François-Étienne Montégut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François-Étienne Montégut
Fonction
Membre du Conseil des Cinq-Cents
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ConstanceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

François-Étienne Montégut, né à Ille (Roussillon) le et mort à Constance le , est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

François-Étienne Montégut est encore décrit dans un rapport de police de 1822 comme étant un paysan sans instruction. C'est pourtant à l'origine un partisan de la Révolution, et il est élu le député à la Convention nationale, le quatrième sur cinq pour les Pyrénées-Orientales avec 58 voix sur 112 votants[1].

Lors du procès de Louis XVI en janvier 1793, il vote la mort du roi[2].

Votes des députés des Pyrénées-Orientales concernant la mort de Louis XVI

Le 21 vendémiaire an IV, il est élu député des Pyrénées-Orientales au Conseil des Cinq-Cents, avec 59 voix sur 101 votants. Il quitte cette assemblée en l'an VI et n'occupe plus alors de fonction publique[1].

Mandats[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean Capeille, « Montégut (François-Etienne-Sébastien) », dans Dictionnaire de biographies roussillonnaises, Perpignan,
  2. Fabricio Cárdenas, 66 petites histoires du Pays Catalan, Perpignan, Ultima Necat, coll. « Les vieux papiers », , 141 p. (ISBN 978-2-36771-006-8, notice BnF no FRBNF43886275)
  3. a et b Fiche de Etienne, François, Sébastien Montegut sur le site de l'Assemblée nationale