François-Joseph Duret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François-Joseph Duret
Saint-Philippe-du-Roule.jpg

Façade de l'église de Saint-Philippe-du-Roule. Le relief sur le fronton est de François-Joseph Duret.

Naissance
Décès
(à 86 ans)
Paris
Nom de naissance
François-Joseph Durez
Nationalité
Activité
Élève
Mouvement
A influencé
Enfant

François-Joseph Duret, né François-Joseph Durez le [1],[2] à Valenciennes, et mort le à Paris, est un sculpteur néoclassique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Charles Durez, d’origine espagnole, François-Joseph Duret était prince de l’Académie de Saint-Luc, membre de l’Académie royale de Paris, avant la formation de l’Institut, et sculpteur décorateur de Monsieur, comte de Provence. Son morceau de réception à l’Académie, représentant Diogène qui cherche un homme, est conservé au musée des beaux-arts de Valenciennes. Sous la République et sous l’Empire, c’est à peu près sur lui seul que reposa la charge de sculpteur décorateur des fêtes nationales.

Marié avec la fille de son frère Jean-François Durez, chirurgien-major dans un régiment étranger, Joseph Duret en avait eu plusieurs enfants qui tous moururent avant que leur frère, Francisque Duret, dont il fut le père et le maître, ne devînt un sculpteur renommé.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Duret a créé entre autres les œuvres suivantes :

À la manufacture de porcelaine de Sèvres :

  • Groupe de La Conversation espagnole, Duret prépare le modèle avant 1772 pour le roi Louis XV. Une copie est conservée au Musée national de céramique (25 cm de haut, représente quatre personnages richement vêtus) ;
  • Un Flûtiste, pour Louis XV ;
  • La Chanteuse du Barry, pour Louis XV ;
  • Un Guitariste, pour Louis XV ;
  • Un Musicien espagnol avec hautbois ;
  • Groupe de Nymphes à la corbeille, pour Louis XV ;
  • Le Génie de la sculpture, pour Louis XV ;
  • Le Génie de l'architecture, pour Louis XV ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’Académie de peinture et de sculpture à Valenciennes au XVIIIe siècle, Valenciennes, Édition de la Société des amis du Musée de Valenciennes,‎ , 115 p.
  2. La base Mistral indique 1728 comme date de naissance du sculpteur.
  3. Base Mistral du Ministère de la Culture Française.
    Description de la façade en français : http://www.stphilippeduroule.org/d%C3%A9couvrir/ stphilippeduroule.org
    48° 52′ 24″ N 2° 18′ 38″ E / 48.87333, 2.31056
  4. kollenburgantiquairs.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gazette des beaux-arts, Paris, J. Claye,‎ (lire en ligne), p. 100.
  • Revue de l’Académie de Toulouse et des autres académies de l’Empire, vol. 23-24, Toulouse, Delboy & Armaing,‎ (lire en ligne), p. 208.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard Pommier, « Un collaborateur de Chalgrin, François-Joseph Duret (1729-1816), sculpteur en ornement et sculpteur figuriste », in Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art français, Paris, 1987, p. 137(en ligne).
  • Dorothée Guillemé Brulon, « Porcelaine de Sèvres : le service de la princesse des Asturies », in Revue de la Société des amis du musée national de Sèvres ([PDF]en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :