Fra Diavolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fra Diavolo
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Michele Pezza,
école napolitaine, XIXe siècle.
Nom de naissance Michele Pezza
Naissance
Itri, Drapeau du Royaume de Naples Royaume de Naples
Décès (à 35 ans)
Naples,
Drapeau du Royaume de Naples Royaume de Naples
Nationalité Napolitain
Pays de résidence Italie
Activité principale
Autres activités
Chef des insurgés contre Napoléon

Frà Diavolo (lit. « Frère Diable »), surnom de Michele Pezza, né le à Itri et mort pendu le à Naples, est l'un des chefs insurgés napolitains contre l'armée de Napoléon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Représentation fantaisiste de Fra Diavolo dans une gravure extraite de l'ouvrage romancé Les exploits et les amours de Frère Diable, Général de l'armée du Cardinal Ruffo, Paris, an IX (1801).

Fra Diavolo fut d'abord chef de brigands, et exerça dans le sud du Latium et le nord de la Campanie de tels ravages que le gouvernement de Naples mit sa tête à prix.

Toutefois, en 1799, le cardinal Ruffo, utilisant tous les moyens bons pour chasser les Français, se servit de Fra Diavolo et lui accorda un brevet de colonel. Celui-ci eut bientôt organisé une troupe de « Lazzaroni» et contribua avec elle à reprendre Naples. Après l'avènement de Joseph Bonaparte, il prit la tête de divers soulèvements.

Il fut pris le à Baronissi par Léopold Hugo (d'après son fils Victor Hugo)[1]. Condamné à mort, il est pendu à la Piazza del Mercato de Naples le [2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Fra Diavolo, illustration de Paolo Giudici dans Storia d'Italia (Nerbini, 1929-1932).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Œuvres complètes de Victor Hugo. Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie. Œuvres de la première jeunesse, tome 1, Paris, J. Hetzel / A. Quantin, 1885, p. 34, lire en ligne.
  2. Amante 1974, p. 382.
  3. Francis Lacassin, À la recherche de l'empire caché : mythologie du roman populaire, Paris, Julliard, , 366 p. (ISBN 2-260-00688-4), « Paul Féval ou la Comédie humaine racontée par Vautrin ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • (it) Bruto Amante, Fra Diavolo e il suo tempo (1796-1806), Florence, R. Bemporad & figlio, , 473 p.
    Réédition : (it) Bruto Amante (préf. Angelo Manna), Fra Diavolo e il suo tempo (1796-1806), Naples, Attivita' Bibliografica Editoriale, , XV-399 p. (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]