François-Maurice Roganeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François-Maurice Roganeau est un peintre, illustrateur et sculpteur français né à Bordeaux le et mort à Aix-en-Provence en 1973.

Biographie[modifier | modifier le code]

François-Maurice Roganeau est l'élève du sculpteur Gaston Veuvenot Leroux et de Paul Quinsac à l'École des beaux-arts de Bordeaux, puis il part étudier dans l'atelier de Jean-Léon Gérôme et de Gabriel Ferrier aux beaux-arts de Paris. Il débute dans l'illustration et dans la peinture. En tant qu'illustrateur, il travaille surtout pour l'éditeur Henri Laurens[1].

En 1906, il est lauréat du premier grand prix de Rome en peinture, et second grand prix en sculpture. Il expose au salon de 1912 et reçoit une médaille pour son tableau Le Soir, à la Rivière, inspiré de l'une des Poésies antiques d'André Chénier. En 1917, il est chargé de la réfection à l'identique du plafond du Grand Théâtre de Bordeaux, initialement peint par Jean-Baptiste Claude Robin. Il a aussi fourni des cartons de vitraux au maître-verrier Gustave Pierre Dagrant, comme celui du vitrail de l'église de Castillon-la-Bataille. Il est directeur de l'École des beaux-arts de Bordeaux de 1929 à 1958. En 1932, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Ses œuvres tardives dépeignent le Pays basque, ses hommes et ses paysages[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

  • Le Soir, à la Rivière (1912)[2]
  • Le Cyclope (1920)[3]

Œuvres décoratives[modifier | modifier le code]

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Roganeau, François Maurice (1883-1973), Painter, draughtsman », entrée du Dictionnaire Bénézit référencée dans la base Oxford Index.
  2. Larousse mensuel, 1912, p. 462.
  3. Présenté en 1997 au musée de L'Isle-Adam lors de l'exposition « Quelques grands prix de Rome ».
  4. Jean-Baptiste Gresset, Vert-Vert, d'après Gresset, Paris, éditions Henri Laurens, , 20 p. (notice BnF no FRBNF32193943)
  5. (fr) (nl)« Jean Baptiste Louis Gresset. Editions langue française Ver-Vert (Vairvert/Vert-Vert/Vertvert/Ververt) », Le musée du perroquet, Cultureel Brabant (voir et lire en ligne)
  6. a, b et c Françoise Taliano des Garets, La vie culturelle à Bordeaux 1945-1975, Institut d'études politiques de Bordeaux, PU de Bordeaux, 1995, p. 137.