François Bougoüin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Bougoüin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nom de naissance
Marie François Louis BougoüinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Enfants
Autres informations
Distinction
Œuvres principales

Marie François Louis Bougoüin, né le et mort en [1], est un architecte français du XIXe siècle, élève de Viollet-le Duc et auteur de nombreuses villas balnéaires au Pouliguen et à La Baule.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu en 1866 de l’École des Beaux-Arts de Paris[2], il réalise notamment des ouvrages dans la région nantaise, comme l'église Notre-Dame-de-l'Assomption d'Aigrefeuille-sur-Maine, l'église Saint-Léger d'Orvault ou l'église Notre-Dame-de-Toutes-Aides à Nantes, et aussi des restaurations de bâtiments historiques comme la chapelle de l'Immaculée à Nantes dont il redessine la façade dans le style néo-gothique, ou encore l'hôtel Lelasseur à Nantes également, ainsi que le réaménagement du château de Pornic, ou aussi l'église de Sainte Cécile[3]. Il dessine en 1873 la villa Saint-Kiriec à La Baule-Escoublac, qui est rénovée en 1938 par Paul-Henri Datessen[4]. Il réalise en 1881 la villa Ker Maria au Pouliguen[1] et, en 1900, la villa Ker Loïc à Mesquer[5]. Il construit de nombreuses villas bauloises dont :

  • Alphonse Pierre (vers 1900[6]) ;
  • L'Armorique (vers 1890[7]) ;
  • Bagatelle (vers 1900[8]) ;
  • Castellina (1898[9]) ;
  • Gwel Armor (vers 1900[10]) ;
  • Janot Margot (vers 1900[11]) ;
  • Ker Antony (vers 1900[12]) ;
  • Keraude (vers 1900[13]) ;
  • Ker Lucile (vers 1900[14]) ;
  • Key Owl (vers 1900[15]) ;
  • La Korrigane (vers 1890[16]) ;
  • Les Lutins (vers 1890[17]) ;
  • La Maronnière (1900[18]) ;
  • Petit Manoir[19] ;
  • Les Rigados (vers 1900[20]) ;
  • Saint-Hubert (vers 1900[21]) ;
  • Thérèse[22] ;
  • Théresina[23] ;
  • La Vague[24].

Au Pouliguen, il est à l’origine de 27 villas[25] dont en particulier :

  • Aroak (en 1903[26]) ;
  • Cantilène (vers 1890[27]) ;
  • Les Courlis (en 1887[28]) ;
  • Ker An Den (vers 1910, avec son fils Paul[29]) ;
  • Ker Avel (vers 1900[30]) ;
  • Ker Henry (vers 1880[31]) ;
  • Ker Impair (en 1873[32]) ;
  • Ker Joseph (vers 1882[33]) ;
  • Ker Michel (vers 1890[34]) ;
  • Myriam (vers 1900[35]) ;
  • Pen Ar Mor (à la fin du XIXe siècle[36]) ;
  • Stella Maris (en 1898[37]) ;
  • Les Tilleuls (en 1892[38]) ;
  • Les Troves (vers 1875[39]).

Il transforme vers 1900 le fort de Pierre-Longue, érigé au Croisic vers 1865[40]. Il est également l'auteur, vers 1905, du manoir dit de Saint-Goustan dans cette même localité[41]. En 1909, il conçoit le Grand Hôtel de La Baule-Escoublac[42],[43] et, au début des années 1910 il dessine les plans du séminaire de Nantes[2]. En 1931, il dessine les plans de l’église Notre-Dame de La Baule-Escoublac, achevée en 1935[44],[45].

Honoré par le Saint-Siège, il est fait chevalier dans l’ordre de Saint-Grégoire-le-Grand[2]. Il est le père de Joseph Bougoüin et Paul Bougoüin, également architectes[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Charles, La Baule et ses villas : le concept balnéaire, Paris, Massin, , 213 p. (ISBN 2-7072-0444-7, notice BnF no FRBNF38890407)
    Alain Charles est architecte DPLG et DEA en histoire de l'architecture, spécialiste du balnéaire[46],[47].
  • Colette David (photogr. Stéphan Ménoret), Les villas de La Baule : des bourgeoises modèles aux excentriques rigolotes, La presse de l’Estuaire, , 95 p. (ASIN B009P12Q4I)
    Colette David est journaliste au quotidien Ouest-France[48].
  • Laurent Delpire, « Urbanisme et architecture balnéaire : histoire d'un phénomène de société, l’exemple du Pays de Guérande », Les cahiers du Pays de Guérande, no 52,‎ (ISSN 0765-3565)
    Laurent Delpire est historien de l’art, conservateur des antiquités et objets d’art de Loire-Atlantique.
  • Jean-Louis Kerouanton, « Éléments de cartographie pour la connaissance de l’architecture balnéaire bauloise » [PDF], sur un site du ministère de la Culture, (consulté le 7 janvier 2018)
    Jean-Louis Kerouanton est chercheur au service régional de l’Inventaire, direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire.
    * Danièle Papion, « Histoire de Penchâteau », Les cahiers du pays de Guérande, Guérande, La Société des Amis de Guérande, no 52,‎ , p. 33 à 39 (ISSN 0765-3565, notice BnF no FRBNF34394665)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Charles 2002, p. 200.
  2. a b et c « Personnalités de La Baule », sur Labaule-sepia (consulté le 6 janvier 2018).
  3. « Église paroissiale de Sainte-Cécile », notice no PA85000030, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  4. Charles 2002, p. 101.
  5. Laurent Delpire, « Maison dite villa balnéaire Ker Loïc », sur Patrimoine des Pays de la Loire, (consulté le 3 mars 2018).
  6. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Alphonse Pierre », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 18 février 2018).
  7. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire L'Armorique puis Ker Glaw puis Germinette », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 18 février 2018).
  8. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Bagatelle », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 16 février 2018).
  9. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Castellina », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 28 janvier 2018).
  10. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Gwel Armor puis Garage Korrigane », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 25 février 2018).
  11. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Janot Margot », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 24 février 2018).
  12. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Antony », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 19 février 2018).
  13. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Keraude puis Le Mehunois », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 18 février 2018).
  14. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Lucile », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 16 février 2018).
  15. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Key Owl puis Mon Repos », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 11 février 2018).
  16. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire La Korrigane actuellement immeuble à logements », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 25 février 2018).
  17. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Les Lutins », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 11 février 2018).
  18. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire La Maronnière », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 28 janvier 2018).
  19. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Petit Manoir », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 26 janvier 2018).
  20. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Les Rigados », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 7 février 2018).
  21. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Saint-Hubert », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 5 février 2018).
  22. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Thérèse puis villa Caroline actuellement hôtel de voyageurs », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 27 janvier 2018).
  23. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Théresina puis Les Haliotides », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 27 janvier 2018).
  24. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire La Vague », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 27 janvier 2018).
  25. Papion 2011, p. 36.
  26. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Aroak », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  27. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Cantilène », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  28. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Les Courlis », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  29. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker An Den puis Ker Anne », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  30. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Avel », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  31. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Henry », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  32. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Impair », sur Patrimoine des Pays de la Loire, (consulté le 29 juin 2018).
  33. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Joseph », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  34. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Ker Michel », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  35. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Myriam », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  36. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Pen Ar Mor », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  37. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Stella Maris », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  38. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Les Tilleuls », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  39. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Les Troves », sur Patrimoine des pays de la Loire, (consulté le 5 mars 2018).
  40. Laurent Delpire, « Fort puis villa balnéaire puis colonie de vacances puis hôtel de voyageurs dits de la Pointe », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 1er mars 2018).
  41. Laurent Delpire, « Manoir dit de Saint-Goustan », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 1er mars 2018).
  42. « Le Grand Hôtel de La Baule », sur Labaule-sepia (consulté le 6 janvier 2018).
  43. Alain Charles, « Hôtel de voyageurs dit Hôtel Robert puis Grand Hôtel de la Baule actuellement immeuble à logement Le Panoramique », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 7 février 2018).
  44. « Les lieux de culte », sur Labaule-sepia (consulté le 6 janvier 2018).
  45. Alain Charles, « Église paroissiale Notre-Dame », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 5 février 2018).
  46. Anne Vidalie, « La Baule: le bonheur est dans les pins », sur un site du magazine L'Express, (consulté le 7 janvier 2018).
  47. Alain Charles, « Panorama Le Pouliguen - La Baule - Pornichet », sur panorama-labaule.com (consulté le 7 janvier 2018).
  48. Daniel Le Couédic, « L’architecture et les paysages, bastions de l’identité bretonne », sur bretonsdujapon (consulté le 20 janvier 2018), p. 11.