François-Léon Benouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bénouville.

François-Léon Benouville

Naissance
Paris
Décès (à 37 ans)
Nationalité Français Drapeau de la France
Activités Peintre
Formation École des beaux-arts de Paris
Maîtres François-Édouard Picot
Léon Cogniet
Élèves Léon Albert Hayon
Mouvement artistique Académisme

François-Léon Benouville, né le à Paris, et mort le , est un artiste-peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Colère d'Achille (1847), Montpellier, musée Fabre.

Frère cadet du peintre Jean-Achille Benouville, il est formé dans le même atelier à Paris et connaît, à Rome où il séjourna avec son frère, le sculpteur Charles Gumery alors que celui-ci est pensionnaire à la villa Médicis.

Il a eu Léon Albert Hayon comme élève. Après avoir été dans l'atelier de François-Édouard Picot, Léon Bénouville débute au Salon de 1838 avec Mercure et Argus. Après avoir obtenu le prix de Rome en 1845, il séjourne en Italie et se tourne alors vers la peinture religieuse en traitant des sujets de l'histoire chrétienne. À son retour en France, il réalise des fresques avec Amaury-Duval pour l'église Saint-Germain de Saint-Germain-en-Laye.

Le musée des beaux-arts de Nancy conserve une gouache exécutée lors du séjour italien de l'artiste (Femme de Tivoli) et le musée du Louvre possède un fonds d'environ soixante dix de ses dessins.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Esther à l'Odalisque (1844), musée des beaux-arts de Pau.
Aux États-Unis
En France
Aux Pays-Bas

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :