Fraisans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fraisans
Fraisans
La mairie
Blason de Fraisans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Dole
Intercommunalité Communauté de communes Jura nord
Maire
Mandat
Christian Girod
2014-2020
Code postal 39700
Code commune 39235
Démographie
Gentilé Fraisanois
Population
municipale
1 215 hab. (2017 en diminution de 1,78 % par rapport à 2012)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 00″ nord, 5° 45′ 40″ est
Altitude Min. 209 m
Max. 279 m
Superficie 16,9 km2
Élections
Départementales Canton de Mont-sous-Vaudrey
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Fraisans
Géolocalisation sur la carte : Jura
Voir sur la carte topographique du Jura
City locator 14.svg
Fraisans
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fraisans
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fraisans
Liens
Site web fraisans.fr

Fraisans est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Fraisans est un petit village franc-comtois situé sur les rives du Doubs et en bordure de la forêt de Chaux qui était la plus grande forêt de France avant la plantation de la forêt des Landes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ranchot Dampierre Évans
Salans
Rose des vents
Rans
Plumont
N Courtefontaine
O    Fraisans    E
S
Chissey-sur-Loue

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À Fraisans, au XIXe siècle, il y avait des forges très réputées. C'est dans ces forges de Fraisans[1] qu'une partie de la tour Eiffel a été fabriquée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Lucien Paulin PS Conseiller général du Canton de Dampierre (2004-2011)
mars 2008 En cours Christian Girod[2] SE Retraité de l'enseignement

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2017, la commune comptait 1 215 habitants[Note 1], en diminution de 1,78 % par rapport à 2012 (Jura : -0,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
463529515496485506554533526
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7932 0983 0493 0112 9642 8042 7242 5532 633
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 6172 3791 9561 5021 1631 0409767581 027
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 0561 0261 0781 1081 0891 2401 2221 2201 218
2013 2017 - - - - - - -
1 2411 215-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les anciennes forges[7] dont il reste quelques bâtiments et cheminées. Elles ont employé jusqu'à 1500 ouvriers sur le site de Fraisans réalisant des fabrications importantes telles que le Viaduc de Garabit, le hall de la Gare de Lyon, le Pont Alexandre-III à Paris et de nombreux ponts à l'étranger (Indochine, Egypte).
  • L'ancienne maison du maître des Forges[8], transformée en mairie.
  • L'église qui surplombe la vallée du Doubs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fraisans Blason
D'or au cerf passant sur une terrasse isolée parsemée de touffes d'herbe sèche, le tout au naturel, au chef d'azur à quatre marteaux d'argent affrontés et passés en sautoir deux à deux.
Détails
Les marteaux évoquent les célèbres forges de Fraisans et le cerf s'inspire des armes d'une ancienne famille locale portant le nom de Fraisans.
Adopté par la municipalité le 28 janvier 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Fraisans accueille en 2015 le No Logo Festival, dont la première édition a eu lieu en 2013, qui se déroule sur trois jours (13,14 et 15 août). Le festival est un énorme succès pour sa première année grâce notamment à de grands noms du Reggae tels que Capleton, Julian Marley ou encore Alpha Blondy. L'édition 2016 est au programme, du 12 au 14 août, avec 21 artistes prévus sur scène. Le festival a lieu sur le site des anciennes forges de Fraisans.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]