François-Maurice Allotte de La Fuÿe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François-Maurice Allotte de La Fuÿe
Image illustrative de l'article François-Maurice Allotte de La Fuÿe

Naissance
La Rochelle
Décès
Versailles
Arme Génie militaire
Grade Colonel
Années de service 1863-
Conflits Guerre franco-allemande de 1870
Commandement École du génie de Grenoble
Distinctions Légion d'honneur (commandeur)
Ordre du Lion et du Soleil (commandeur)
Ordre du Nichan Iftikhar (commandeur)

François Maurice Allotte de La Fuÿe, né le à La Rochelle et mort le à Versailles, est un militaire, archéologue et numismate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Francois-Maurice Allotte de la Fuye est le frère du général Georges Allotte de La Fuÿe, le cousin germain de Jules Verne et le beau-père de Marguerite Allotte de La Fuÿe. Il entre à l'École polytechnique en 1863, puis il intégre l'École impériale d'application de l’artillerie et du génie de Metz en 1865, et sort diplômé de l'École pratique des hautes études

Capitaine en 1870, il assiste à la Guerre franco-allemande de 1870. Il est promu chef de bataillon en 1885.

Il est chargé de la construction du quartier de cavalerie à Tébessa, en Algérie, de 1886 à 1887.

En 1890, il est nommé commandant à l'École du génie de Grenoble. Lieutenant-colonel et chef du Génie à Rennes en 1894, il est nommé directeur du Génie à Nantes en 1897, colonel en 1899 et directeur du Génie à Versailles en 1901.

Il prend part aux travaux de la Délégation archéologique française en Perse de 1897 à 1904.

Il collaboration à la Revue d'AssyrioIogie, à la Revue numismatique et au Journal asiatique.

Ses études sur la numismatique de l'Elymaïde et de la Sogdiane lui valent d'être lauréat de l'Institut de France à deux reprises.

Il devient membre correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1914. Il est également membre de la Société asiatique et président de la Société française de numismatique.

Il était collectionneur de numismatique et d'antiquités assyriennes.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les mosaïques de Tébessa. Mosaïque de l'Oued–Athmenia, 1888
  • Le Trésor de Sainte–Blandine, 1891
  • Mémoire sur l'emploi des appareils photographiques pour les observations à grande et à petite distance, 1892 (Lire en ligne)
  • La dynastie des Kamnaskirès, 1902
  • Nouveau classement des monnaies arsacides d'après le catalogue du British Museum, 1904
  • Monnaies arsacides surfrappées, 1904
  • Monnaies de l'Élymäide, 1904
  • Monnaies de l'Élymaïde, 1905
  • Monnaies arsacides de la collection Petrowicz, 1905
  • Numismatique de la Perside, 1906
  • Étude sur la numismatique de la Perside, 1906
  • Un document de comptabilité de l'époque d'Ouroukagina, roi de Lagach, 1906
  • Les sceaux de Lougalanda, patési de Lagash (Sirpourla) et de sa femme Barnamtarra, 1907
  • Observations sur la numismatique de la Perside, 1907
  • Documents présargoniques, 1908-1920
  • En-Gil-Sa, patési de Lagaš, 1909
  • Mesures de capacité dans les textes archaïques de Telloh, 1909
  • Le gour saggal et ses subdivisions : d'après les documents présargoniques de Lagǎs, 1909
  • En-e-tar-zi patési de Lagaš, 1909
  • Les monnaies incertaines de la Sogdiane et des contrées voisines, 1910
  • Correspondance sumérologique, 1913
  • Une Monnaie incertaine au nom d'Artavasde, 1914
  • Le mystère de talismans musulmans, 1915
  • Un dirham talismanique musulman, 1915
  • Un cadastre de Djokha, 1915
  • Un cadastre de Djokha, 1915
  • Mesures agraires et formules d'arpentage à l'époque présargonique, 1915
  • Les monnaies de l’Élymaïde. Modifications au classement proposé en 1907, 1919
  • Compte de gestion d'un Entrepôt de Matériaux à Tummaal, 1919
  • L'iconographie de Moïse sur quelques médailles modernes à légendes hébraïques, 1919
  • Le sceau d'Ur-é-innanna sur un tronc de cône étiquette : étude comparative des sceaux de cette époque, 1920
  • Les Us-Ku dans les textes archaïques de Lagas, 1921
  • Alphabet araméen-sogdien ?, 1921
  • La coupe magique de Hit sur l'Euphrate décorée d'écritures manichéennes et d'exorcismes surprenants, 1924
  • Une coupe magique en écriture manichéenne, 1924
  • Jacques de Morgan, 1924
  • Fragments de vase avec inscription provenant de Téhéran, 1925
  • Monnaie inédite de Xerxès roi d'Arsamosate provenant des fouilles de Suse, 1927
  • Imitations de la drachme de Varahran V frappée à Merv, 1927
  • Une monnaie musulmane d'un type inédit trouvée à Suse, 1928
  • Mission en Susiane, 1928
  • Numismatique t.XX, Mission archéologique de Perse, 1928
  • Deux inscriptions inédites d'Oumma relatives à la navigation : Le sens du mot KAR dans les comptes-rendus de Larsa, 1928
  • Le pentagramme pythagoricien. Sa diffusion, son emploi dans la syllabaire cunéiforme, 1934
  • Archéologie, métrologie et numismatique susiennes, 1934
  • Le pentagramme pythagoricien : Sa diffusion, son emploi dans le syllabaire cunéiforme, 1934
  • Inventaire des monnaies trouvées à Suse, Mission archéologique de Perse, campagnes de fouilles 1925,1926,1927, 1928, t. XX et t. XXV, 1935

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]