François Aubrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubrun.

François Aubrun ( - ) est un artiste peintre français de style non figuratif.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Aubrun est né à Boulogne-Billancourt le 29 octobre 1934. En 1946, il étudie la peinture à l’Académie de la Section d’or de Paris, sous la direction de Jean Souverbie. Il effectue en 1949, avec son grand-père, Jules Aubrun, un premier voyage dans la région d'Aix-en-Provence. Entre 1950 et 1952, il suit les cours de sculpture de Paul Niclausse. En 1951, il séjourne, dessine et peint à Aix-en-Provence. En 1953, il entre en classe préparatoire à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris pour y étudier la peinture. De 1954 à 1956, il suit des cours d'art monumental et de lithographie.

En 1956, il se marie avec Martine Bassot qui donnera naissance à leurs six filles. Il expose pour la première fois ses peintures en 1957 à Paris. En 1960, il s’installe dans la propriété de Saint-Joseph, au Tholonet, près d'Aix-en-Provence, au pied de la montagne Sainte-Victoire. Il y travaillera jusqu’à sa mort.

De 1968 à 1969, il enseigne la peinture à Luminy, à l’université de Marseille, puis, de 1970 à 1973, à l’École nationale des arts décoratifs de Nice. Il est nommé directeur de l’École des Beaux-Arts de Toulon de 1974 à 1980, puis enseignant de peinture à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, jusqu’en 1992.

Partout où il voyage, il dessine ou peint, comme en Grèce en 1966, en Égypte en 1982 ou en baie de Somme en 2001. Il expose très régulièrement en France et à l’étranger, notamment aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Belgique, en Suisse, en Italie et en Espagne. Il est citoyen d'honneur de la ville d’Aix-en-Provence depuis septembre 2007.

François Aubrun décède à Paris le 5 février 2009. Il laisse une œuvre considérable, riche de plus d'un millier de toiles et de dessins.

Expographie[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

2015

2012

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2002

2001

1999

1997

1996

1995

1993

1992

1991

1990

1989

1987

1986

1985

1984

1983

1981

1979

1978

1977

1976

1975

1973

1972

1971

1970

1969

1968

1967

1965

1962

1959

1957

Galerie Ô Quai des Arts - Vevey / Suisse, 2004
Galerie J.C. Riedel - Paris / France, 1987
Palais de la Berbie - Albi / France, 1978


Salons d'art contemporain[modifier | modifier le code]

1998

  • Autour de Georges Duby, Galerie d’Art du Conseil Général des Bouches-du-Rhône - Aix-en-Provence / France

1982

1981

  • Artists 81 Exhibition, United Nations General Assembly Building - New York / USA

1980

1979 – 1980

1976 – 1978

1975 – 1985

1973 – 1978

1972 – 1984

1971

  • Biennale de la jeune peinture méditerranéenne - Nice / France

1970

1969

1967 – 1968

1966 – 1967

1964

Galerie 7 - Paris / France, 1969


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Aubrun, l'Absolue Peinture[modifier | modifier le code]

Éditions Les Cahiers Dessinés, 2012

aucun



Pourquoi un artiste devient-il subitement reconnu ? Pourquoi est-il encore méconnu, Aubrun n'a jamais fait de concession. Il a peint dans la grande solitude de l'atelier. Il a peint la transparence des choses, l'indicible, patiemment, chaque jour de toute une vie. Ni abstrait, ni conceptuel, il est un des grands peintres français de l'après-guerre.

Hormis un texte mi-biographique mi-critique de F. Pajak, on peut lire des témoignages de l'historien Georges Duby, du philosophe Henri Maldiney, du conservateur en chef des musées de France Denis Coutagne et de quelques amis, dont l'historien de l'art Nicolas Raboud.

« Faites-vous plaisir, découvrez un peintre ». Tel est le souhait de l’éditeur : faire connaître un artiste majeur de la seconde moitié du XXe siècle, un artiste qui, jusqu’au bout, est resté fidèle à la peinture absolue, loin des modes et des écoles, un artiste connu jusqu’ici des spécialistes, dans une édition de haute qualité, sobre et didactique.

Note de Frédéric Pajak, dessinateur et écrivain, directeur de la collection Les Cahiers dessinés.


Monographies et revues spécialisées[modifier | modifier le code]

  • François Aubrun, peintre à Saint Joseph, in La Route Cézanne, Association Route Cezanne du Tholonet, Le Tholonet, 2009
  • François Aubrun, l'effacement, texte de Nicolas Raboud, in Le Cahier Dessiné n° 4, Éditions Buchet/Chastel, Paris, 2004
  • Autour de Georges Duby, Galerie d'Art du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence, Éditions Actes Sud, Arles, 1998
  • François Aubrun, texte de Georges Duby, photographies de Fulvio Roiter, Trévise, 1993
  • François Aubrun, ouvrage monographique, textes de Charles de Peretti, Denis Coutagne, Georges Duby, Jean-Marie Glaize, Jean-Michel Royer, Georges Raillard, Musée Granet, Aix-en-Provence, 1985
  • François Aubrun, peintures, texte de Georges Duby, Galerie La Prévôté, Aix-en-Provence, 1979
  • François Aubrun, Peintures récentes, texte de Henri Maldiney, Éditions de Beaune, Paris, 1970

Catalogues d'exposition[modifier | modifier le code]

  • François Aubrun, texte de Jacques Le Rider, Galerie Riedel, Paris, 2001
  • François Aubrun, texte de Pascal Riou, Galerie Han Art, Montréal, 2001
  • Aubrun-sur-Saône, texte de Jean-Michel Royer, L'Embarcadère, Lyon, 1996
  • Extérieur Jour. Intérieur Lumière, texte de Frantz-André Burguet, L'Embarcadère, Lyon, 1996
  • Atelier François Aubrun, texte de Henri Maldiney, Galerie Riedel, Paris, 1990
  • François Aubrun. Paysage endormis. Natures mortes, texte de Georges Duby, Galerie Riedel, Paris, 1987
  • Les peintures récentes de François Aubrun : une passion pour la terre et la nature, texte de Daniel Bizien, Collège d'Échange Contemporains, Saint-Maximin, 1977
  • François Aubrun, peintures, texte de Comby, Paris, 1977
  • François Aubrun, texte de Jacques Gandelin, La Galerie, Nîmes, 1976
  • François Aubrun, texte de Ferit Iscan, Galerie des Maîtres Contemporains, Aix-en-Provence, 1975
  • François Aubrun, texte de Jacques Lagrange (peintre), Galerie La Porte de Jade, Bruxelles, 1973
  • François Aubrun, Galerie 7, Paris, 1969

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]