François Augustin Caunois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Augustin Caunois
Naissance
Décès
Activités

François Augustin Caunois est un sculpteur et médailleur français, né le à Bar-le-Duc et mort en 1859 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre le 16 novembre (année?) aux Beaux-Arts de Paris où il est élève de Claude Dejoux. Il se fait remarquer la même année[Laquelle ?] en remportant le deuxième grand prix de gravure en médailles pour un bas-relief intitulé Thésée relevant la pierre sous laquelle son père avait caché ses armes. Il participa aux salons parisiens de 1819 à 1850, où il obtient une médaille de deuxième classe en 1824.

Œuvres[modifier | modifier le code]

médailles[modifier | modifier le code]

Les médailles constituent la majeure production de l'artiste. On lui doit par exemple des médailles commémoratives, tel que :

Il grave également des médailles de personnes illustres, passées ou de son temps :

En tant que médailleur, Caunois participa à plusieurs concours monétaires. On connait de lui un essai pour le concours de 1830 (pièce de 100 Francs à l’effigie de Louis-Philippe Ier). De même, il fit partie des 25 graveurs qui participèrent au concours monétaire de 1848. Il s'agissait de créer de nouvelles pièces de 20 francs, 5 francs, et 10 centimes. François Augustin Caunois proposa une pièce de 5 francs, mais le projet d'Eugène-André Oudiné fut retenu.

Bustes[modifier | modifier le code]

Pour la sculpture, François Caunois réalise surtout des bustes officiels. On citera notamment :

  • Buste du Prince Poniatowski (Galerie des Batailles du château de Versailles)
  • Buste d'Horace Vernet (Musée des Beaux-arts de Rouen)
  • Buste du général Drouot (présentée au salon de 1850, musée de Bar-le-duc)

Statues[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :