François Cointe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cointe (homonymie) .
François Cointe
Cointe-Linux-Desktop.jpg

Linux à la conquête du poste de travail

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

François Cointe est un dessinateur de presse français né le à Paris (XIIe). Ingénieur diplômé de l'École centrale Paris (promotion 1980), il est surtout connu pour sa collaboration régulière de 1985 à 2007 à l'hebdomadaire Le Monde informatique.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les personnages de François Cointe ne sont pas sans évoquer ceux de la série Dilbert, mais de façon délibérément plus expressive toutefois (le flegme de Dilbert fait partie intégrante du personnage de Scott Adams).

Ses personnages les plus fameux sont ceux créés pour le compte des publications du groupe IDG France, notamment Le Monde informatique, jusqu'à la fermeture de cette société en 2007. François Cointe a publié une série d'ouvrages reprenant ses bandes dessinées et dessins de presse.

Ses talents d'illustrateurs ont été utilisés également dans des campagnes et des ouvrages publicitaires informatiques (IdealX, Microsoft...).

Le Monde informatique[modifier | modifier le code]

François Cointe a commencé sa collaboration avec Le Monde informatique le 23 décembre 1985 par quatre dessins en petit format en noir et blanc. Au fil des changements de formules de ce magazine, la collaboration de François Cointe change de forme. Dans l'actualité, il a notamment réalisé au fil du temps : un dessin unique de petite taille en noir et blanc puis en couleur, en couverture puis en page intérieure ; une colonne verticale de quatre dessins indépendants ; un grand dessin pleine-page en page 3... Les personnages du projet SIMBAD (SIMulation d'un Bazar Absolument Démentiel), module Platon (PLAnte Toujours ON ne sait pas pourquoi), qui apparaissent progressivement, deviendront les Cybériens (après un audit qui aboutira à la placardisation du DSI).

Les dessins d'actualité de François Cointe utilisent ses personnages favoris (les Cybériens, voir ci-dessous) comme figurants mais les acteurs principaux sont ceux de l'actualité, légèrement caricaturés : l'éléphant bleu pour IBM, Bill Gates pour Microsoft, des mouettes pour OpenOffice.org, un manchot pour l'open source...

Y'a un bug ![modifier | modifier le code]

Y'a un bug est un recueil de dessins humoristiques créés pour Info PC (autre publication du groupe IDG France) de fin 1987 à début 1988, où ils paraissaient mensuellement. Philippe Monnin, le rédacteur en chef lui avait fait retravailler son projet plusieurs fois pour son lectorat très professionnel.

Traiter l'informatique des « pros » lui paraît un peu aride au départ, d'autant que le dessinateur Zévar qui règne en maître sur l'humour informatique dans 01 Informatique a énormément de talent. Mais, en fin de compte, il y trouve matière à raconter beaucoup de ses souvenirs, notamment d'ingénieur programmant en FORTRAN, et — petit plaisir — à y mêler plein de personnages inspirés de ses contacts ici ou là. « Je me suis bien défoulé, avoue-t-il, et parmi tous, le débile qui ne sait pas se loguer et surtout se déloguer quand il est resté trop longtemps à ne rien faire, et qui est terrorisé à l'idée que les machines tombent en panne à cause de lui, c'est autobiographique, c'est moi. »[réf. souhaitée]

Login Durand[modifier | modifier le code]

Entraîné par le mouvement, il publie quelques autres albums avec des inédits, et en 1992, au Monde informatique, il est pressenti pour devenir le pendant du célèbre Zévar de 01. Il s'agit donc de faire comme Zévar une bande hebdomadaire d'une ligne (un strip comme on dit), ce qu'il réussit, dans un style très différent de son confrère.

Il commence par l'articuler sur un ingénieur principal qu'il nomme Durand. Celui-ci est rapidement confronté à Jean Morel, l'ingénieur système barbu déjà présent dans Y'a a un bug.

Outre Morel, responsable mainframe, soucieux de « ne pas diffuser trop d'information »[réf. souhaitée], d'autres personnages s'introduisent peu à peu dans la série :

  • Raffin, ingénieur-chercheur toujours noyé dans son désordre ;
  • Lecorcier, ingénieur carriériste qui sera à sa grande fureur « promu » à la maintenance ;
  • Toutain, qui est « bras cassé », profiteur, et tire-au-flanc ;
  • Solange Quantin. Elle apparaît en tant que « responsable bureautique », mais sa fonction devient ensuite plus floue.

Les Cybériens[modifier | modifier le code]

Quand Cointe se rend compte que les personnages entourant Durand sont devenus plus populaires que celui-ci, il rebaptise sa série les Cybériens. C'est sous ce nom qu'elle continue aujourd'hui.

Autres œuvres[modifier | modifier le code]

François Cointe a également travaillé pour Les Échos, Le Moniteur, Fashion Daily... Il illustre régulièrement diverses publications (journaux de chambres de commerce, plaquettes publicitaires...) et des livres (L'Officiel de la téléréalité, Mirages et Miracles des technologies de l'information de Francis Meston, Hervé Nora et Philippe Rosé ; Les Aventures de la Petite Fée, Le Saigneur des Agneaux et Les Pionniers d'Outre-Lumière de Pierre Béhel...)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'auteur[modifier | modifier le code]

En tant qu'illustrateur[modifier | modifier le code]

  • DRH.CON, (ISBN 291579104X)
  • Mémento de l'entrepreneur du BTP, (ISBN 2281122573 et 2281124924)
  • L'Architecte, maître d'œuvre
  • L'Officiel de la télé réalité 2004, (ISBN 291558401X)
  • Couverture de Les aventures de la Petite Fée dans la Forêt Magique / Les Contes de la Forêt Magique, de Pierre Béhel, 2004 - 2006.
  • Couverture de Le Saigneur des Agneaux, de Pierre Béhel, 2005.
  • Couverture de Les Pionniers d'Outre-Lumière, de Pierre Béhel, 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]