François Chapeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Chapeville
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (93 ans)
Godowa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Français (à partir de ), PolonaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Chevalier de l'ordre du Mérite agricole (d)
Prix Charles-Léopold Mayer ()Voir et modifier les données sur Wikidata

François Chapeville, de son nom de naissance Franciszek Chrapkiewicz, né le (93 ans) à Godowa (pl) (commune de Strzyżów, alors dans la voïvodie de Lwów) en Pologne, est un biochimiste français d'origine polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Józef Chrapkiewicz et de Stanisława Wnęk. Du fait de la guerre il interrompt sa scolarité en classe de première au lycée de Strzyżów et fait du scoutisme. Il passe les années de l'occupation allemande à Godowa où il aide son père à tanner le cuir. Il travaille aussi pour une entreprise allemande à la construction d'un tunnel à Żarnowska Góra. Ses parents ont été tués en 1944 dans leur propre maison, par un groupe non identifié de l'Armia Krajowa qui les soupçonnait de collaborer avec les Allemands. François part pour Chabówka et Poronin pour y travailler dans des scieries. Ensuite il arrive à Cracovie. Il est arrêté par la police politique au cours d'une tentative de libération de prisonniers politiques. Il est amnistié en 1945. L'année suivante, il s'enfuit en Allemagne occidentale dans la zone où stationne la 1re division blindée du général Stanisław Maczek. Il profite de ce séjour pour achever sa scolarité secondaire avant de s'installer en France. Il entreprend des études à l'École nationale vétérinaire d'Alfort ; après les avoir terminées en 1951, année où il épouse Renée Bouvier, originaire de Senlis[1], il poursuit des études de biochimie et de biologie moléculaire à la Sorbonne. En 1952 il devient docteur en médecine vétérinaire, et en 1960 il obtient son doctorat ès sciences. En 1953 il est naturalisé français et prend le nom de François Chapeville ce qui lui permet de rentrer au Centre national de la recherche scientifique.

Dans le domaine de la pharmacologie il a découvert et décrit les propriétés de l'hirudine. Au CNRS il commence des travaux sur le métabolisme du soufre. Ses découvertes attirent l'attention de Fritz Lipmann qui l'invite en 1961, à travailler à l'université Rockefeller à New York. Il y fait une découverte importante : il explique le mécanisme d'information des protéines en cours de formation sur la structure de l'organisme. En 1962 il retourne en France où, avec l'aide de Jacques Monod, il devient professeur à la Sorbonne et devient chef de laboratoire. Il élargit alors ses recherches sur le fonctionnement du génome, la virologie des végétaux et l'embryologie. Il prend sa retraite en 1991.

Il a enseigné à Paris, à Orsay, à Cambridge, à New York, à Lagos et à Tokyo. Il a rempli des divers fonctions dans 21 comités et conseils scientifiques. Il a été conseiller et expert à un échelon ministériel. Il est également l'auteur des nombreuses publications.

Il a été persécuté par le régime communiste et ce n'est qu'en 1989 qu'il a pu rentrer en Pologne. Il a fondé une société pour la réhabilitation médicale à Strzyżów.

François Chapeville est citoyen d'honneur de la ville de Strzyżów.

Décorations et récompenses[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Z Godowej w świat. Materiały do biografii prof. Franciszka Chrapkiewicza-Chapeville red. Józef Nowakowski i Stanisław Urbanik, Rzeszów 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]