Frédérique Molay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frédérique Molay
Naissance (51 ans)
Paris
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Frédérique Molay, née à Paris le , est un auteur français de romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Frédérique Molay est diplômée de Sciences Po et d’un 3ème cycle MBA.

Férue de littérature, pas seulement policière, elle signe en 1998 un premier thriller, Tueur d’innocence, aux Éditions de l’Armançon. Écrit à 20 ans, le roman est notamment remarqué par le magazine Lire[1] et par Patrick Poivre d’Arvor dans son émission littéraire sur LCI.

Son deuxième roman, La 7e femme, obtient le Prix du Quai des Orfèvres 2007. Succès d’estime – classé parmi « Les meilleurs romans 2007 – Spécial polar » par le magazine Lire [2], La 7e femme devient un best-seller traduit dans plusieurs langues. Le 30 novembre 2006, dans l’émission Laissez-vous tenter animée par Christophe Hondelatte sur RTL [3], Bernard Lehut déclare : « … je pense qu’on n’a pas d’inquiétude à avoir pour elle et pour le succès de ce Prix du Quai des Orfèvres. C’est vraiment un excellent cru, ce n’est pas toujours le cas chaque année. C’est le genre de suspense, vous savez, à rater votre station de métro ou à débrancher votre téléphone une fois plongé dedans et du coup on se met à espérer que Frédérique Molay en écrive beaucoup d’autres. »

Son troisième roman, Bienvenue à Murderland, un thriller à l’américaine, paraît en 2008. Les critiques sont au rendez-vous, unanimes pour dire que l’auteur jongle habilement entre réel et virtuel[4] pour semer le doute et la terreur[5].

En mai 2011, Frédérique Molay publie Dent pour dent [6]: pour la première fois depuis 1946, année de création du Prix du Quai des Orfèvres, Fayard redonne vie au héros d’un lauréat avec l’idée qu’il devienne récurrent. S’ensuivra Déjeuner sous l’herbe[7] en mai 2012.

Cocktail de réalisme – on entre dans l’univers de la PJ et du célèbre 36, quai des Orfèvres, de la police scientifique et de la médecine légale –, d’effusion de sang et de romanesque, les enquêtes du commissaire Nico Sirsky, chef de la brigade criminelle, martèle le bitume parisien. Nico Sirsky est un héros résolument positif quand bien même il doit affronter les aléas de la vie moderne et la cruauté de l’être humain. Entre « ses amis, ses amours, ses emmerdes », ses origines ukrainiennes qui entraînent le lecteur dans le Paris russe, et la pression de l’enquête, Nico cherche à comprendre sans juger, à dénouer les fils de l’intrigue jusqu’au meurtrier parfois sanguinaire. Il en fait une affaire personnelle, secondé par des policiers déterminés comme lui à combattre le crime.

À l’occasion des 100 ans de la police judiciaire parisienne, en 2013, le magazine Liaisons de la Préfecture de Police publie un numéro spécial[8] et offre une histoire du 36 quai des Orfèvres à ses lecteurs. Il réserve une place de choix au Prix du Quai des Orfèvres et surtout au commissaire Nico Sirsky, aux côtés de Jean-Paul Belmondo, Michel Houellebecq, Bertrand Tavernier, Maïwenn.

Frédérique Molay reprend alors sa plume pour une nouvelle enquête du brillant et sexy commissaire Nico Sirsky. Elle conquiert Amazon Publishing France[9] et Amazon Crossing aux États-Unis qui décident de publier simultanément Copier n’est pas jouer des deux côtés de l’Atlantique le 17 janvier 2017, en versions e-book et papier, une première internationale.

La cinquième aventure de Nico Sirsky est attendue pour octobre 2018.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Série Nico Sirsky[modifier | modifier le code]

  1. La 7e femme, éd. Fayard, 2006
    - Prix du Quai des Orfèvres 2007
  2. Dent pour dent, éd. Fayard, collection Fayard Noir, 2011
  3. Déjeuner sous l’herbe, éd. Fayard, collection Fayard Noir, 2012
  4. Copier n’est pas jouer, éd. Amazon Publishing France et Amazon Crossing États-Unis, 2017
  5. Les Inconnues de la Seine, éd. Amazon Publishing France, 2018

Traduite dans plusieurs langues, la série des Nico Sirsky a largement été suivie aux États-Unis où Le French Book[10], éditeur new-yorkais, a publié dès 2012 les trois premiers opus – The 7th Woman, Crossing the Line, The City of Blood. Amazon Croccing est désormais la maison d’édition outre-Atlantique de Frédérique Molay et a fait paraître en 2017 Looking to the Woods.

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Tueur d’innocence, Éditions de l’Armançon, 1998
  • Bienvenue à Murderland, éd. Albin Michel, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tueur d'innocence », Lire Magazine,‎
  2. « Spécial Polar - Les meilleurs romans 2007 », Lire Magazine N°354,‎ , p. 38
  3. Emission "Laissez-vous tenter" sur RTL le 30 novembre 2006
  4. « Bouquiner.net »
  5. « Bienvenue dans la mort virtuelle », 20 Minuten (Suisse),‎
  6. « PACO, LE PARTAGEUR SUISSE DE POLARS, ROMANS NOIRS ET THRILLERS… », sur lemague.net
  7. « Blog de Pascal Kneuss, "Déjeuner sous l'herbe de Frédérique Molay », sur passion-romans.over-blog.com,
  8. « Les 100 ans de police judiciaire parisienne », Liaisons n°107,‎
  9. « Frédérique Molay », sur Amazon.fr
  10. « Frédérique Molay », sur www.lefrenchbook.com

Liens externes[modifier | modifier le code]