les fonctions de conseiller scientifique au Ministère des Universités, Mission de la Recherche (1977-1981) et conseiller scientifique au Ministère des Affaires Étrangères (1977-1993). Il participe à partir de 1976 au comité que l'Association Bernard-Gregory crée pour l'insertion des jeunes docteurs[9]. Promu Officier des Palmes Académiques en 1981 et Officier de la Légion d'honneur en 1993[10].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]