François-Alexandre Duquesney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
François-Alexandre Duquesney
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
française
Formation
Activité
Œuvres principales

François-Alexandre Duquesney est un architecte français né le à Paris et décédé le [1],[2], à Paris

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de l'École des beaux-arts où il a été l'élève de Charles Percier et Perdereau. Il est élève de cette école entre le1er juillet 1809 et le 18 mai 1816[3].

Il expose au salon des artistes français en 1827. Architecte du gouvernement désigné pour l'Ecole des mines de Paris de 1838 à 1849, il est membre fondateur de la Société centrale des architectes en 1840.

Il est décoré de la légion d'honneur par arrêté du 1er septembre 1849[4] et reçoit cette médaille à l'occasion de l'inauguration du chemin de fer de Paris à Epernay[5]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Académie d'architecture, « séance générale de la société des architectes », Bulletin de la société centrale des architectes,‎ (lire en ligne)
  2. « Nouvelles diverses, Paris le lundi 19 décembre », Le Constitutionnel, journal de commerce politique et littéraire,‎ (lire en ligne)
  3. « Biographie de F. Duquesney par Marie-Laure Crosnier Leconte; site de l'INHA », sur agorha.inha.fr (consulté le )
  4. « Intérieur, Paris, 7 septembre », Le Constitutionnel, journal de commerce politique et littéraire,‎ (lire en ligne)
  5. « Inauguration du chemin de fer de Paris à Epernay », Le Constitutionnel, journal de commerce, politique et littéraire,‎ (lire en ligne)
  6. Dessin, de l'élévation côté de la rue d'Enfert vers 1840, musée Carnavalet.
  7. « Archives nationales, Catalogue général des cartes, plans et dessins d'architecture. N/III/Seine/1121/1-N/III/Seine/1121/23 », sur Archives.nationales.culture.gouv.fr (consulté le )