Frédy Girardet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant suisse
Cet article est une ébauche concernant une personnalité suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Frédy Girardet
Description de cette image, également commentée ci-après

Frédy Girardet en 1982, par Erling Mandelmann

Naissance (80 ans)
Lausanne
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession
Distinctions
Trois étoiles au Guide Michelin
19,5 au Gault-Millau
Médaille du Mérite agricole français (1985)
Chevalier des Arts et des Lettres (1987)
« Meilleur chef du Monde »
« Cuisinier du siècle » par Gault et Millau
Médaille d'or de la ville de Lausanne (1996)
Officier de la Légion d'honneur

Frédy Girardet, né le à Lausanne, est un chef cuisinier. Il fut le chef du Restaurant de l'Hôtel de Ville à Crissier. Il est considéré par ses pairs, comme Joël Robuchon, et les amateurs, comme l'un des plus grands noms de la gastronomie mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé ses études de cuisinier en 1951, il reprend le restaurant de son père à Crissier en 1965. Il obtient rapidement plusieurs récompenses professionnelles, telle que la Clé d'or Gault-Millau en 1975, trois étoiles au Michelin, ou la note de 19,5 au Gault-Millau. En 1980, il reçoit la médaille du Mérite agricole français, en 1986, date à laquelle il rentre également dans le Larousse.

En 1987, il est fait chevalier des Arts et des Lettres. En 1986, toujours, un panel international de 40 journalistes gastronomiques le porte au statut de « Meilleur chef du monde ». En 1989, Frédy Girardet est consacré « Cuisinier du siècle », par Gault et Millau, en même temps que Paul Bocuse et Joël Robuchon.

Il reçoit aussi la médaille d'or de la ville de Lausanne et en 1996, il est décoré officier de la Légion d'honneur.

En 1997, il remet son restaurant à Philippe Rochat, son chef de cuisine.

Quelques créations[modifier | modifier le code]

  • Cassolette de truffes aux cardons
  • Foie gras au pomerol et à la mignonnette de poivre
  • Filet de rouget en écailles de courgette
  • Les rognons Bolo (création de son père)
  • L'aile de volaille au coulis de poireau et à la truffe
  • Soufflé aux fruits de la passion

Publications[modifier | modifier le code]