Fréquence ESJ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fréquence ESJ
Description de l'image Logo Fréquence ESJ.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 107, rue de Tolbiac - 75013 Paris [1].
Slogan Hits & Talk
Langue Français
Statut Bouquet associatif de webradios Association loi 1901
Site web www.frequenceesj.com
Historique
Création
Diffusion hertzienne
AM Non Non
FM Non Non
RDS Non Non
DAB+ Non Non
Satellite Non Non
Diffusion câble et Internet
Streaming Oui Oui Lien d'écoute
Podcasting Oui Oui

Fréquence ESJ est un bouquet associatif[2] de six webradios françaises et un site d'information.

Historique[modifier | modifier le code]

Lancée le à l'initiative de deux étudiants de l'École supérieure de journalisme de Paris, Marine Caillault et Benjamin Poulin, Fréquence ESJ est au départ diffusée par Fréquence 3 (dont Benjamin Poulin était membre de l'association) et en reprend la programmation musicale.

Relancée le 30 avril 2011[3] (après un an en sommeil) par Robin Lacombe, Fréquence ESJ est maintenant séparée de Fréquence 3. Benjamin Poulin est de retour et encadre désormais le média. La même année, son site se transforme et propose désormais du contenu exclusif traitant de tous les domaines : politique, société, cinéma, sport...

Sous l'impulsion de Tristan Maupoil à l'époque rédacteur en chef de la radio et du site web, "20h, l'invité", l'émission politique de la radio est lancée en . Elle propose chaque mardi l'interview d'un politique pendant une heure.

Le , Fréquence ESJ lance une nouvelle émission, Storytelling, qui accueille notamment des invités[4].

Fréquence ESJ délocalise régulièrement ses émissions au Salon de l'étudiant, au Salon international de l'agriculture, à la COY11, mais aussi dans des festivals et des événements. Depuis 2019, la rédaction se délocalise également à la Marche des Fiertés parisienne.

Plusieurs rédacteurs en chef se sont succédé. À partir du 3 novembre 2016, Antoine L'Hermitte et Mathilde Moreau dirige le média. En Mai 2018, Lucas Pierre reprend la rédaction en chef accompagné de Camille Garcette, directeur artistique. Aujourd'hui et depuis juillet 2019, Bastien Cochet, Manon Blangis et Yannis Mehdi dirigent la rédaction du média, toujours sous la direction de Benjamin Poulin[5].

Au mois de mai 2016, Fréquence ESJ déménage ses émissions de ses locaux parisiens vers Ivry-sur-Seine, dans un tout nouveau studio, plus grand et entièrement numérique[6]. À l'été 2018, nouveau déménagement pour la rédaction qui s'installe dans le 13e arrondissement de Paris.

En juin 2016, deux nouvelles émissions sont lancées : Tous à table ! et L'Hebdo sports. En juillet 2016, L'actuelle et La factory sont annoncées sur la grille de rentrée[7]. L'actuelle se transforme ensuite en matinale en 2019 et est présentée par Dimitri Henault et Antoine L'Hermitte.

Lors du Salon international de l'agriculture 2017, 2018 et 2019, Fréquence ESJ a réalisé une quotidienne pendant toute la durée de l’événement, diffusée en direct et en vidéo depuis un studio de télévision, sur les sites du Figaro et de Ouest-France[8].

Pour le Téléthon 2017, Fréquence ESJ est coorganisatrice du Village AFM-Téléthon de Paris. A cette occasion, elle a réalisé 50 heures de direct non-stop, depuis le studio d'Ivry-sur-Seine, un autre sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, et 30 heures depuis la scène installée sur ce même parvis. Depuis 2018, Fréquence ESJ réalise plus de 37h de direct depuis ses studios pour le Téléthon.

En décembre 2019, Fréquence ESJ lance ses premiers podcasts à retrouver sur le site Internet, Spotify, Deezer, Apple Music et Google Play.

Site internet[modifier | modifier le code]

La partie information du site internet[9] a été lancée en 2013, en s'appuyant sur la force de frappe offerte par les étudiants de l'École supérieure de journalisme de Paris. Quelques scoops ont été levés par cette rédaction, repris par d'autres médias[10],[11],[12],[13],[14]. Plusieurs informations de Fréquence ESJ ont fait l'objet de dépêche AFP[15],[16]. Le site web est référencé sur Google News[17].

Fréquence ESJ est autonome financièrement de l'ESJ Paris.

Émissions actuelles[modifier | modifier le code]

  • 20h, l'invité : Emission lancée en 2013. Elle est actuellement présentée par Bastien Cochet. (auparavant Marie Salomon, Manoël Hellio, Yoko Trigalot, Maxime Reynier, Baptiste Denis, Martin Juret, Mathilde Moreau, Antoine L'Hermitte et Lucas Pierre) ;
  • Storytelling : Emission lancée en 2015. Elle est actuellement présentée par Hugo Franceschi. (auparavant Baptiste Denis, Nicolas Entz, Dimitri Henault, Lucas Pierre) ;
  • L'hebdo sports : Emission lancée en 2016. Elle est actuellement présentée par Thomas Glavieux. (auparavant Antoine L'Hermitte)

Bouquet[modifier | modifier le code]

Radios lancées en août 2015[modifier | modifier le code]

  • Fréquence ESJ Gold
  • Fréquence ESJ Dancefloor
  • Fréquence ESJ Live
  • Fréquence ESJ Lounge

Radio lancée en juin 2019[modifier | modifier le code]

  • Fréquence ESJ Friendly

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. Rédaction, « Mentions légales », sur frequenceesj.com (consulté le 31 juillet 2016)
  3. « Communiqué de presse »
  4. Alicia.Paulet, « Kaamelott: le tournage du film débutera en janvier », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016)
  5. « Nominations à la tête de Fréquence ESJ [818] | News » (consulté le 12 septembre 2016)
  6. « L'ESJ Paris inaugure son nouveau studio radio [873] | News » (consulté le 12 septembre 2016)
  7. Brulhatour, « Fréquence ESJ : plus motivée que jamais » (consulté le 12 septembre 2016)
  8. « Fréquence ESJ au salon de l’Agriculture 2017 : le bilan », sur esj-paris.com, ESJ Paris - Ecole supérieure de journalisme (consulté le 17 avril 2017)
  9. « Fréquence ESJ | Hits & Talk | Info et actualité », sur www.frequenceesj.com (consulté le 31 juillet 2016)
  10. « DSK en boîte de nuit : la photo qui enflamme le web » (consulté le 12 septembre 2016)
  11. « Falorni, le tombeur de Royal, s'est abstenu sur le traité européen », sur Le Huffington Post (consulté le 12 septembre 2016)
  12. « Régionales en Ile-de-France : ce cadre de l’UMP qui hésite entre l’UMP Valérie Pécresse et le PS Claude Bartolone - Le Lab Europe 1 » (consulté le 12 septembre 2016)
  13. Le Courrier picard, « Le conseil général de l'Aisne ne coupe pas les bourses de la communication » (consulté le 12 septembre 2016)
  14. Directmatin, « Le tournage du film «Kaamelott» confirmé | www.directmatin.fr », sur www.directmatin.fr (consulté le 12 septembre 2016)
  15. « Guéant persiste : », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016)
  16. lefigaro.fr, « Plainte d'une journaliste de Mediapart » (consulté le 12 septembre 2016)
  17. « Fréquence ESJ - Recherche Google », sur www.google.fr (consulté le 12 septembre 2016)