Frédérick Rapilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frédérick Rapilly
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédérick Rapilly
Naissance (50 ans)
Vannes, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Mouvement Satori Noir
Genres

Œuvres principales

Le Chant des Âmes, Le Chant du Diable

Frédérick Rapilly, né le à Vannes (Morbihan), est un grand reporter, essayiste et auteur de thrillers français. Il vit actuellement à Montreuil, près de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité à Vannes, chez les jésuites au Lycée Saint François-Xavier, Frédérick étudie à la faculté de droit de Rennes. Il obtient une licence en sciences politiques et en droit international, une maîtrise en droit communautaire, puis un DEA en droit communautaire. En parallèle, il est DJ house music, new wave et techno. Accompagné du collectif 601 Chup's, il organise des soirées house music influencé par le son de Manchester (Happy Mondayx, New Order, Primal Scream), des concerts et une des premières rave-partiesen Bretagne, à Carnac dans les alignements de Kermario, malgré l'intervention de la gendarmerie. A Rennes, il participe à la création du label Lord's Records (Off The Wall, Marc Saty...), côtoie la scène rock rennaise (End of Data, Marc Seberg, Complot Bronswick, Étienne Daho, Niagara...), co-organise des concerts, un festival rock, et rejoint comme dessinateur le fanzine étudiant Labération. Il y rencontre avec David S. Khara, futur auteur de la trilogie Bleiberg. Vingt ans plus tard, celui-ci le présenter aux éditions Critic.

A Rennes, il crée une émission radio de rock nommé Kumba-Wumba sur la station Canal B et interviewe et chronique les débuts de Nirvana, Björk, Minimal Compact, Ben Harper, House of Love, Lenny Kravitz, The La's...

En 1992, il est diplômé de l'Institut de journalisme Robert Schuman à Bruxelles, puis de l'IPJ à Paris. Au début des années 1990, il fait un passage au bureau européen de France 3, travaille en Bretagne au Télégramme, puis à Ouest-France. En 1994, il est recruté par l'Université Jeune Journaliste Magazine créée par le groupe Hachette-Filipacchi Presse avec onze autres lauréats dont Lomig Guillo, Marie-Pierre Lannelongue, Luc Biecq.

Suite à cette formation, Frédérick Rapilly a collaboré à un dizaine de publications dont Neptune Yachting, France Dimanche, Tennis Magazine, Le Journal du dimanche, Playboy, Max, Bon Voyage, Paris Match, avant de rejoindre Télé 7 jours en 1996. D'abord comme journaliste, puis chef des informations, rédacteur en chef adjoint, et grand reporter.

Il collabore aussi au magazine Hit & News, au webzine Urbuz (ex-Metromag), et à divers projets dont le lancement de Il, version masculine de Elle, puis Paris Match en Russie.

Frédérick Rapilly est connu comme spécialiste de séries télé notamment américaines[réf. nécessaire] (Mentalist, Dr House, Le Trône de fer, Boss...), et de musiques rock, pop, électro et techno.

Pour Télé 7 Jours, il a interviewé de nombreuses personnalités comme : Daft Punk, les Spice Girls, les 2Be3, Bono de U2, Moby, Depeche Mode, Simple Minds, Ice-T, Carla Bruni-Sarkozy, Jennifer Lopez, Madonna, les Rolling Stones, Anggun, Jean-Paul Gautier, Kylie Minogue, Bob Sinclar, Johnny Hallyday, Jenifer, Nolwenn Leroy, Doc Gynéco, Khaled, Cheb Mami, Simon Baker (Mentalist), Hugh Laurie (Dr House).

En 2008 et 2009, il a animé la version française des European MTV Awards avec la chanteuse China Moses.

En 2013, il a participé comme chroniqueur au Débat des éditorialistes sur la chaîne Non Stop People.

Surfer, il a cofondé avec Yves Armingaud au début des années 1990 la Breizh Surfing Association et effectué plusieurs surf-trips (Maroc, Canaries, Bali, Australie, Costa Rica, Brésil, Afrique du Sud, Thaïlande...). Il a interviewé Mark Occhilupo, champion du monde de surf en 1999.

Il est l'auteur de deux biographies, d'un essai et de deux thrillers (Le Chant des âmes en 2011, Le Chant du Diable en 2012). Il est membre du collectif Pôle Hard avec des auteurs de polars et de thrillers comme Claire Favan, Laura Sadowski, Stéphane Marchand, Marc Charuel, Aurélien Molas, Bernard Minier, Fabrice Vanneste, Dominique Maisons, Samuel Delage...

Frédérick tient aussi depuis avril 2010 le blog Thrillermaniac sur lequel il chronique polars et thrillers, et interviewe des auteurs français et étrangers comme Harlan Coben, Anthony E. Zuiker, Tim Kring, Franck Thilliez, Bernard Minier, Paul Colize...

Frédérick fait partie du collectif Satori Noir fondé en décembre 2013 avec Ghislain Gilberti (auteur du roman Le Festin du Serpent). Ce groupe d'auteurs réunissait aussi au départ Michael Mention, Maud Mayeras, Marc Charuel et Olivier Gay, mais n'a jamais eu de véritable activité.

Adolescent, il a fait partie du groupe new-wave Freud Fire et a participé aux débuts du magazine pop Magic.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Surf Attitudes, coauteur avec Gilles Lhote, Éditions Michel Lafon, Hors Collection, 192 pages.
  • 2004 : biographie de Frank Michael : Pour Toujours et à Jamais, Hors Collection, 216 pages. (12 000 ex.)
  • 2008 : biographie de Laure Manaudou : Une fille en or ?, coauteur avec Jean-Yves Dhermain, CLD, 258 pages.
  • 2010 : essai sur la série TV Mentalist de A à Z, éd. du Rocher, Monaco, 243 pages.
  • 2011 : Le Chant des âmes, éd. Critic, 384 pages[1]. Thriller. En forêt de Brocéliande, au lieu-dit de L'Arbre d'Or, le corps crucifié et mutilé d'une inconnue est découvert par des touristes quelques jours après un gigantesque Teknival. Insaisissable, un tueur en série enlève et torture des jeunes femmes à travers le monde entier pour enregistrer leur dernier cri afin de créer une musique baptisée Tek-Life.
  • Le roman sorti le 1er juin 2011 a été comparé pour son intrigue au best-seller Le Parfum de l'écrivain allemand Patrick Süskind ou pour ses personnages à Millénium de l'écrivain suédois Stieg Larsson[réf. souhaitée]. Il a été récompensé de plusieurs prix[réf. souhaitée] (Plume de Bronze 2012 dans la catégorie "Nouveau Polar/Thriller Francophone" du site Plume libre, finaliste du prix Polars Pourpres 2012, finaliste du prix du Goéland Masqué 2012, prix du roman Produit en Bretagne 2012) et a été salué par des chroniques de Gérard Collard[réf. souhaitée] (« Avec ce polar exceptionnel, il confirme sa place comme l'un des meilleurs écrivains contemporains. Une des révélations de la décennie (...) Enfin un Français qui n'imite pas les Américains, mais qui est aussi efficace, avec autant d'intelligence dans l'intrigue, de talent pour le suspens, mais avec cette couleur très française qui en fait tout le charme... ») et Marina Carrère d'Encausse. Le Chant des âmes est sorti en format poche aux éditions Pocket le 15 novembre 2012 et s'est déjà vendu à plus de 15 000 exemplaires début 2013[réf. nécessaire]. Il a remporté le prix du premier roman policier de la ville de Lens en 2013.[réf. nécessaire]
  • 2012 : Le Chant du Diable, éd. Critic, 350 pages. Thriller. Sur une plage espagnole, une touriste hollandaise est découverte nue, choquée, incapable de parler, serrant entre ses mains une tête coupée… Le lendemain, en France, la rédaction du magazine Paris Flash reçoit une étrange vidéo : bâillonnée, une inconnue terrorisée est filmée en gros plan tandis que résonnent les cris de terreur d’une autre femme qui supplie qu’on l’achève.
  • Ce roman, suite du Chant des Âmes a été publié le 7 novembre 2012. Comme son prédécesseur, il a été salué par plusieurs chroniques de Gérard Collard dans Le Magazine de la santé sur France 5 et dans les Coups de cœur des libraires de l’émission « On en parle » diffusé sur la chaîne LCI., ainsi que de Marina Carrère d'Encausse sur les sites de la Griffe Noire et des Déblogueurs[réf. souhaitée].
  • 2014 : participation au projet À nos amours, bordel !, recueil numérique de dix-sept nouvelles policières auquel ont participé Paul Colize, Maxime Gilio, David Boidin. Il y signe L'Amourir.
  • 2015 : publication de la nouvelle La Grammaire du Tueur pour le prix des 2M. Parution prévue en 2016. Co-auteur avec Patrick Mahé des Archives de la Télévision (avec Télé 7 Jours) aux éditions du Chêne.
  • 2016 : * Frédéric Rapilly, auteur de la première biographie non-autorisée de David Guetta, intitulée, David Guetta : No limit (Paris, Ibiza, Los Angeles), Paris, First Éditions, coll. « First Document », , 240 p. (ISBN 978-2-7540-8156-6)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le Chant des Âmes

  • 2011, prix Griffe Noire du meilleur polar français 2011
  • 2012, Plume de Bronze 2012 dans la catégorie "Nouveau Polar/Thriller Francophone" du site Plume libre
  • 2012, grand prix du Livre, catégorie roman Produit en Bretagne
  • 2013, prix du premier roman policier, salon du livre policier de Lens.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :