François Brochet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François Brochet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Paris 15e
Sépulture
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
Conflit
Distinction
signature de François Brochet
Signature de François Brochet sur sa statue de Restif de la Bretonne, rue de l'Horloge (Auxerre).

François Brochet, né le à Paris et mort dans cette même ville[1] le , est un sculpteur et peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Henri Brochet (1898-1952), élève du peintre fauve Victor Dupont (1873-1941), fut collaborateur d'Henri Ghéon. Il était peintre et metteur en scène de théâtre[2],[3].

François Brochet est soldat durant la Guerre d'Indochine dont il revient en 1956[4].

En 1942, il rencontre à Vézelay l'architecte Le Corbusier[2]. En 1955, il expose à Vézelay avec Bernard Buffet et Michel Ciry[5]. En 1981, il fait don de plus de cent sculptures à la ville d'Auxerre, dont l'ensemble Massacre des Innocents[5].

Il est particulièrement connu pour trois sculptures ornant les rues d'Auxerre : le Monument à Cadet Rousselle, le Monument à Restif de la Bretonne et le Monument à Marie Noël (1977)[6],[7]. Plusieurs dizaines de ses œuvres sont exposées dans le musée de la chapelle des Visitandines qui lui est largement consacré[6],[5]. À Auxerre se trouve également un buste qu'il a réalisé de l'ancien maire Jean Moreau.

François Brochet est enterré au cimetière Dunant à Auxerre[8].

Il est le cousin de France Gall (petite-fille de Paul Berthier) : elle donne d'ailleurs un concert privé à son domicile auxerrois vers 1965[9].

Saint Germain, cathédrale d'Auxerre. bois. 1959
Saint Germain, cathédrale d'Auxerre. bois. 1959

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. a b et c « Biographie de François Brochet sur le site de l'exposition L'été à vézelay », sur ete-a-vezelay.com.
  3. « Henri Brochet l'homme du théâtre universel », sur auxerretv.com, .
  4. a et b Collectif, Auxerre 2012, Petit Futé, coll. « City Guides France », (ISBN 9782746960336, lire en ligne), p. 107.
  5. a b et c « Exposition François Brochet », sur ete-a-vezelay.com.
  6. a et b « Auxerre et ses personnages célèbres > François Brochet », sur ot-auxerre.fr, Office de tourisme de la ville d'Auxerre.
  7. e-monumen.net
  8. Suzanne Dejaer, « La passion au bout des doigts... François Brochet », sur auxerretv.com,  : « Et puis viendra reposer au cimetière Dunant avec Marie-Noël et son ancien professeur, Fernand Py. ».
  9. Ludovic Berger, « France Gall y donna son premier concert », sur lyonne.fr, L'Yonne républicaine, .
  10. Collectif, Claude Abeille. François Brochet, , 20 p. (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]