François Bouchot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

François Bouchot
François Bouchot by Louis Thomas Bardel.jpg

Attribué à Louis Thomas Bardel, Portrait de François Bouchot, localisation inconnue.

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinction
Œuvre réputée

François Bouchot, né à Paris le , et mort dans cette même ville le , est un peintre et un graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève à l'École des beaux-arts de Paris, François Bouchot y fut formé par Jean-Baptiste Regnault et Guillaume Lethière, dont il fréquenta l'atelier La Chidebert au no 9 rue Childebert à Paris[1]. En 1823, il obtient le grand prix de Rome. Son séjour en Italie dura sept ans.

Il reçoit les insignes de chevalier de la Légion d'honneur en 1835.

Il exécute plusieurs commandes pour le roi Louis-Philippe, dont La Bataille de Zurich, le 25 septembre 1799 (1837, galerie des Batailles du château de Versailles.

François Bouchot est aussi l'auteur du tableau sur le Coup d'État du 18 brumaire, représentant Le Général Bonaparte au Conseil des Cinq-Cents à Saint-Cloud, le 10 novembre 1799 (château de Versailles).

Il épouse Francesca, l'une des filles du chanteur d'opéra Luigi Lablache qui, veuve, épouse en secondes noces le pianiste Sigismund Thalberg.

En 1836, l'architecte Alphonse de Gisors, chargé de l'aménagement de la chapelle du palais du Luxembourg, lui commande la décoration des peintures murales, mais François Bouchot meurt avant le début du chantier en 1842.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alex. Privat d'Anglemont, « La Childebert », in Paris anecdote, Paris, P. Jannet Libraire, 1854.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :