François-Michel Le Tourneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François-Michel Le Tourneau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Claude Bardinet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

François-Michel Le Tourneau, né le à Léhon (Côtes-d'Armor), est un géographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé, docteur et habilité à diriger les recherches en géographie, il est directeur de recherche au CNRS. Ses travaux portent sur l'occupation et l'usage des espaces faiblement peuplés, en particulier l'Amazonie brésilienne. Il s'intéresse particulièrement aux populations traditionnelles et autochtones et à leur rapport à leur territoire.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de nombreux articles dans les revues de géographie françaises et internationales[1] et a publié cinq ouvrages :

  • Chercheurs d'or. L'orpaillage clandestin en Guyane française. Paris, CNRS Editions, 2020[2]
  • L'Amazonie, histoire, géographie, environnement, Paris, CNRS Editions, 2019. Ce livre a obtenu le prix Sophie Barluet 2019 et le prix Eugène Potron de la Société de Géographie 2020[3],[4].
  • Le Jari, géohistoire d’un grand fleuve amazonien, avec Anna Greissing, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 248 p.[5]
  • Les Yanomami du Brésil, géographie d’un territoire amérindien, Paris, Belin, collection Mappemonde, 2010, 480 p.[6],[7],[8],[9]
  • L’Amazonie brésilienne et le développement durable, avec M. Droulers, Paris, Belin, 2010, 480 p.[10]

Expéditions[modifier | modifier le code]

Il a également organisé plusieurs expéditions dans des régions isolées d'Amazonie ou de Guyane :

  • 2021 : expédition Oyapock-Maroni, traversée à pied de la Guyane approximativement autour de 3°30' de latitude nord, en partenariat avec les forces armées de Guyane et le 3e REI de la Légion étrangère (320 km à pied)
  • 2019 : expédition Camopi-Régina, traversée fluviale de la Guyane entre le village de Camopi et l'embouchure de l'Approuague en partenariat avec les forces armées de Guyane et le 3e REI de la Légion étrangère (450 km à la rame et 20 km à pied pour le passage entre le bassin de la Camopi et celui de l'Approuague); Cette expédition est retracée par le documentaire "Guyane, sur la piste des orpailleurs clandestins", diffusé sur France O et disponible sur la plateforme FranceTV Portail des Outremers.
  • 2015 : « le raid des 7 bornes », reconnaissance de la frontière terrestre entre le Brésil et la Guyane française en partenariat avec les forces armées de Guyane et le 3e REI de la Légion étrangère (320 km, à pied[11]), voir le documentaire Une frontière dans la jungle ;
  • 2013 : expédition Culari-Tampak, traversée nord-sud de l’Amazone à la ville de Maripasoula en Guyane française (700 km dont 400 à la rame)[12] ;
  • 2011 : expédition Mapaoni, remontée du fleuve Jari jusqu’à la Trijonction Brésil/Guyane française/Surinam 1500 km aller et retour, en pirogue motorisée)[13].

Il s'intéresse enfin à la vie politique au Brésil et publie des billets sur ce sujet dans son blog sur le Huffington Post[14] ou au travers d'interview dans les médias nationaux et internationaux (radio, TV, presse écrite).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste sur archives-ouvertes
  2. « Chercheurs d'or. L'orpaillage clandestin en Guyane française., François-Michel Le Tourneau », sur www.cnrseditions.fr (consulté le )
  3. « François-Michel Le Tourneau, lauréat du prix Sophie Barluet 2019 », sur Livres Hebdo (consulté le )
  4. « L'Amazonie, François-Michel Le Tourneau », sur www.larecherche.fr (consulté le )
  5. Marie Forget, « François-Michel Le Tourneau, Le Jari, Géohistoire d’un grand fleuve amazonien », Norois. Environnement, aménagement, société, no 232,‎ , p. 89–90 (ISSN 0029-182X, DOI 10.4000/norois.5195, lire en ligne, consulté le )
  6. Xavier Arnauld de Sartre, « Le Tourneau François-Michel, Les Yanomami du Brésil. Géographie d’un territoire amérindien », Journal de la société des américanistes, nos 97-1,‎ , p. 358–363 (ISSN 0037-9174, lire en ligne, consulté le )
  7. Hervé Théry, « François-Michel Le Tourneau, Les Yanomami du Brésil. Géographie d’un territoire amérindien », Cahiers des Amériques latines, vol. 2011/2, no 67,‎ , p. 183–205 (ISSN 1141-7161, lire en ligne, consulté le )
  8. « Les Yanomami du Brésil. Géographie d’un territoire amérindien », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Cynthia Ghorra-Gobin, « François-Michel Le Tourneau, Les Yanomami du Brésil », Géographie et cultures, no 74,‎ , p. 129–130 (ISSN 1165-0354, lire en ligne, consulté le )
  10. Sunniva Labarthe, « Martine Droulers, François-Michel Le Tourneau (dir.), L’Amazonie brésilienne et le développement durable », Cahiers des Amériques latines, no 69,‎ , p. 178–183 (ISSN 1141-7161, lire en ligne, consulté le )
  11. documentaire, émission de radio, blog sur le journal du CNRS
  12. émission de radio
  13. documentaire TV
  14. Huffington Post

Liens externes[modifier | modifier le code]