Fracture du tibia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La fracture du tibia est fréquente, surtout dans la pratique du ski. Elle s'accompagne souvent de celle du péroné.

Dans l'entorse grave du genou, l'arrachement du ligament croisé antérieur peut être associé à une fracture de la tête du tibia, dite fracture de Segond.

Étiologie[modifier | modifier le code]

Les fractures du tibia surviennent soit dans des mécanismes de torsion soit par choc direct en général dans des traumatismes à haute vélocité.

Traitement[modifier | modifier le code]

La fracture du tibia est généralement traitée par ostéosynthèse, c'est-à-dire par le replacement éventuel et le maintien de l'os en position anatomique, le plus souvent avec un clou centro-médullaire ou bien à l'aide de plaques et de vis. Dans la fracture double de la jambe, le péroné n'est traité par ostéosynthèse que s'il est atteint à proximité d'une articulation (genou ou cheville). L'ostéosynthèse accélère la reprise de l'appui, qui ne se fait qu'après contrôle radiographique de la consolidation.