Frédérique Hébrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hébrard.
Frédérique Hébrard
Frédérique Hébrard - Comédie du Livre 2010 - P1390375.jpg
Frédérique Hébrard en 2010.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
NîmesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Frédérique ChamsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Conjoint
Louis Velle (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
François Velle
Catherine Velle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Frédérique Hébrard en 1948 (photo studio Harcourt)

Frédérique Hébrard, née Chamson à Nîmes le , est une actrice et écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédérique Hébrard est la fille de l'académicien André Chamson et de Lucie Mazauric. Elle a pris pour pseudonyme le nom de sa grand-mère maternelle.

Elle fait ses études au Lycée Henri-IV à Paris puis dans les lycées de Versailles, Nîmes et Montauban. Elle est lauréate du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 1949.

Elle se marie le 6 septembre 1949 avec le comédien Louis Velle. Ils auront trois enfants : Catherine, Nicolas et François Velle, scénariste et réalisateur.

Fille de conservateurs du patrimoine, elle témoigne dans le film Le Musée d'Hitler, où elle raconte le transfert de La Joconde du musée du Louvre au château de Chambord en 1940.

En 2001, elle est candidate à l'Académie française[1].

Elle est chevalier de la Légion d'honneur et présidente d'honneur avec son époux de l'association « Les chats libres » de Nîmes[2].

Elle a témoigné d'un viol dont elle a été victime dans le documentaire Viol, elles se manifestent, diffusé le 25 novembre 2012 sur France 2, avec plusieurs autres femmes violées, dont la femme politique Clémentine Autain et la championne de tennis Isabelle Demongeot.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Comme comédienne[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Adapté au cinéma sous le même titre en 1976.
  • La vie reprendra au printemps, 1979
  • La Chambre de Goethe, 1981 (prix Roland-Dorgelès)
  • Un visage, 1982
  • La Citoyenne, 1985
  • Le Harem, 1987 (Grand prix du roman de l'Académie française)
  • Le Mari de l'ambassadeur, 1990
  • Félix fils de Pauline, 1992 (Prix Mémoire d'Oc et prix du Cabri d'or de l'Académie cévenole 1993)
  • Le Château des oliviers, 1993
  • La protestante et le catholique, 1999 (coécrit avec Louis Velle)
  • Esther Mazel, 2000
  • Je vous aime... toujours !, 2002
  • Célébration de la rencontre, 2002
  • Le Goûter chez Dieu, 2003
  • Les Châtaigniers du désert, 2005
  • Tant qu'il y aura des chats... dans une famille, 2010 (coécrit avec Louis Velle)
  • Divina, 2012
  • La demoiselle d'Avignon est de retour, 02 avril 2014, suite de La demoiselle d'Avignon (écrit avec Louis Velle)
  • Elle était une fois. Souvenirs. Ed. Flammarion; 2017

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Velay (dir.), Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide, , 255 p. (présentation en ligne), p. 121-122

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :