François Carpot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François Carpot
Fonctions
Député 1902-1914
Gouvernement Troisième République
Groupe politique UD (1902-1906)
GD (1906-1910)
GR (1910-1914)
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Sénégal

François Carpot (1862-1936) est un avocat métis originaire de Saint-Louis qui fut député du Sénégal à la Chambre des députés française entre 1902 et 1914.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Carpot, petit fonctionnaire métropolitain aide-commissaire de la marine et de Sophie Valantin, issue d'une famille métisse bien connue, François Durand Eugène Carpot est né à Saint-Louis le . Comme ses frères, Théodore, qui devint commerçant, et Charles, futur médecin, François Carpot bénéficie d'une bourse pour étudier en France[1].

Succédant au comte d'Agoult, il est élu député en 1902, réélu de justesse en 1906, puis battu par Blaise Diagne le , et à nouveau le . Il est l'un des douze secrétaires du comité exécutif du Parti républicain, radical et radical-socialiste en 1904[2] et 1905[3].

Lorsque Ahmadou Bamba, le chef religieux fondateur du mouridisme, est exilé par les Français, d'abord en Mauritanie, puis à Diourbel en 1911, le député Carpot intervient à deux reprises auprès du gouvernement, en 1907 et en 1911, pour obtenir son retour[4].

François Carpot se retire à Paris et meurt à Asnières (Hauts-de-Seine) le [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. Zuccarelli, La vie politique sénégalaise, 1789-1940, Paris, 1988, p. 82
  2. Bulletin du Parti républicain radical et radical-socialiste : organe officiel du comité exécutif, 3 février 1904, p. 1.
  3. Bulletin du Parti républicain radical et radical-socialiste : organe officiel du comité exécutif, 1er février 1905, p. 4.
  4. (en) Donald B. Cruise O'Brien, The Mourides of Senegal : The political and economic organization of an Islamic Brotherhood, Clarendon Press, Oxford, 1971, p. 44-46 ; 73 ; 144-146 (ISBN 0-19-821662-9)
  5. F. Zuccarelli, op. cit., p. 187

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew F. Clark et Lucie Colvin Phillips, « Carpot, François », in Historical Dictionary of Senegal, The Scarecrow Press, Metuchen (N. J.) et Londres, 1994 (2e éd.), p. 83
  • C. E. Curinier (dir.), « François Carpot », in Dictionnaire national des contemporains: contenant les notices des membres de l'Institut de France, du gouvernement et du Parlement français, de l'Académie de médecine, et de toutes les personnalités vivantes, françaises ou demeurant en France, qui se sont fait connaitre par leur action dans les lettres, les sciences, les arts, la politique, l'armée, les cultes, l'industrie, l'administration, etc., Office général d'édition, Paris, 1905, p. 96
  • G. Wesley Johnson et François Manchuelle, « François Carpot et la députation », in Naissance du Sénégal contemporain : aux origines de la vie politique moderne (1900-1920), Karthala, 1991, p. 138-144 (ISBN 9782865372775)
  • François Zuccarelli, « François Carpot » in La vie politique sénégalaise, 1789-1940, Centre des hautes études sur l'Afrique et l'Asie modernes, La Documentation française, Paris, 1988, p. 79 et suiv. (ISBN 2-903182-23-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]