François-Xavier Seelos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François-Xavier Seelos
Image illustrative de l’article François-Xavier Seelos
Bienheureux
Naissance
Füssen
Décès   (47 ans)
La Nouvelle-Orléans
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ordre religieux Congrégation du Très Saint Rédempteur
Béatification  Rome
par Jean-Paul II[1]
Fête 4 octobre[2]
Attributs Église catholique romaine

François-Xavier Seelos (né le à Füssen, mort le à La Nouvelle-Orléans) est un missionnaire rédemptoriste allemand. Le pape Jean-Paul II le béatifie le 9 avril 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est le sacristain de l'église Saint-Magne de Füssen. Très tôt, François-Xavier ressent le désir d'être prêtre. Après l'école primaire à Füssen, il va pendant sept ans au gymnasium Saint-Étienne tenu par les bénédictins à Augsbourg. Après son abitur en 1839, il étudie la théologie et la philosophie à Munich. Après avoir rejoint les Rédemptoristes, il émigre en 1843 aux États-Unis, où il commence le noviciat dans le Maryland.

En 1844, il est ordonné prêtre dans l'église Saint-James de Baltimore. Durant les neuf années suivantes, il officie dans la paroisse Sainte Philomène à Pittsburgh, d'abord comme vicaire de John Neumann. En 1854, il est renvoyé à Baltimore. En 1857, il devient prêtre à Cumberland (Maryland), où il tient la confession plusieurs heures par jour, puis à Annapolis en 1862.

Après les nouvelles lois sur le service militaire en 1863, Seelos demande au président Abraham Lincoln de réformer les étudiants de sa congrégation, ce qu'il obtient[3]. Après son licenciement comme préfet en 1863, il œuvre dans une dizaine d'États américains comme missionnaire charismatique. En 1866, il est installé à La Nouvelle-Orléans.

Le 4 octobre 1867, François-Xavier Seelos meurt de la fièvre jaune.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]